Canon Powershot G7X : le compact expert performant et polyvalent

Dominée techniquement depuis plusieurs années par Sony et les avatars successifs de sa série RX 100, la famille des compacts experts connaît à nouveau une lutte âpre et équilibrée entre différents constructeurs. Canon notamment, dont la série G, qui est malgré tout resté une référence dans le domaine, souffrait jusqu’ici d’un encombrement non négligeable, contre-attaque en proposant le Powershot G7X : un APN expert capable sur le papier de rivaliser avec la concurrence de Sony et plus polyvalent que le RX 100 MKIII. Voyons donc ce qu’il a dans le ventre.

Retrouvez notre comparatif des meilleurs appareils compacts experts

Les utilisateurs connaissant la série G de Canon seront tout d’abord surpris par le volume de du G7X : ce compact expert est réellement… compact. Ses dimensions (103 x 60,4 x 40,4 mm) sont en effet très proches des boitiers de la série RX 100 de Sony.

D’un encombrement bien maîtrisé, le petit dernier de chez Canon est rassurant à la prise en main. Il est en effet dense (304 g avec carte et batterie) et la finition a été particulièrement soignée. La construction entièrement métal de la coque propose en effet divers revêtements du meilleur effet afin de bien différencier les éléments et en faciliter l’usage (ex : toutes les roues et tous les barillets sont striés).

Les éléments mobiles (bouton, roues, …) ne souffrent d’aucun jeu et l’ensemble affiche une belle robustesse. La face arrière propose un repose-pouce caoutchouté granuleux qui assure une préhension aisée et stable. Bref, non content d’être une vraie réussite esthétique, le G7X justifie son statut d’expert par sa solidité et son très bon niveau de finition.

Sur la gauche du capot supérieur, on trouve un flash pop-up dont la sortie est commandée par une touche située sur le côté gauche du boitier. Comme à l’accoutumée, il permettra de dépanner en débouchant certaines zones sous-exposées, mais sa puissance est insuffisante pour rééclairer une scène.

Sur le côté droit, une trappe, qui surplombe la touche de déclenchement du WiFi NFC, regroupe les sorties audio/vidéo et mini HDMI.

Au risque de se répéter, on regrette que la carte mémoire soit logée avec la batterie, ce qui rend difficile son remplacement lors d’un usage sur pied, même s’il est vrai que ce n’est pas la vocation première de ce genre d’appareil.

Cet accu, annoncé pour 210 déclenchements (norme CIPA), déçoit un peu et tous ceux qui souhaitent disposer d’un peu d’autonomie devront au moins prévoir l’achat d’une seconde batterie, surtout s’ils souhaitent filmer. Contrairement à une pratique détestable de plus en plus répandue chez la concurrence (Sony notamment), un vrai chargeur est livré avec l’appareil, par contre le câble USB de raccordement ne l’est pas. En pratique de nombreux ordinateurs intègrent un lecteur de carte SD donc ce n’est pas catastrophique, mais il est difficile de ne pas y voir le premier pas dans une mauvaise direction…

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire