http://media.bestofmicro.com/T/K/564824/original/tablettes.jpg

Comparatif : quelles sont les meilleures tablettes ?

Comment choisir l'écran ?

L'écran est ce qui détermine une tablette de prime abord. Sa taille varie de 6 pouces (Fire HD 6) à 12,9 pouces actuellement (iPad Pro). On trouve néanmoins quelques exceptions qui montent jusqu’à 13 voire 18 pouces pour certains modèles dont la Samsung Galaxy View. En revanche, en dessous de 6 pouces, il ne s’agit plus de tablettes, mais de phablettes, appareils hybrides à mi-chemin entre la tablette et le smartphone (iPhone 6S Plus, Google Nexus 6P). Il existe d'ailleurs déjà des phablettes de plus de 6 pouces.

Quelle taille ?

Si elle est vouée à être baladée régulièrement, une tablette ne doit pas dépasser les 10 pouces. Deux raison à cela. Tout d’abord parce qu’ainsi son poids et sa taille restent mesurés et parce que le choix est beaucoup plus fourni entre 7 et 10 pouces qu’au-delà. Si une tablette de 10 pouces peut sembler trop grande, elle a l’avantage d’offrir un confort visuel non négligeable. Un modèle plus petit est quant à lui plus maniable. Les tablettes dotées d’une dalle supérieure à 10 pouces, sont plutôt destinées à un usage domestique,  comme le Slate 17 de HP qui tient plus du PC de bureau que de la tablette.

Le verre protecteur

Toutes les tablettes sont protégées par une dalle en verre. Celle-ci joue un rôle prépondérant sur les problèmes de reflets que peut rencontrer l’utilisateur. Cette donnée n’est pas inscrite sur les fiches affichées en magasin. Néanmoins, une marque domine le marché : Corning. C’est elle qui construit les dalles Gorilla Glass, présentes aujourd’hui sur 73% des smartphones. Nous en sommes actuellement à la cinquième génération. Lancée en juillet 2016 et équipant notamment la nouvelle phablette Samsung Galaxy Note 7, elle resisterait dans 80% des cas à une chute de 1.6 mètre de haut sur de l’asphalte, en plus d’offrir une protection accrue aux les rayures. En outre, comme la génération précédente, elle intègre un traitement qui limite  les reflets, permettant ainsi l’utilisation confortable d’une tablette quelle que soit la luminosité ambiante.

Quelle technologie ?

Après avoir opté pour telle ou telle taille d’écran, il faut s’intéresser aux technologies utilisées par les constructeurs. En majorité, on a affaire à des dalles TFT LCD. Si ce sont les plus populaires, c’est parce que ce sont les moins onéreuses à produire. Leur qualité est bonne sans être éclatante. Les dalles IPS sont de meilleure facture, cette technologie étant un perfectionnement des dalles TN-TFT. Elles offrent de meilleurs angles de vision. On trouve également des dalles Super Amoled, comme sur les Samsung Galaxy Tab S2 (et la S3, lancée à l’automne prochain). Très en vogue sur les smartphones, ce dérivé de l’Oled utilise une technique de matrice active qui permet de booster sa résolution (nombre de pixels par pouce) tout en baissant sa consommation. Le résultat visuel offre des noirs plus profonds ainsi que des couleurs plus précises. Mais certains utilisateurs jugent cette technologie peu probante par forte luminosité ambiante. Samsung est allé plus loin en utilisant du Super Amoled Plus, meilleure évolution du Super Amoled, sur la Galaxy Tab 7.7, mais n'a pas réitéré l'expérience par la suite.

Quelle définition ?

La définition de la dalle est devenue un point essentiel pour les appareils actuels. On parle d'Ultra HD pour les téléviseurs, de Full HD pour les ordinateurs (et aussi de 4K depuis peu) et même de 5K avec le dernier iMac Retina. Les smartphones et les tablettes n’ont pas échappé à cette escalade des pixels. Rappelons tout d’abord que la définition d’un écran est différente de sa résolution. Lorsque l’on parle de définition, on pointe le nombre de pixels affichés à l’écran en dénombrant ceux placés en abscisse et en ordonnée (ex. : 1920 x 1080, soit 1920 pixels horizontaux pour 1080 pixels verticaux). La résolution est exprimée, quant à elle, en pixels par pouce. C’est en fait la densité de pixels affichés sur une surface donnée. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est la définition, seule donnée transmise par les constructeurs, en règle générale. En moyenne, la définition que l’on rencontre aujourd’hui dans les premiers prix est de 1280 x 800 pixels. En montant en gamme, on obtient facilement du 1920 x 1200 pixels. Dans le haut de gamme, on grimpe à 2048 x 1536 pixels pour l'iPad Mini 4 et l'iPad Air 2 ou encore 2560 x 1600 pixels pour les Galaxy Tab S et Xperia Z4 Tablet, par exemple.

En 2013, Google avait bouleversé ce classement, avec sa fameuse tablette Nexus 7 : vendue 199 euros seulement, elle affichait une définition de 1920 x 1200! Imbattable. Désormais, c'est Nvidia qui occupe la place, avec sa Shield Tablet K1. Cette  tablette Android performante affiche elle aussi 1920 x 1200 pixels pour un prix équivalent. Mais c’est encore le chinois Xiaomi qui offre le meilleur rapport prix/définition : sa tablette 7.9 pouces Mi Pad 2 affiche 2048 x 1536 pixels à un prix de 300 euros !

Bilan : chaque marque à ses préférences, mais un écran LCD IPS est un classique efficace. Attention au verre protecteur. Certains sont sujets aux reflets. Pour ce qui est de la définition, 1920 x 1200 est celle vers laquelle il faut tendre. La Xiaomi MiPad 2, sous Android, est au top avec une définition Quad HD pour 300 euros. Pour un rendu sublime, on se tournera néanmoins vers les Galaxy Tab S2 ou le Pixel C de Google.

Notre choix qualité d'écran :

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • mickypitt
    Merci pour ce comparatif !!! Pour moi l'iPad n'a pas d'équivalent pour le moment en terme de fluidité et de performances. Après c'est toujours le même problème/débat, on est dans un environnement fermé à coté de ce qui se fait sur Android.
    0