[Test] Antivirus : faut-il craquer pour Avira Total Security Suite 2017 ?

Le reproche couramment formulé aux suites dérivées d'un antivirus gratuit est que leur offre payante n’apporte pas un gain significatif de sécurité qui justifie d’avoir à sortir son portefeuille. Avec la sortie cette année d’une vraie suite gratuite chez Avira, nous étions assez curieux de voir comment la firme allemande allait pouvoir justifier le tarif « exorbitant » réclamé pour sa déclinaison payante. Malheureusement nos espoirs ont été finalement déçus. Certes, la version payante est plus riche et plus cohérente que l’offre gratuite. Mais l’éditeur peine encore à s’aligner sur les meilleures suites du marché et à justifier l’adoption d’une version payante face à une version gratuite déjà très efficace.

6 raisons d’adopter (ou pas) Avira Total Security Suite 2017

1 - Oui, pour son super scan

Avira est très apprécié des utilisateurs pour la célérité de son scanner à détecter les nouvelles menaces et à nettoyer le PC des menaces latentes. L’édition 2017 conserve la même qualité. Avira affiche l’un des meilleurs scores de réactivité et nettoyage à nos tests. Seul G Data fait un tout petit mieux. Le logiciel permet aussi de créer un CD de démarrage pour des nettoyages de PC très infecté, mais on regrettera que l’outil ne puisse directement générer une clé USB de démarrage.

>>> Antivirus : quelle est la meilleure suite de sécurité ?

On notera également qu’Avira a finalement opté pour ne plus proposer son propre pare-feu, mais appuyer ses défenses réseau sur celui de Microsoft. L’éditeur fournit néanmoins un module « Firewall Manager » qui en simplifie grandement l’utilisation et réalise des optimisations des défenses en un clic. Il permet notamment une gestion beaucoup plus visuelle des applications ou règles que l’on veut autoriser ou interdire selon les profils Public ou Privé. On regrettera quand même l’impossibilité de piloter intelligemment ces profils en fonction des activités.
À noter cependant l’excellente note obtenue dans nos tests de comportement proactifs. Avira s’est notamment démarqué sur nos nouveaux tests anti-ransomwares sur lesquels il obtient la note maximale.

2 - Oui, pour l’intégration du VPN

L’intégration de la version Pro du VPN est probablement l’amélioration la plus parlante de cette suite payante comparée à l’édition gratuite. Ce VPN est un bon moyen d’améliorer la confidentialité de vos activités sur Internet, de protéger plus efficacement vos transactions et achats réalisés depuis des hotspots publics et bien évidemment de masquer (au moins en partie) vos agissements aux yeux accusateurs de l’Hadopi. Ce VPN permet aussi d’accéder à des contenus avec restrictions géo localisées. Ce VPN est disponible à la fois sur PC, Mac, Android et même iOS, et sa version « Pro » ne souffre d’aucune limitation de bande passante et convient donc aussi bien à la navigation Web qu’aux téléchargements et aux streamings.

3 - Oui, pour l’optimisation du PC

Avira a un impact plutôt limité sur les performances du PC, même si la multiplicité des modules pèse quelque peu sur la mémoire et sur le boot. Des impacts en parti effacés par la présence en standard de la version Pro de l’outil d’optimisation des performances du PC « Avira System Speedup ». Cette version est largement plus complète et plus efficace que celle de l’édition gratuite. Elle libère les espaces disques, accélère le boot, efface les traces de vos activités, corrige les erreurs de configuration et les anomalies de la base de registres, optimise Windows pour le jeu ou pour l’économie d’énergie.
Signalons qu’Avira propose un module similaire pour Android (Avira Optimizer) qui n’est malheureusement pas intégré avec cette suite.
Autre module utile, Avira Software Updater scanne votre ordinateur à la recherche de logiciels vulnérables (essentiellement les principaux navigateurs ainsi que les produits Adobe et Java) et réalise leurs mises à jour.

4 - Non, pour la médiocrité des défenses Web

Si Avira doit vraiment progresser dans un domaine, c’est bien celui des blocages à la source et de la protection de l’internaute face aux sites potentiellement dangereux, aux sites d’arnaques et au Phishing.
Son score en matière de blocage de sites dangereux est assez pitoyable. Le bouclier SmartScreen de Windows affiche de bien meilleurs scores. Et le bouclier d’Avira n’embarque aucune intelligence à même de reconnaître tous ces faux sites PayPal, iCloud, Gmail ou OneDrive lorsqu’ils ne sont pas connus de ses bases de signatures.
Parmi les bons points, on apprécie l’extension pour navigateur qui trahit les dispositifs de tracking (suivi) incorporés dans les pages et permet de les bloquer. On notera également que, comme nombre de ses concurrents, Avira a choisi de livrer son propre navigateur (dérivé de la version Open Source de Chrome) pour mieux sécuriser vos transactions et achat en ligne. Il dispose d’une option amusante qui bloque toutes les transactions non HTTPS.

5 - Non, pour l’absence de contrôle parental

Il y a quelques années de cela, Avira avait incorporé un contrôle parental assez basique dans sa suite. Mais celui-ci a désormais disparu. C’est d’autant plus dommage qu’Avira offre à la fois une console centralisée sur le Web et sur l’application Windows pour surveiller toutes les machines du foyer et déclencher l’installation des protections.
Mais cette absence lui est préjudiciable puisque nous partons du principe que pour justifier leur prix les suites doivent forcément protéger non seulement tous les dispositifs du foyer, mais également toute la famille.
Finalement, la seule fonction vraiment utile dans la défense de la famille c’est son étrange et singulière fonction de protection d’identité : celle-ci explore les données récemment volées aux entreprises et qui ont été publiées sur les forums underground afin de vérifier si votre adresse email est concernée par ces vols. Instructif !

6 - Non, pour son prix exorbitant

Des défenses Web totalement dépassées, pas de contrôle parental, pas de sauvegarde, pas d’analyses des vulnérabilités… Avira Total Security manque cruellement de richesse fonctionnelle face à un Kaspersky, un BitDefender ou un Trend Micro. Et pourtant le prix affiché paraît totalement cosmique tant il est démesuré face à la concurrence. Jugez plutôt : 85 € pour un seul poste ! Pour le même prix McAfee protège un nombre illimité d’appareils !
On regrettera d’ailleurs que pour un prix aussi élevé Avira ne joue pas pleinement la carte du multi-appareil. La licence donne droit à l’installation sur PC et Mac, mais les appareils Android devront se contenter de l’édition gratuite de l’antivirus et non de la version complète (qu’il faudra donc acquérir séparément tout comme Avira Android Optimizer).
Le problème c’est que les deux seules protections qui justifient au final l’acquisition de la suite Avira sont le scanner qui ne diffère pas vraiment de la version gratuite et le VPN intégré qui n’est pas la spécialité de l’éditeur. Autant dire qu’il nous est bien difficile de recommander Avira Total Security Suite à ce prix-là.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire