[Test] Honor 7C : un smartphone design et performant à moins de 200 euros

>>> Guide d'achat : Comment choisir son smartphone en 2018 ?

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour le Honor 7C

Après les Honor 7X et 9 Lite, Honor continue de renouveler ses smartphones, cette fois avec la gamme C. Vendu à moins de 180 euros, le nouvel Honor 7C reprend le design en aluminium de ses prédécesseurs et, pour la première fois, bénéficie d'un écran au ratio 18:9 et d'un double capteur photo à l'arrière. Mais que vaut-il vraiment à l'usage ? Pour le savoir, la rédaction de Tom's Guide a testé pour vous le Honor 7C.

>>> Les meilleurs smartphones de 2018

Oui pour son design classieux

Pour son design, le Honor 7C emprunte à la fois au Honor 7X et au 9 Lite. Il reprend ainsi le dos en aluminium brossé du 7X, mais aussi la disposition du double capteur photo arrière de 9 Lite. Cependant, en termes de format, le 7C est très clairement à rapprocher du 7X.

Le Honor 7C est un smartphone plutôt imposant, avec un grand écran de 5,99 pouces au ratio 18:9. Il s’agit là désormais d’une constante pour les smartphones de la marque, depuis le 7X justement. Seulement, du fait de ce format plutôt haut, il en résulte quelques problèmes de prise en main. Si l’appareil tient plutôt bien en main grâce à sa largeur raisonnable de 76,7 mm, les touches ne tombent pas nécessairement sous les doigts. Ainsi, le pouce parvient à accéder aisément au bouton de mise sous tension ou à la touche de réduction de volume, mais celle pour augmenter le volume est légèrement trop haute. Il en va de même pour le lecteur d’empreintes digitales, situé au dos du smartphone. Celui-ci est probablement situé un ou deux centimètres trop en hauteur pour pouvoir déverrouiller facilement le Honor 7C à une main.

Outre les touches de volume, de mise sous tension ou le lecteur d’empreintes digitales au dos, on remarquera que Honor a conservé le format micro-USB pour la recharge, en bas de l’appareil. De même, le constructeur a également intégré une prise audio-jack 3,5 mm pour brancher un casque audio. C’est toujours sur cette tranche inférieure que l’on va retrouver les haut-parleurs de qualité convenable sans évidemment être à la hauteur de smartphones hauts de gamme. Enfin, à gauche du smartphone, on retrouve une trappe permettant d’intégrer une carte microSD, mais également deux cartes nano-SIM. Une bonne solution pour ne pas avoir à choisir entre les doubles SIM et le stockage supplémentaire permettant d’étendre les 32 Go de stockage.

Dans l’ensemble, si la prise en main n’est pas toujours évidente, le Honor 7C propose cependant un design particulièrement qualitatif. Le choix de l’aluminium pour le design et de l’écran au ratio 18:9 en font un appareil plaisant à l’œil, surtout pour un smartphone vendu à moins de 180 euros.

Non pour son écran moyen

Comme pour les 6C et 6C Pro de l’an dernier, le nivellement en gamme pour le 7C semble se jouer sur la définition de l’écran. Il s’agit en effet d’une dalle IPS LCD de 5,99 pouces affichant une simple définition 1440 pixels par 720. On est loin des 2140 pixels par 1080 du Honor 7X. Si cette définition pouvait se justifier sur les modèles de l’an dernier, en raison d’écran plus compact de 5 pouces pour le 6C et 5,2 pour le 6C Pro, elle est clairement dommageable pour le Honor 7C.

En effet, compte tenu de la grande taille de l’écran du Honor 7C, la résolution n’est que de 269 pixels par pouces, contre 407 pixels par pouce par exemple pour le Honor 7X ou 294 pixels par pouces pour le Honor 6C de l’an dernier. Concrètement, cela signifie que les pixels sont particulièrement visibles à l’œil nu. Honor a choisi d’augmenter la taille de l’écran tout en gardant une définition relativement semblable. Il en résulte nécessairement des pixels plus grands et donc une moins bonne lisibilité. Rappelons que c’est en moyenne autour de 320 pixels par pouce qu’il est impossible de distinguer entre deux pixels pour une personne avec une acuité visuelle moyenne. Avec 269 pixels par pouce, l’écran du Honor 7C est clairement dans la moyenne basse.

