Gear Icon X (2018) : que valent les nouveaux écouteurs sans fil de Samsung ?

La première génération de Gear IconX avait un défaut de taille : l’autonomie de la batterie était extrêmement réduite. Pour y remédier, Samsung a supprimé le cardiofréquencemètre pour intégrer une batterie de plus grande capacité dans la version 2018 de ses écouteurs True Wireless. Désormais, Samsung annonce une autonomie de cinq heures en écoute sans fil via la connexion sans fil, ou de sept heures en utilisant le baladeur intégré. On gagne ainsi jusqu’à 90 minutes en Bluetooth et de trois à quatre heures en mode autonome, le tout avec un prix revu à la baisse. De quoi recommander ces écouteurs qui bénéficient d’autres nouveautés, et ce, bien qu’ils ne soient pas encore parfaits.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs écouteurs intra-auriculaires ?

Oui et non, pour les nouvelles fonctionnalités

Samsung a publié une mise à jour logicielle le 10 avril dernier avec son lot de nouvelles fonctionnalités. Celles-ci comprennent un nouvel égaliseur qui permet de choisir parmi cinq préréglages. La fonction Ambient Sound est également améliorée et il est désormais possible de définir le niveau de bruit ambiant que l’on veut entendre. De la même façon, la nouvelle fonction Voice Focus amplifie les voix des gens qui vous entourent lorsque vous êtes en intérieur.
Autre nouveauté, il est maintenant possible de transférer sans fil plusieurs morceaux vers la mémoire interne de 4 Go. La mise à jour est accessible par le biais de la dernière version de l’application Samsung Gear.

De toutes les nouveautés, nous avons trouvé que l’égaliseur était le plus utile. Le réglage Dynamic est le mieux adapté pour la plupart des morceaux. Bass Boost est idéal pour courir en musique tandis que Treble et Clear ont tendance à limiter l’ampleur du rendu sonore.

La fonction Voice Focus permet d'entendre les gens alentour parler tout en écoutant de la musique et sans baisser le volume. Lors de nos tests, nous avons trouvé que les voix ressemblaient à celles qu’on entend lors des annonces dans un avion. Une sensation des plus bizarres qui s’accompagne d’effets secondaires comme l’amplification du bruit lorsque l’on saisit du texte sur un clavier. Pas vraiment l’idéal pour se concentrer.

Enfin, la nouvelle fonction de transfert sans fil qui permet d'envoyer plusieurs morceaux d'un smartphone Galaxy vers les Gear IconX n’est pas aussi pratique qu’on pourrait le croire. En effet, la connexion entre les deux appareils manque de stabilité et le processus en devient long et ardu. Au final, il nous a fallu 20 minutes pour transférer trois chansons dans la mémoire interne des IconX. À l’instar de Voice Focus, cette fonctionnalité gagnerait grandement à être améliorée.

Oui, pour l’autonomie de la batterie

On l’a dit, l’autonomie de la batterie était le gros point faible des IconX. Annoncée à 90 minutes, il suffisait de s’entraîner un peu trop longtemps et de les utiliser en allant travailler pour qu’ils tombent en panne d’énergie. Samsung a donc retiré le cardiofréquencemètre de cette nouvelle version 2018 afin de lui procurer une autonomie plus conséquente de cinq heures en Bluetooth et de sept heures en écoutant la musique stockée dans la mémoire interne.

Lors de nos tests, nous avons utilisé les Gear IconX (2018) en courant pendant 40 minutes, puis lors d’un trajet de 45 minutes, et enfin pendant deux heures au bureau. Le compteur affichait encore 80% de batterie. Le boîtier de transport permet de recharger la batterie des IconX et il est possible de les utiliser pendant plusieurs jours loin d’une prise.

L’application Gear Manager permet de voir la charge restante pour chaque écouteur, mais pas pour le boîtier de transport. À l’inverse les AirPods d’Apple affichent le niveau de charge de chacun de ses composants afin de savoir lequel devra être rechargé.

Oui, pour le confort

Physiquement, les IconX (2018) sont identiques au modèle de première génération et ce n’est pas plus mal. Comme les AirPods d’Apple, ce sont les écouteurs True Wireless les plus confortables du marché. De plus, ils ont l’avantage d’être adaptés à la pratique sportive même intense en résistant à la sueur et aux projections d’eau. Enfin, Samsung livre trois embouts et des ailettes pour ajuster le port.

Nous les avons utilisés pour aller courir sous la pluie et les écouteurs n’ont pas bougé d’un iota dans l’oreille.

De plus, la qualité audio est impressionnante pour une paire d'écouteurs Bluetooth. Les bruits ambiants sont très bien filtrés, peut-être même trop lorsque l’on court en extérieur. Néanmoins, Samsung propose une fonction de réglage du bruit ambiant via l'application Gear Manager.

Enfin, les IconX offrent des commandes tactiles pour mettre la musique en pause, lancer une activité et contrôler le volume. Malheureusement, cette dernière fonctionnalité impose de caresser délicatement la zone tactile au risque de mettre la lecture en pause. Pas évident lorsque l’on court. Au final, on préférera utiliser les boutons du smartphone.

Non, pour le suivi des activités sportives

L'application permet de choisir le rythme de la course. Toutefois en l’absence de cardiofréquencemètre, les écouteurs se basent sur l’accéléromètre pour déterminer la vitesse à laquelle vous marchez ou vous courez. De là, le coach virtuel va vous conseiller d'accélérer ou de ralentir selon le rythme que vous avez préalablement choisi dans l'application Gear Manager. Néanmoins, ce coach est limité aussi bien dans le suivi des statistiques que dans la précision de ses conseils. Certes, on peut s’en contenter, mais d’autres écouteurs dédiés au sport tels que les Vi de LifeBeam font bien mieux.

Nous avons utilisé l’exercice Light Running Coach qui recommande de courir 2,85 kilomètres en 30 minutes, y compris avec un échauffement de 5 minutes et 5 autres minutes de récupération. Alors que l’exercice était bien trop facile pour nous, le coach ne cessait de nous dire de ralentir. D’autres exercices sont néanmoins intégrés afin d’améliorer sa vitesse et son endurance.

L'accéléromètre des Gear IconX a la fâcheuse tendance à grandement surestimer les distances parcourues. Nous avons enregistré trois courses de 5 km avec les écouteurs et à chaque fois l’application affichait près de 6,5 km. Les données sont consultables dans l'application Gear Manager, mais vous devrez d’abord installer l'application Samsung S Health et la synchroniser avec Gear Manager pour afficher votre historique de courses. Au regard des limites du coach virtuel et du manque de fiabilité des données enregistrées, nous vous déconseillons d’utiliser les Gear IconX comme traqueur d’activité dédié.

Oui, pour la mémoire interne

Tout comme la première version, les IconX (2018) peuvent stocker jusqu’à 1000 morceaux encodés en MP3. Vous n'avez donc pas besoin d'être connecté à un téléphone pour écouter de la musique. La nouvelle fonction de transfert sans fil étant loin d’être convaincante, on aura plutôt recours au bon vieux câble USB qui se connecte directement au boitier de transport pour transférer les morceaux depuis le smartphone ou un PC équipé du logiciel Gear IconX PC Manager.

Les choses sont un peu plus compliquées pour les utilisateurs de Mac qui devront aller chercher les fichiers dans le répertoire iTunes avant de les transférer dans le répertoire Gear IconX qui s’affiche sur le bureau ou dans le Finder.

Reste un problème de taille pour ceux qui n’utilisent plus le MP3 et qui préfèrent utiliser une plateforme de streaming qui permet de créer des listes de lecture et de les sauvegarder pour une utilisation hors ligne. Malheureusement, les Gear IconX n’intègrent aucun de ces services, pas même Google Play Music qui est pourtant l’application de musique par défaut de Samsung.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire