[Test] Bluetooth et antibruit à moins de 150 €, que vaut le casque de Sennheiser ?

En matière d'audio, le nom Sennheiser est synonyme d'excellente qualité audio, mais également de prix extravagants. Pour autant, il n'est pas forcément nécessaire d'hypothéquer votre maison pour vous offrir un casque de la marque. La preuve avec le Sennheiser HD 4.50 BTNC qui est proposé à un prix raisonnable non sans profiter d'un joli design, d'un vrai confort de port, d'une réduction de bruit active, du NFC pour faciliter le jumelage, sans oublier une bonne autonomie. A défaut d'égaler les performances de Bose en matière de réduction des bruits ambiants, le Sennheiser HD 4.50 BTNC est un excellent choix pour les voyageurs qui cherchent à couper le cordon sans vider leur portefeuille.

>>> [Comparatif] Casques audio : quel est le meilleur ?

Oui, pour le design

Le Sennheiser HD 4.50 BTNC arbore un design discret avec une finition noir mat renforcée par des éléments chromés sur le serre-tête et autour des écouteurs. Le logo Sennheiser est intégré avec goût à plusieurs endroits sur le dessus et sur les côtés du casque.

Tous les boutons de commande sont intégrés dans la partie chromée en bas de l'écouteur droit, y compris un bouton d'alimentation, un bouton multifonction et le réglage du volume.

Un port micro-USB est également présent pour recharger la batterie tout comme une prise 2,5 millimètres plutôt qu'un modèle standard de 3,5 mm. Celle-ci permet d'utiliser le casque audio même lorsque la batterie est déchargée, ou encore de le connecter à une source filaire, comme le système de divertissement dans un avion.

L'écouteur gauche renferme une puce NFC qui est identifiée par une icône gravée discrètement sur la partie extérieure en plastique. Pratique pour un appairage rapide avec des appareils compatibles.

Les écouteurs pivotent et se plient pour faciliter le rangement dans un sac de voyage en toile souple. Cependant, pour le même prix, voire moins, d'autres casques audio sont livrés avec un étui de protection rigide, plus sécurisant. Les coussinets peuvent être retirés et remplacés s'ils commencent à montrer des signes de fatigue, mais il n'est pas forcément aisé de les remettre en place.

Oui, pour le confort

Le casque est suffisamment rembourré pour assurer un port confortable sans exercer une pression trop importante au niveau du crâne, y compris pendant de longues heures d'écoute. Le similicuir est également très doux ce qui permet de garantir à la fois le confort et de bloquer le bruit ambiant.

Les écouteurs sont assez grands pour complètement recouvrir les oreilles. En revanche, ils viendront reposer sur le pavillon de ceux qui ont de grandes oreilles.

Bien que le rembourrage du serre-tête soit peu épais, il assure là aussi un bon confort même pendant de longues heures d'écoute. Cependant, si vous préférez un rembourrage plus important, ce Sennheiser risque de vous laisser sur votre faim.

Oui, pour la qualité audio

Le Sennheiser HD 4.50 BTNC offre un rendu équilibré et sans artifice. Les basses sont généreuses et propres tandis que le médium et les aigus sont généralement neutres.

À l'écoute de " Nothingman " de Pearl Jam, on est ramené des années en arrière avec le chant d'Eddie Vedder positionné à l'avant et au centre, tandis que les cymbales en arrière-plan restent audibles face au riff de guitare électrique très agressif au premier plan.

Comparé à l’ATH-ANC9 d'Audio-Technica, le Sennheiser 4.50 BTNC offre plus de présence à la voix de Vedder, mais aussi à l'instrumentation. Autre comparaison, nous avons écouté la même chanson avec le V-Moda Crossfade M-100. Ce modèle filaire dépourvu de réduction de bruit délivre un son plus chargé en basses alors que le Sennheiser 4.50 BTNC se montre plus naturel.

Avec le casque de Sennheiser, on identifie également plus facilement les harmonies des choeurs très subtiles en arrière-plan de " Finally Moving " de Pretty Lights.

Le Sennheiser HD 4.50 BTNC sait aussi combiner habilement de multiples éléments, en commençant par un riff de guitare bien connu emprunté à " Private Number " de Sonny Stitt avec un sample vocal de " Something's Got a Hold On Me " d'Etta James. Les éléments de la chanson vont de l'avant à l'arrière entre la droite et la gauche de la scène audio, sans mélange entre les canaux. Dans le même temps, la guitare et la ligne de basses tournent en boucle durant toute la chanson.

Là encore, par rapport au casque d'Audio-Technica, le Sennheiser 4.50 BTNC offre un niveau de détail légèrement plus élevé dans les sonorités subtiles et la musique de fond, tandis que le chant reste plus proéminent. De plus, le volume est légèrement plus élevé même lorsqu'il est réglé au même niveau.

L'ouverture de " I See Fire " de Jasmine Thompson se caractérise par un chant aéré avec de la réverbération, mais tout en conservant une part de grâce et de légèreté avant que n'arrive la  guitare acoustique. Le 4.50 BTNC est capable de reproduire le pincement des cordes et chaque strum, mais aussi occasionnellement le son des doigts du guitariste qui se déplacent le long du manche.

Oui, pour la réduction de bruit active

Dans la plupart des cas, le fait d'activer et de désactiver la réduction de bruit du BTNC 4.50 ne fait pas vraiment de différence quand on écoute de la musique, surtout avec les morceaux dont le volume est élevé. Cependant, sur des pistes plus calmes et plus silencieuses, on perçoit un léger sifflement en arrière-plan qui disparaît une fois la réduction de bruit allumée.

Nous avons profité d'un vol de deux heures et demie en avion pour comparer la réduction de bruit du 4.50 BTNC à celui de l'Audio-Technica ATH-ANC9 qui est proposé à un prix inférieur, et nous avons été un peu déçus.

Alors que le casque de Sennheiser supprime environ 60 à 70% du bruit dans l'avion, on ne peut s'empêcher de penser qu'il pourrait faire encore mieux quand on le compare à l'Audio-Technica. La réduction de bruit active de ce dernier semblait bien plus efficace alors que le bruit des réacteurs était encore bien présent avec le Sennheiser.

Oui, pour l'autonomie de la batterie

Sennheiser affirme que le 4,50 BTNC peut fonctionner jusqu'à 25 heures sur une seule charge. Cependant, il s'agit d'une estimation établie sans réduction de bruit. En l'allumant, cette durée est plus proche de 19 heures. Ce qui signifie qu'il n'est pas nécessaire de recharger le casque régulièrement. Lors de notre test, trois recharges ont suffi pour trois semaines d'utilisation avec deux vols de deux heures et demie et plusieurs sessions d'écoute de trois à quatre heures.

Une charge complète demande environ deux heures et le port micro-USB permet de recharger le casque avec une batterie externe ou un ordinateur. À titre de comparaison, l'Audio-Technica fonctionne avec des piles AA, ce qui est moins pratique malgré une autonomie annoncée de 35 heures au maximum.
 
Pendant toute la durée de notre test, la liaison sans fil du Sennheiser s'est montrée plutôt stable malgré quelques rares déconnexions. Cependant, tout est rapidement rentré dans l'ordre et il est même possible de s'éloigner de plusieurs mètres (et même de changer d'étage dans notre cas). Enfin, la directivité du Sennheiser HD 4.50 BTNC est importante. Lorsque l'on perd la connexion, celle-ci revient ou disparaît à nouveau en fonction du sens dans lequel on tourne la tête.

Oui, pour la qualité des appels téléphoniques

Lors des appels téléphoniques, nos interlocuteurs n'ont pas tari d'éloges quant à la qualité et à la clarté du son. En revanche lors d'un appel entrant la réduction de bruit s'éteint complètement et les microphones amplifient fortement les bruits environnants, rendant la concentration difficile. On entend alors à peu près tout, qu'il s'agisse d'une personne qui tousse, qui frappe à la porte ou encore des voitures qui klaxonnent dans la rue. Le tout avec une qualité sonore étrange et un écho prononcé.

Crédits photo : Charles A. Cohen/Tom's Guide

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire