[Test Antivirus] Eset Multi-Device Security 2015

6 raisons de faire confiance (ou pas) à Eset Multi-Device Security 2015

Eset n’est pas nécessairement l’acteur le plus connu en France, il n’en demeure pas moins l’un des 5 plus gros éditeurs de sécurité. La protection est très appréciée de ses utilisateurs, qui forment une communauté convaincue et convaincante, car très active. D’ailleurs l’entreprise jouit d’une excellente réputation et a été élue N°1 de la Satisfaction Client au Japon. Certes, Eset n’est ni la suite la plus complète du marché ni la moins chère, mais ses protections sont très solides, son efficacité indéniable et son impact sur les performances indiscernable. C’est d’ailleurs l’une des protections plébiscitées par les gamers et à juste titre.

1 - Oui, pour son impact nul sur les performances

On le sait, Eset est une protection très populaire chez les joueurs. Et pour cause. Elle est la première à obtenir un 20/20 en performances ludiques et multimédias (voir le résultat de nos tests sur le graphique ci-dessous). Son impact n’est véritablement mesurable que sur le Web et les manipulations de fichiers. Il est mesurable, certes, mais il n’est pas pour autant sensible par l’utilisateur. Juste de quoi prouver que la protection est effectivement très attentive à ce qui se passe lorsqu’on manipule des fichiers et que l'on surfe sur le Web. Du coup, elle est un choix à privilégier pour protéger des tablettes ou des machines anciennes d’autant qu’elle a la plus faible empreinte mémoire des suites 2015.

2 - Oui, pour son efficacité générale

Pas de doute, ESET est une protection qui tient le choc. Elle obtient d’ailleurs d’excellentes notes d’efficacité défensive sur les tests des différents laboratoires et détient largement à ce jour le record de tests t » passés avec réussite. Nos propres tests (voir graphique ci-dessous) montrent que la suite se révèle efficace à bloquer les sites potentiellement dangereux. Elle est aussi plutôt solide quand il s’agit de bloquer des codes inconnus et des exploits (elle progresse notablement dans la défense des vulnérabilités Java), même si le réglage par défaut est trop tendre selon nous, et même si le réglage plus « corsé » produit trop d’alertes. On notera que cette version 8 améliore ses défenses contre les exploits et surtout contre toutes les formes de bots, grâce à un nouveau bouclier comportemental dédié.
Deux bémols toutefois. D’une part, l’antiphishing : même si ESET affirme qu’il a beaucoup progressé, reste insuffisant. Il ne voit pas grand-chose de l’hameçonnage francophone et son manque d’intelligence proactive lui fait échouer à tous nos tests s’appuyant sur des sites factices de banques françaises. D’autre part, et bien qu’Eset propose un CD de secours, les fonctionnalités de nettoyage de la suite lorsque la machine est infectée sont décevantes. En réalité, Eset s’est révélé totalement incapable de s’installer sur notre machine la plus vérolée. C’est la seule à échouer à ce test cette année.

3 - Oui, pour son antivol PC et mobiles

D’une manière générale, on aime les fonctionnalités avancées qu’ESET dissimule sous son onglet Outils. On y trouve notamment des accessoires aussi techniques qu’utiles comme l’analyseur de la réputation des processus actifs ou l’analyseur des anomalies système. Mais la fonction la plus étonnante, c’est la fonction antivol PC, similaire à celle que l’on trouve sur la version mobile. Elle permet de localiser à distance un PC portable volé et d’en bloquer l’accès. Des conseils sont livrés sur l’interface Web de la protection pour optimiser au mieux le fonctionnement d’un tel antivol sur son PC portable ou sa tablette Windows.

4 - Oui, pour ses protections sociales

Au chapitre des fonctionnalités atypiques, difficile de faire l’impasse sur ses analyses Facebook et Twitter. Alors que la plupart des éditeurs semblent avoir plus ou moins jeté l’éponge quant à la sécurisation des réseaux sociaux, Eset propose un scan qui, d’une part analyse vos paramétrages de confidentialité, et d’autre part scanne votre mur et celui de vos amis à la recherche de potentiels liens dangereux. Voilà donc un effort appréciable même si Eset 2015 manque de boucliers dédiés à la protection de la vie privée, comme le chiffrement des fichiers ou l’effacement des traces d’activité.

5 - Non, pour ses fonctionnalités limitées

Eset est loin d’être la suite la moins chère du marché. Pour son prix, sa licence nous limite par défaut à trois appareils, là où d’autres suites en proposent cinq voire un nombre illimité. Et alors que la plupart des suites cherchent désormais à multiplier les outils spéciaux pour mieux protéger l'anonymat (Gestionnaire de mots de passe, chiffrement des disques, VPN, navigateur spécifique, etc.) et intègrent des fonctions d’optimisation du PC, Eset se contente lui de fonctions de protection, certes efficaces, mais au final minimales. En la matière, le contrôle parental en est un excellent exemple. Il bloque efficacement l’accès aux sites pornographiques, par exemple. Mais ce bouclier se limite au seul PC sur lequel on l’installe : il ne permet pas l’ajustement à distance des droits, et ne surveille ni les contacts, ni les activités, ni les mots saisis, ni les recherches. Autre exemple, l’analyseur de vulnérabilités se contente de signaler les mises à jour Windows non effectuées sans s’occuper de celles des logiciels périmés.

6 - Non, pour ses défenses familiales

Soyons clairs, Eset n’est pas la plus familiale des suites. Son interface n’est pas très visuelle. Et même si elle reste très simple d’emploi, son mode avancé propose des réglages qui s’adressent clairement à un public averti. D’autant que le réglage par défaut de la protection est trop tendre, ce qui oblige à muscler certains paramètres et dès lors à affronter des alertes bien peu ergonomiques. Entre les limites du contrôle parental, l’antiphishing peu convaincant, l’absence d’une console centralisant la gestion des protections, et des rapports quelque peu indigestes, Eset n’est pas la suite la plus agréable pour piloter la sécurité de tout son foyer. C’est clairement l’axe sur lequel elle peut encore progresser.

Antivirus : quelle est la meilleure suite de sécurité ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire