Ecran cassé : quelle solution pour votre mobile?

Les réparateurs indépendants

Nous voilà donc à la recherche d’une boutique proposant la réparation de mobiles. Nous en avons visité une dizaine avec comme scénario la réparation d’un Galaxy S II (l’un des succès du moment) ou d’un iPhone 4, l’un des téléphones les plus sujets à la casse. Il est d’ailleurs très étonnant de voir comment chaque vendeur a systématiquement anticipé notre demande en pensant que l’on allait parler à chaque fois d’un iPhone 4.

Le Galaxy S II est l’un des plus chers à faire réparer, le prix de plus courant est de 210 euros. Tous nous ont expliqué qu’il faillait changer tout le système de l’écran Amoled, technologie encore très chère à produire. Du côté de l’iPhone 4, les prix sont très variables et vont de 95 à 129 euros. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à négocier les prix étant donné le nombre important que réparent ces boutiques. L’une d’entre elles nous confiera que « le prix normal est de 200 euros, mais vu les volumes que l’on traite on peut baisser le prix jusqu’à 100 euros ».

Une question de confiance

Reste maintenant à savoir si l’on peut faire confiance à la boutique de son quartier pour réparer son mobile. Il est déjà très important de demander un devis (en général gratuit dans ce cas) pour bien cadrer le prix et ne pas avoir de mauvaise surprise. Il est également important de savoir si le réparateur garantit ses réparations.

Pour la boutique Point Service Mobile située dans le quartier de Saint-Lazare à Paris, c’est un point très important : « nous garantissons toutes nos réparations pour trois mois ». En revanche, un téléphone sous garantie qui sera démonté « perdra forcément sa garantie puisqu’on le démonte pour le réparer ». Ce qui ne sera pas le cas en passant par son opérateur qui le renvoie chez les constructeurs respectifs.