Sony Alpha 7R : la nouvelle référence en photo numérique ?

Un pilotage bien pensé

Sur le capot du dessus, à droite du viseur, on trouve à côté du barillet de sélection des modes le déclencheur entouré d’une bague de mise sous tension et une molette de correction d’exposition ainsi qu’une touche personnalisable (C1). La première molette de réglage trouve elle sa place au sommet de la poignée. Petite remarque au passage : les utilisateurs de reflex auront besoin d’un temps d’adaptation pour apprivoiser la souplesse du déclencheur et ne pas prendre d’image à chaque fois qu’ils tentent une mise au point.

Sur la face arrière se trouvent au dessus de l’écran (de gauche à droite) la touche Menu, une deuxième touche personnalisable C2 et la seconde molette de réglage. Cette dernière surplombe un bouton assignable à deux fonctions : passage AF/mise au point manuelle ou mémorisation de l’exposition.


On trouve en dessous la touche Fn permettant d’accéder à d’autres réglages, puis une roue de réglage crantée entourant un bouton de validation des réglages. Cette roue fait également office de trèfle afin d’accéder au display, au mode de motorisation ainsi qu’à la balance des blancs.

Plus bas, pon retrouve les traditionnelles touches lecture et suppression (qui est également une troisième touche personnalisable en mode prise de vue). Enfin, le bouton de déclenchement de l’enregistrement vidéo est intelligemment positionné sur la tranche du repose pouce afin d’être accessible avec l’œil au viseur.

Les menus sont bien (trop ?) fournis et clairement organisés en onglets. On regrette cependant la présence de quelques fonctions à la pertinence discutable sur un boitier expert/pro comme les modes permettant l’application de filtres, alors même que le choix de la définition des jpegs en Raw+Jpeg, beaucoup plus important en situation réelle, n’est pas proposé. La non tactilité de l’écran ne pose pas de problème dans le pilotage de l’appareil, surtout pour des utilisateurs de reflex habitués à l’usage des touches. Plus anecdotique, parmi les recadrages proposé, un format carré aurait été apprécié des utilisateurs de 6x6 qui, avec l’écran inclinable, auraient pu retrouver des sensations familières.

En résumé, le maniement de l’appareil est aisé et bien pensé. Vu la compacité de l’ensemble et la quantité de paramètres auquel l’utilisateur se doit de pouvoir accéder rapidement c’est même une petite prouesse. La présence de trois touches personnalisables est un réel avantage et chacun pourra personnaliser l’ergonomie à son usage.

Enfin, s’il n’est pas équipé d’un GPS (je n’ai personnellement jamais trouvé d’intérêt à cette fonction, mais là encore c’est une question d’usage), l’a 7R est doté d’une connexion Wifi pour la transmission des images et d’une puce NFC permettant le contrôle à distance via un Smartphone ou une tablette. Vu le potentiel de ce boitier pour la photographie de paysage, une visée aux dimensions confortable sur tablette n’est pas à négliger.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire