Test : le K850i, nouveau cador des Cybershots Sony Ericsson?

Déception ergonomique ?

Le pad directionnel du K850iL’ergonomie a été, incontestablement, l’une des forces du K810i. La logique aurait donc voulue que le K850i égale, sinon dépasse, les performances atteintes par son ainé or il n’en est malheureusement rien. Lorsqu’on aborde l’ergonomie du dernier Cybershot, on tombe tout simplement sur un os !

Non sens ergonomique

Si la prise en main initiale semble naturelle, cette sensation disparait lorsqu’il s’agit de rentrer dans le vif du sujet. Ainsi, le pad directionnel basique est tombé aux oubliettes et laisse la place à une version plutôt étrange qui le place au cœur du pavé alphanumérique. La marge de manœuvre et la fluidité de la navigation en pâtissent largement : même après plusieurs jours d’utilisation, la navigation reste pénible. C’est d’autant plus dommage que ce nouveau pad est censé former un duo très complémentaire avec la partie inférieure et tactile de l’écran du K850i.

Les touches photo du K850iLa face APN du K850i
Dans les faits, il faut sans cesse faire des allers et retours entre les trois zones sensibles de l’écran et ce fameux pad. En pratique, l’idée s’avère désastreuse tant ce mouvement manque de naturel. Et le fait que la très grande partie de l’écran ne soit pas tactile rajoute une dose supplémentaire de frustration. Les touches du Cybershot ont aussi évolué mais pour devenir moins agréables, voire douloureuses lors d’une saisie intensive de texte ou en jouant avec son mobile.

Des lenteurs dans l’interface

Le K850i de Sony EricssonSeules les nouvelles touches dédiées aux fonctions photo apportent un véritable confort à l’usage. Désormais, il est possible d’accéder à l’essentiel de l’APN sans passer par les touches classiques, en utilisant son mobile comme un compact numérique.

Notre dernier regret concerne l’interface du K850i. Alors que ses ainés jouissaient d’une fluidité bouffante lors de la navigation, ce dernier Cybershot accuse quelques lenteurs surprenantes. Sans être vraiment pénalisantes, elles vont décevoir ceux qui ont pu profiter des performances des K800i et K810i.