Trois tout petits PC en Test

Express Gate : la botte secrète d'Asus

Ce que l’on recherche avant tout avec un ordinateur de bureau, c’est qu’il soit au moins autant, voir plus performant qu’un PC portable. Asus a bien compris cela. Et avec l’Eee Box, ce ne sont pas les composants de base qui vont l’aider à appliquer cela.

Aussi, le constructeur taïwanais a décidé d’intégrer un système propriétaire à sa machine. Sous le nom d’Express Gate, on trouve un mini système d’exploitation capable de mener l’utilisateur à Internet en moins de 6 secondes après la mise sous tension de la machine.

Tout Internet en moins de 6 secondes

Avec cette solution nommée Splashtop, Asus propose au consommateur de surfer sur Internet, jouer à des jeux en flash, organiser ses photos, chatter avec Pidgin et utiliser la voix sur IP via Skype. L’Express Gate se lance par défaut avant Windows. Il est possible de le désactiver pour augmenter la vitesse de démarrage de l’OS principal. Néanmoins, cette donnée n’a pas été bien pensée par Asus qui a caché les commandes dans le Bios.

L’utilisateur non averti éprouvera donc quelques difficultés à parvenir dans le cœur de l’ordinateur puis modifier les bons paramètres. On aurait préféré trouver ces options dans les menus de l’Express Gate doublé d’un rappel sous Windows. Sur ce point, Asus n’a pas poussé assez loin sa volonté de simplifier l’informatique.

On saluera néanmoins la prouesse de ce mini OS qui permet d’accéder rapidement à Internet. Idéal pour consulter rapidement une information sur la Toile, l’Express Gate est également sécuritaire. Basé sur un noyau Linux, il ne souffre quasiment aucun virus.