[Test] Google Nexus 5 : un smartphone pour les gouverner tous

Conforme au style Nexus

Cette fois encore, la confection du smartphone Nexus a été remis à LG. Le Nexus 4 avait su séduire grâce à un dessin épuré et sobre, dont la seule excentricité était la coque arrière sur laquelle les textures fluctuaient selon l’inclinaison et les jeux de lumière. Sur cette nouvelle génération, Google tend vers une uniformisation de sa gamme. On retrouve alors le style introduit par la tablette Nexus 7 édition 2013 : des lignes simples et un dos recouvert d’un matériau antidérapant noir, incrusté du logo Nexus dans l’orientation paysage.

Contrairement à son prédécesseur, le Nexus 5 ne se calque pas sur un smartphone déjà existant de LG (le Nexus 4 s’appuyait sur la base de l’Optimus G). Ne vous attendez pas à trouver les innovations stylistiques du G2 par exemple : les boutons d’alimentation et de volumes ne sont pas déportés sur l’arrière du téléphone, mais trônent sur les tranches.

Un écran plus grand, toujours gêné par les boutons tactiles

Plus grand que le Nexus 4, le Nexus 5 parvient à être plus léger de 9 grammes (130 grammes), en embarquant une batterie plus importante de 2300 mAh (contre 2100 mAh), qui reste toutefois inamovible. Avec une diagonale de 4,95 pouces, contre 4,7 précédemment, l’écran est plus grand que celui d'un HTC One (4,7), équivalent au Samsung Galaxy S4 (4,99) et plus petit qu’un LG G2 (5,2). Autant dire que Google ne prend pas trop de risques et vient se placer juste dans la moyenne, histoire de contenter tout le monde.

Nexus oblige, ne cherchez pas de boutons physiques pour le contrôle du système : il faudra se satisfaire des raccourcis qui occupent la partie inférieure de l’écran. Certains apprécient, d’autres non. En ce qui nous concerne, reconnaissons que la perte d’une partie de l’affichage est dommageable, surtout compte tenu de l’espace disponible en dessous, inoccupé si ce n’est par la LED de notification. Heureusement, Google semble l’avoir compris et propose désormais quelque chose pour y remédier dans la nouvelle version d’Android, sur laquelle nous reviendrons un peu plus loin.

VerdictLa gamme Nexus ne vise clairement pas à se démarquer d’un point de vue du style. Le smartphone est loin d’être laid, mais cherche surtout le consensus en proposant un design simple et conventionnel, par conséquent passe-partout… voire banal.
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • LEDANTE
    Les applications font plus souvent pour le grand public la qualite' du smartphone. Cependant leur ouverture aux types de communications et aux produits complementaires est parfois sous estimees ou "surestimees". Utilisateur de HTC-IPHONE-Samsung Note- je deplore l'incapacite' des developpeurs a rendre utiles les appareils mains libres de leurs concurrents car on peut trouver des applicatifs originaux d'une incroyable efficacite'. Redaction de mail, de sms de mms, sans toucher au phone dans sa voiture, dans les bouchons par la seule fonction vocale de son HTC avec le main libre Samsung je le fais...mais ce main libre ne fonctipnne pas ...avec Samsung Note...etc. Malheureusement les conditions d'utilisation du blutooth sur l'auto radio ...pas top m'oblige a tendre l'oreille au dessus de ...95 km/h donc .il faut changer etc. etc . Les fonctions vocales de HTC sont tres au dessus des autres marques. Lecture exceptionnelles des sms avec traductions des abreviations rdv est lu Rendez Vous etc. Chaque marque ayant un point fort...on doit tant que faire se peut conserver son phone qui a permis de trouver la raison de son choix..
    4000 Fiches de contacts, 4000 photos, 40 albums 40 videos sont en gros ce que j'ai sur mon phone et la SD card
    0