Bitdefender Total Security 2018 : on a testé la nouvelle édition de l'antivirus

Bitdefender Total Security Multi-Device peut prétendre au titre de suite la plus complète du marché. Une profusion d’outils et de boucliers de défense bien masquée derrière une interface agréable et claire, voilà qui résume bien le produit. Couvrant 5 ou 10 appareils, elle offre l’une des protections les plus cohérentes entre tous les appareils du foyer (Windows, MacOSX, iOS, Android), ainsi qu’une console Web centralisée pour les gérer simplement et efficacement. Cette suite s’adresse à tous les publics, mais il faut un minimum d’investissement personnel pour explorer toute sa richesse et s’aventurer dans les réglages avancés. Du coup, la plupart des utilisateurs n’en verront probablement jamais tout le potentiel. Ils n’en découvriront pas davantage les réglages puisque les paramètres par défaut procurent déjà un très haut niveau de défense.

>> Antivirus : quelle est la meilleure suite de sécurité ?

Quoi de neuf dans l’édition 2018 ?

Pas de révolution cette année en ce qui concerne le produit. En revanche, Bitdefender n’est désormais plus distribué en France par les éditions Profil, mais directement par la filiale française de l’éditeur créée en 2017. Bitdefender prend donc en main la destinée française de son produit, ce qui se traduit par une politique tarifaire orientée à la baisse qui n’est pas pour nous déplaire.
L’interface utilisateur reste identique à l’édition précédente et le produit fidèle à sa philosophie. La principale nouveauté est l’apparition de modules iOS, le système mobile d’Apple ayant jusqu’ici été négligé par l’éditeur. Seules trois fonctionnalités font leur voyage vers l’iPhone et l’iPad, mais elles sont essentielles : le gestionnaire de mot de passe, l’antivol et le contrôle parental.
Côté PC, on notera l’apparition d’un VPN (pour notamment protéger vos activités en ligne lorsque vous êtes relié à un hotspot) et une fonctionnalité Safe Files, qui barricade vos dossiers personnels contre les activités des rançongiciels. Cette nouvelle fonction fait aussi son apparition sur l’édition macOS, qui bénéficie aussi du contrôle parental déjà disponible sur PC et Android.
Pour le reste, Bitdefender a surtout cherché à moderniser ses boucliers contre les nouvelles attaques, avec l’apparition d’un nouveau moteur comportemental dénommé Advanced Threat Defense, et d’une protection Webcam qui vous avertit quand une application essaye d’y accéder sans votre autorisation.

6 raisons d’adopter ou non BitDefender Total Protection 2018

1 – Oui, pour sa richesse

Super complète, la suite Bitdefender l’est indubitablement. Elle regorge de modules dont aucun n’est inutile ni superficiel. Outre les multiples boucliers défensifs (antimalware, pare-feu anti-intrusion, antispam, anti-ransomware) - tous excellents - on trouve un contrôle parental qui s’étend du PC aux mobiles, un gestionnaire de mots de passe (toutes plateformes), un système antivol (cf plus loin), un navigateur SafePay pour les sites sensibles (banques, achats en ligne), un destructeur de fichiers, un outil d’optimisation en 1 clic du PC, un analyseur de vulnérabilités, un optimiseur de démarrage et même une fonction coffre-fort pour protéger vos fichiers et dossiers confidentiels des regards indiscrets. Il ne manque au final qu’une fonction de sauvegarde de fichiers (en local ou dans le Cloud).
Alors certes, tous ces outils ne sont pas les plus complets. L’analyseur de vulnérabilités est moins évolué que celui de Kaspersky. L’optimiseur bien moins complet que celui d’AVG Ultimate. Et le gestionnaire de mots de passe paraît bien basique comparé aux outils spécialisés. En revanche, destinées à un large public et accessibles à tous, ces fonctionnalités de BitDefender font parfois le minimum, mais le font bien. Elles ne sont jamais gadgets ni superflues. 
Le plus surprenant c’est que cette richesse se retrouve sur toutes les plateformes. La version Mac ne se contente pas d’être un antimalware. Les navigations Web sont protégées et un antiphishing évite les escroqueries. Elle offre aussi une vraie protection anti-ransomware (les Macs en sont eux aussi victimes) avec sa fonction Safe File qui, comme sur PC, interdit l’accès à vos dossiers à toute application que vous n’avez pas autorisé. Une protection indispensable qui s’accompagne d’une fonction « Time Machine Protection » qui empêche les altérations des fichiers de sauvegarde, assurant l’utilisateur d’une restauration propre de son système, même s’il a été victime d’une attaque ransomware Mac.

2 – Oui, pour l’efficacité de ses défenses

La suite est évaluée par tous les laboratoires de sécurité et figure dans les premières places du classement chez chacun d’eux : c’est un « Top Product » chez AV Tests et une protection jugée « Advanced + » chez AV Comparatives. Nos tests confirment ce bilan positif. Pas de doute, Bitdefender Total Protection apporte un plus indéniable comparé aux défenses intégrées dans Windows 10.  Son scan reconnaît davantage de malwares et réalise un meilleur nettoyage des menaces latentes. Et la réactivité de ses signatures face aux menaces les plus récentes compte parmi les toutes meilleures. Mais c’est surtout ses protections proactives de lutte contre les codes malveillants inconnus et ses protections Web qui font la différence. Et ceci, même si Bitdefender nous a rendu une copie imparfaite laissant passer un «crapware » sans danger, mais indésirable. En outre, il s’est montré très solide pour contrer les ransomwares et nos codes malveillants inconnus. S'il perd quelques points, c'est pour avoir laissé passer le crapware évoqué plus haut, mais aussi pour avoir laissé un adware s’installer pour finalement détecter sa présence et le retirer quelques minutes plus tard. Son score élevé de défense en ligne s’explique par sa capacité à bloquer la quasi-totalité des sites de Phishing et des sites dangereux que nous lui avons soumis. On notera cependant que l’antiphishing mériterait un peu plus d’intelligence embarquée. S’il a effectivement contré nos sites factices (inconnus des bases mondiales) en anglais, il s’est montré incapable de reconnaître nos sites factices français sur La Poste et Ameli. En la matière, Kaspersky fait significativement mieux.

3- Oui, parce qu’il prend soin de votre PC

Les utilisateurs sont très sensibles à l’impact qu’une suite de sécurité peut avoir sur les performances d’une machine. Et l’inquiétude est légitime lorsque la suite intègre autant de composants. Pourtant, Bitdefender Total Security 2018 s’en sort avec les honneurs. Son impact sur le fonctionnement général du PC est indiscernable si votre machine embarque au moins 3 Go de RAM. Son seul impact vraiment marquant est celui de la consommation mémoire. Le boot est aussi très légèrement retardé, mais les utilisateurs qui disposent de SSD ne s’en apercevront même pas. Ces bons résultats s’expliquent notamment par la gestion de profils intégrée qui adapte automatiquement les besoins et les sécurités de la suite en fonction de ce que votre PC est en train de faire.
On notera également que la suite intègre un outil de nettoyage du système rudimentaire, mais sérieux, ainsi qu'un outil d’optimisation du démarrage. Ce dernier liste tous les programmes qui ralentissent le réveil du PC. Pour chacun, il signale si la communauté des utilisateurs a choisi de le conserver, de retarder son lancement, ou de le désactiver. Si plus de 90% des utilisateurs ont choisi de désactiver un programme donné, peut-être devriez-vous en faire autant. Vous devriez aussi le désactiver si ce programme est totalement inconnu de la communauté : cela signifie qu'il est étonnamment rare, ce qui laisse à penser qu’il est douteux et potentiellement malveillant.

4 - Oui pour ses analyseurs originaux

Outre l’excellence de ses boucliers, Bitdefender dispose de fonctionnalités originales qui contribuent à renforcer davantage la sécurité de vos machines et de vos données. C’est notamment le cas de « l’analyseur de vulnérabilités », qui scrute les mises à jour non réalisées (du système comme des logiciels installés), les réglages système dangereux, ou encore le réseau Wi-Fi.
Un module VPN peut être automatiquement déclenché dès que BitDefender repère votre connexion à un réseau non protégé. Comme Kaspersky, ce module VPN (fourni par Hotspot Shield) est vraiment pensé pour protéger votre navigation Web et vos échanges, et pas pour anonymiser les téléchargements illégaux ou le streaming vidéo, car il est restreint à 200 Mo de trafic quotidien. Une limite qui peut être levée moyennant un abonnement mensuel supplémentaire.
Enfin, un analyseur de disques vous permet de rapidement comprendre quels sont les dossiers qui consomment le plus d’espace sur vos disques et vous aide à faire de la place.
On peut également ajouter à cette liste un outil gratuit à télécharger séparément et dénommé Bitdefender Home Scanner qui découvre et liste tous les appareils connectés de votre foyer et vous signale les éventuelles vulnérabilités détectées. Mieux encore, il vous alerte dès qu’un nouvel appareil se connecte au réseau familial. Idéal pour repérer un intrus ou un voisin trop curieux.

5 - Oui pour sa protection du foyer

Comme nous l’avons déjà dit, Bitdefender est une suite singulièrement complète aussi bien sur PC que sur Mac. Et cette richesse se retrouve aussi dans l’univers mobile avec une version Android aussi foisonnante que sur ordinateur. Celle-ci se distingue par ses fonctions avancées comme App Lock qui verrouille l’accès à certaines apps, et Privacy Advisor qui vous alerte quand vous utilisez des Apps bien trop curieuses sur votre vie privée. Et vos enfants sont même désormais protégés sur leurs iPads et iPhones, l’éditeur ayant enfin étendu son contrôle parental, son antivol (pour localiser un mobile volé/perdu et l’effacer à distance) et son gestionnaire de mots de passe à l’univers iOS.
L’une des grandes forces de BitDefender est de permettre une véritable administration à distance de toutes les protections depuis une interface Web. Cette console centrale pilote toute la sécurité du foyer depuis n’importe quel navigateur : elle permet de surveiller l’état des protections, de déclencher des analyses et même des optimisations à distance, de regrouper en un écran toutes les notifications de sécurité, de connaître l’IP des machines, de localiser les appareils volés ou égarés et de paramétrer et contrôler le contrôle parental pour tous les appareils utilisés par les enfants. Même le démarrage de chaque machine peut être analysé et optimisé à distance, tout comme le très utile scan de vulnérabilité !
En matière de pilotage à distance et de console centrale, personne ne fait mieux que Bitdefender. C’est à nos yeux la vraie force de l’offre.
Bitdefender est (avec Eset) l’une des rares suites de sécurité à disposer d’un antivol pour PC. Celui-ci fonctionne comme sur les mobiles : il permet de géolocaliser le PC, d’en bloquer l’accès à distance ou d’effacer le contenu à distance. La version 2017 de l’antivol vous permet même de retrouver la dernière adresse IP connue de votre appareil et de prendre et récupérer des photos prises depuis la webcam frontale du PC (fonction également présente sur Android).
De bonne facture, le contrôle parental permet de spécifier précisément les catégories de sites accessibles aux enfants, de surveiller les temps passés sur Internet, de définir des heures et jours de de géolocaliser l’enfant de surveiller ses contacts (notamment les appels entrants et sortants sur mobile). Vous pouvez même être averti lorsque votre enfant entre ou quitte un lieu donné (école, maison, etc.). En activant le module Bitdefender sur son profil Facebook, vous pouvez surveiller son activité, mais surtout vérifier que les paramétrages Facebook installés protègent convenablement sa vie privée.
Principal reproche à formuler face à ce contrôle parental : son incapacité à véritablement protéger les recherches même si la suite s’y essaye. Hormis Kaspersky, toutes les suites semblent éprouver des difficultés à verrouiller le mode « sûr » des moteurs. Heureusement, le contrôle parental de BitDefender se montre, dans nos autres tests, assez doué pour bloquer la pornographie.

6 - Non pour les petits tracas rencontrés

Le seul véritable reproche que nous formulons à l’encontre de BitDefender est identique à celui de l’an dernier : quelques petits tracas viennent un peu ternir l’excellente impression générale. Tout d’abord, c’est probablement la suite dont les régulières mises à jour entraînent le plus de demandes de redémarrage du système. Rien de méchant, mais à la longue ça agace. Ensuite, l’icône Bitdefender dans la barre de notifications n’apparaît que plusieurs minutes après le lancement de Windows, laissant croire que la protection ne s’est pas lancée. Par ailleurs, la suite ne s’est pas montrée très rassurante en matière de stabilité. Plusieurs dysfonctionnements et même un écran bleu sont venus perturber nos premiers tests. Heureusement, ils ne se sont plus reproduits par la suite laissant supposer que l’éditeur a amélioré sa stabilité au fil des semaines après des premières versions un peu trop fraiches. Plus inquiétant et gênant : la console Web « Central » s’est régulièrement montrée indisponible, ce qui est très frustrant puisque l’antivol et le contrôle parental en dépendent.
Enfin, l’activation des réglages du contrôle parental sur les PC des enfants est soit buguée, soit très mal pensée. Il a fallu nous y reprendre à maintes reprises et ne pas suivre la procédure indiquée dans la documentation pour arriver à nos fins : nous avons dû déclencher un téléchargement de la suite après la configuration du contrôle parental en ligne pour que la protection enfant s’active réellement.
Par ailleurs, même si BitDefender n’a pas d’impact notable sur les performances de Windows 10, on lui reprochera une occupation mémoire relativement importante. Dès lors nous la déconseillons sur les tablettes Windows et autres PC bas de gamme, dotés de moins de 2 Go de RAM.

Les autres versions

Indisponible lorsque nous avons démarré les tests, la nouvelle offre « BitDefender Family Pack » dérive de Total Security, mais propose de protéger un nombre illimité de postes pour 69,99 €. Ce pack présente le meilleur rapport qualité/prix de l’offre BitDefender et devra être privilégié sur Total Security qui pour 49,99 € ne protège que 5 appareils (Windows, Mac, iOS, Android).
Signalons également la disponibilité d’une offre Internet Security 2018, limitée exclusivement au PC, qui offre les mêmes fonctionnalités que Total Security sans l’antivol ni l’optimisation ainsi qu’une offre Antivirus Plus anecdotique, mais qui apporte un réel plus sur les défenses de Windows 10 puisqu’elle intègre les défenses comportementales, antiphishing et antiransomwares des suites.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire