[Test] Garmin Vivoactive HR, la Rolls des bracelets connectés

 

Les traqueurs d’activités les plus populaires du moment se vendent environ 120 euros, pour un Garmin Vivosmart HR ou un Fitbit Charge HR par exemple. Lorsque l’on propose un appareil à plus du double du prix, il y a intérêt à ce que ce dernier soit sacrément convaincant pour espérer trouver preneur. Heureusement pour Garmin, le Vivoactive HR (commercialisé autour de 250 euros) en vaut la peine. Ce gadget tout-en-un intègre GPS, capteur de fréquence cardiaque et suivi d’une douzaine d’activités différentes. Par ailleurs, son écran, personnalisable à l’aide de widgets et autres applications, peut afficher les notifications de son smartphone.

5 raisons de craquer (ou pas) pour le Garmin Vivoactive HR

1 - Oui, pour son design pratique

Bien qu’il partage son nom avec le Vivoactive, sorti en début d’année dernière, le Vivoactive HR profite d’un design totalement différent. Alors que le premier arbore un écran carré assez proche d’une Sony SmartWatch, le Vivoactive HR inaugure un affichage rectangulaire, un peu plus original. Il est par contre assez épais, ce qui le rapproche en ce sens des Microsoft Band. Tout cela pour dire qu’il sera assez difficile de passer inaperçu avec ça au poignet.

En dessous du grand écran tactile se situent deux boutons, que l’on peut employer pour démarrer ou arrêter une activité, ou bien pour naviguer dans les différents menus. Ces boutons sont franchement les bienvenus, notamment pendant une activité intense où la transpiration peut empêcher d’utiliser correctement la surface tactile de l’écran.

Enfin, au chapitre des bonnes nouvelles, on peut également noter le fait que le Vivoactive HR s’accompagne d’un bracelet conventionnel avec une boucle ardillon facile à utiliser, et sa conception est résistante jusqu’à 50 mètres, soit assez pour l’emmener nager.

2 - Oui, pour son affichage et son interface réussis

L’une des meilleures décisions que Garmin ait prises sur le Vivoactive HR, c’est de garder l’écran actif en permanence. Il n’y a rien de plus frustrant que les montres connectées qu’il faut réveiller à grand coup de poignets pour voir l’heure. L’écran propose une définition de 205 x 148, ce qui s’avère très confortable pour une lecture régulière. L’affichage est d’ailleurs orienté de telle manière qu’il n’est pas nécessaire de tordre son poignet pour lire l’heure, un peu à la manière du Band de Microsoft.

En glissant vers le haut ou vers le bas de l’écran, on navigue dans les différents écrans appelés « Widgets ». On a ainsi accès au décompte des pas quotidiens, du nombre de minutes passées en action, la météo, les notifications de son smartphone ou son rythme cardiaque. Un clic sur le bouton droit ouvre le menu des activités, où l’on peut sélectionner l’exercice que l’on s’apprête à pratiquer.

C’est également ici que l’on trouve les applications que l’on a installées. Le bouton de gauche sert essentiellement de raccourci pour revenir en arrière, mais un appui prolongé donne accès au menu permettant de passer l’appareil en mode « Ne pas déranger » ou à éteindre le bracelet.

3 - Oui, pour la boutique Connect IQ

La boutique d’applications de Garmin, Connect IQ, ne concerne pour l’instant qu’un petit nombre d’appareils de la marque : 13 au total. Si l’on est loin de l’offre d’une Pebble par exemple, avec ses 3 000 logiciels, les 100 apps qui peuplent la boutique valent le détour. On pense notamment aux nombreux cadrans disponibles, qui s’ajoutent aux cinq préchargés par défaut.

Sinon, certaines applications telles que Beer Tracker Plus, qui vous dira combien de bière vous pouvez boire sur la base de vos exercices récents, amuseront 5 minutes. D’autres peuvent être utilisées plus souvent, à l’image de SkyWatch qui guide l’utilisateur dans la nuit pour voir étoiles et constellations une fois la nuit tombée.

Enfin, selon le téléphone utilisé avec le bracelet, la partie connectée est plus ou moins étendue. Lorsque l’on reçoit un appel, un message ou un tweet, le bracelet vibre et affiche le message sur l’écran. Le choix est donné entre accepter ou rejeter les appels, par contre les messages ne peuvent être que lu lorsque le Vivoactive HR est relié à un iPhone. Depuis un Android, il est possible de télécharger une application permettant de répondre avec des messages préenregistrés.

4 - Oui, pour ses performances

Le Vivoactive HR peut suivre un large éventail d’activités. En plus des mesures habituelles (pas, escaliers et sommeil), il peut être utilisé pour jouer au golf (avec la possibilité de télécharger des cartes des terrains directement sur la montre), le vélo, le ski, la natation et même le paddleboarding.

La capture du signal GPS est particulièrement rapide. Il aura fallu moins de 20 secondes à la montre pour l’accrocher malgré la météo difficile lors de notre test. La montre de running Garmin Forerunner 235 GPS utilisés en étalon n’aura eu besoin que de quelques secondes de moins pour faire de même.

Le GPS ainsi que le capteur de rythme cardiaque sont aussi précis que réactifs. Sur une course de 6,4 km, la montre et le bracelet sont arrivés au même résultat. Concernant le podomètre, sur 500 pas, le Vivoactive HR en a compté 503.

5 - Non, pour un suivi du sommeil à améliorer

En dépit de ses nombreuses qualités, le suivi du sommeil mériterait d’être amélioré sur cet appareil. La première nuit avec l’objet au poignet, le temps de sommeil a été largement surestimé. La faute, sans doute, à une session TV de 45 minutes avant de se mettre au lit. La deuxième nuit, poser la montre sur la table avant de passer dans la douche a eu le même effet, une nuit plus longue sur l’écran que dans les faits. La troisième nuit, le temps de sommeil effectif a cette fois été raccourci de deux heures, sans raison évidente.

Un dernier mot concernant l’autonomie, que Garmin aller jusqu’à huit jours, ou alors 13 heures en utilisant le GPS. Dans les faits, on peut même prétendre à un peu plus. Le chargement se fait via un câble propriétaire USB, facile à clipper sur le Vivoactive HR, et pas trop encombrant.

>>> Lire : Bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire