[Test] Samsung DeX : que vaut l'accessoire qui transforme le Galaxy S8 en ordinateur ?

Motorola s’y est essayé avec l’Atrix, mais a échoué. Fujitsu y pensait avec son concept de Lifebook 2013, qui a lui aussi échoué. Plusieurs smartphones sous Windows Mobile dont le HP Elite X3, l’Acer Liquid Jade Primo et le Lumia 950 de Microsoft ont également tenté le coup avec au final un accueil des plus tièdes. Mais rien de tout cela n’arrête Samsung qui essaye à son tour de transformer le Galaxy S8 en ordinateur de bureau à l’aide de la station d’accueil DeX. Avec succès cette fois ?

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour le Samsung DeX

1 - Oui, pour le design

Le Samsung DeX ressemble à un gros palet de hockey. Il suffit d’appuyer sur la flèche juste en dessous du logo du constructeur pour faire apparaitre le socle et le port USB C sur lequel vient se brancher le Galaxy S8. Cinq ports prennent place à l’arrière : deux ports USB 2.0 type A, un port Ethernet, une sortie HDMI et un port USB-C. Un ventilateur est également intégré pour refroidir le smartphone lorsqu’il est posé sur son socle.

Installer le DeX est un jeu d’enfant

2 - Oui, pour la configuration

L’installation du DeX est un jeu d’enfant. Branchez l’adaptateur secteur qui est fourni sur le port USB-C, reliez le DeX à un moniteur ou à un téléviseur à l’aide d’un câble HDMI, puis insérez le smartphone dans son berceau pour le brancher sur le port USB. Après cinq à dix secondes un bureau similaire à celui d’un PC s’affiche sur l’écran externe.

>> [Test] Samsung Galaxy S8+ : la taille, ça compte (et ça se paie cher)

Si besoin, n’oubliez pas de jumeler un clavier et une souris Bluetooth avant de connecter le Galaxy S8 au DeX. Une fois le système installé, vous pourrez brancher d’autres périphériques ou connecter un câble Ethernet au port idoine. De plus, si votre moniteur est équipé d’enceintes, il est possible de les utiliser en modifiant les paramètres de son sur le S8. Le cas échéant vous devrez vous contenter du haut-parleur de ce dernier, car le DeX ne dispose pas de prise audio jack 3,5 mm pour y brancher des écouteurs ou des enceintes externes.

Nous aurions aimé disposer d’un port USB-A supplémentaire. En effet, si vous utilisez un clavier et une souris filaires, vous serez rapidement à court de ports, car ces deux périphériques seront branchés aux deux uniques ports du DeX. Pour sa part le port USB-C est dédié à l’alimentation électrique de la station d’accueil et du smartphone.

>> Samsung Galaxy S8 vs OnePlus 5 : le match de l'année

3 - Oui, pour l’interface utilisateur

Le bureau affiche les applications natives de Samsung sur la gauche de l’écran (galerie photo, Internet, messages, etc.). Une icône permet également d’accéder au navigateur de fichiers du S8 ce qui peut rendre service de temps en temps, sans toutefois être vraiment indispensable. En effet, il n’est pas possible de glisser/déposer des fichiers d’une application à l’autre.

Le bas de l’écran accueille trois icônes familières : le tiroir qui renferme les applications qui sont installées sur le terminal, les applications qui ont été utilisées récemment et le bouton d’accès direct à la page d’accueil. Au centre de l’écran, la barre des tâches regroupe les applications qui sont actuellement ouvertes. Enfin, la barre en bas à droite n’est pas sans rappeler celle de Windows avec les notifications récentes, des raccourcis pour régler le volume, accéder aux options de recherche et pour afficher les alertes.

4 - Oui, pour les performances

On entend souvent dire que les smartphones haut de gamme sont désormais aussi puissants que certains PC, voire même plus puissants. Avec le processeur Snapdragon 835 de Qualcomm (ou un Exynos 8895 en France), 4 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage (extensible avec une carte microSD), le Galaxy S8 joue effectivement dans la cour des grands.

Le smartphone de Samsung a obtenu un score de 71,16 au test de Javascript JetStream 1.1. Un résultat supérieur à celui de Chromebook comme l’Asus Chromebook C202 (48,25) et le Lenovo N22 (50,8). Il faut monter en gamme pour disposer d’un modèle plus performant que le flagship du coréen, à l’image de l’Asus Chromebook Flip C302CA par exemple. Rien d’étonnant toutefois, ce dernier étant équipé d’un processeur Intel Core m3.

Nous avons également comparé le couple DeX/Galaxy S8 à un terminal Android tel que le Lenovo Yoga Book à l’aide du benchmark Geekbench 4 qui évalue les performances globales. Le score du smartphone est pratiquement deux fois meilleur que celui du Lenovo (6134 contre 3211).

5 - Non, pour les limitations

Malheureusement le DeX n’est pas sans limitations. Les vidéos et les images manquent de netteté. Il suffit par exemple de comparer la même vidéo d’Overwatch en Full HD à 60 images par seconde sur le DeX et sur un ordinateur de bureau. Avec la solution de Samsung, la séquence semble plus floue et parsemée d’artefacts. En outre, l'aliasing sur le texte ne facilite pas la lecture.

Et ce n’est pas tout. Il est aussi impossible de lancer deux jeux en même temps. Non pas parce que le Galaxy S8 ne le supporte pas, mais simplement parce qu’Android ne le permet pas. En revanche rien ne vous empêche d’ouvrir simultanément de nombreuses pages web, un document, Twitter et Spotify. Le S8 et le DeX sont parfaitement adaptés à cet usage. Il est même possible d’utiliser YouTube en arrière-plan sans impacter les performances du système. À condition toutefois de disposer de YouTube Red pour utiliser l’application en arrière plan et en profitant du multitâche.

Enfin, autre limitation du DeX, alors que le S8 est équipé d’un écran WQHD+ de 2960 x 1440 pixels, le système est limité à une résolution maximale de 1920 x 1080 pixels sur le moniteur externe. 

Au final, le DeX peut remplacer avantageusement un PC de temps en temps et si vous n’avez pas besoin d’une machine très puissante. Mais il y a fort à parier que vous vous lasserez et que vous reviendrez à une configuration plus classique.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Cehene
    Créer une machine d'appoint, pourquoi pas.

    En concurrence, nous pouvons trouver l'Archos PC Stick équipé d'Ubuntu.
    0