>>> Écrans de smartphones : ces pixels qui ne servent à rien

On se rassurera néanmoins en indiquant que la colorimétrie du Honor 7C est plus que correcte. L’écran affiche des couleurs équilibrées et les teintes ne sont pas particulièrement vives. Par ailleurs, comme sur tous les smartphones du constructeur, Honor permet de modifier la balance des blancs si elle n’est pas à votre goût, mais également de passer le smartphone en mode nuit afin de reposer les yeux avant d’aller se coucher en diminuant la lumière bleue.

Oui pour son double capteur photo arrière

Pour la première fois sur la gamme C, le fabricant a intégré un double capteur photo à l’arrière du Honor 7. Comme pour le 6X, le 7X ou le 9 Lite, le second capteur est cependant limité à 2 mégapixels. Il sert surtout à capter davantage de lumière dans le but de générer un flou d’arrière-plan en mode portrait.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones pour la photo ?

Dans l’ensemble, le Honor 7C propose des couleurs qui, à défaut d’être flatteuses, sont plutôt fidèles. Pour notre photo de paysage, le ciel bleu tire vers le gris davantage sur la photo qu’à l’œil nu. Cependant, la photo est plutôt bien détaillée avec de jolis contrastes et des feuilles plutôt bien définies sur les branches des arbres. Pour notre photo de la petite impression 3D également, le Honor 7C a été capable de capturer la plupart des détails des différentes couches d’impression. Le rouge n’est pas trop saturé et la photo est plus réussie.

Seul véritable intérêt du deuxième capteur arrière, le mode portrait, ou « mode grande ouverture », s’active en appuyant sur l’icône du diaphragme en haut de l’écran. Ce mode permet d’ajouter un flou d’arrière-plan derrière vos sujets lorsque vous réalisez des portraits, afin de mettre en avant le visage de votre sujet. Sur notre photo d’essai, le résultat est plutôt concluant. Le Honor 7C a bien su délimiter la silhouette ainsi que les cheveux. On remarque cependant, autour de la tête, quelques zones d’arrière-plan qui devraient être floues et qui sont restées nettes, sans que ce soit véritablement gênant. Par ailleurs, si le mode portrait existe avec le double capteur photo principal, il n’est pas présent en façade pour les selfies. Dommage, alors qu’il existe pourtant sur le Honor 7X, lui aussi équipé d’un seul capteur photo en façade.

Sans surprise, c’est en faible luminosité que le Honor 7C a le plus de difficultés. Sur nos photos de nuit, le smartphone a du mal à capturer les zones les plus faiblement éclairées, même si elles sont parfaitement visibles à l’œil nu. Il en va de même pour le flou ou le bruit numérique, bien trop importants, ou le respect des couleurs, bien trop aléatoire.

Oui pour sa puissance

Tandis que le Honor 7X était lancé avec un processeur Kirin 659 de HiSilicon, Honor a préféré opter pour un constructeur tiers pour son smartphone plus orienté entrée de gamme. Le Honor 7C se voit ainsi doté du processeur Snapdragon 450, épaulé de 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage.

À l’usage, le smartphone se veut relativement fluide. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’un smartphone haut de gamme et son processeur d’entrée de gamme va se faire ressentir dans les jeux les plus exigeants ou après une longue période d’activité et quelques micro lags. Cependant, dans l’ensemble, le smartphone réagit plutôt bien et permet sans problème de jouer à quelques jeux ou de naviguer sur Internet ou dans vos applications favorites.

Afin d’évaluer la puissance du Honor 7C, notamment par rapport à la concurrence, nous l’avons soumis à deux benchmarks : 3DMark et Geekbench. Le premier va permettre de mesurer la puissance graphique du smartphone, utile notamment dans les jeux 3D. Le second va quant à lui se charger de toute la puissance de calcul du processeur, notamment en fonction de la mémoire vive. Afin d’évaluer la puissance du smartphone, nous avons comparé les scores du 7C sur ces deux benchmarks avec les scores de smartphones vendus peu ou prou au même tarif, comme les Honor 7X et 9 Lite, tous deux plus chers et dotés du processeur Kirin 659, le Huawei P Smart, avec le même processeur, et le Echo Horizon avec sa puce Mediatek MT6755.


3DMark Sling Shot Extreme
Geekbench 4 Multicore
Honor 7C (Snapdragon 450)
445
3804
Honor 7X (Kirin 659)
421
3432
Honor 9 Lite (Kirin 659)
318
3641
Huawei P Smart (Kirin 659)
305
3271
Echo Horizon (Mediatek MT6755)
360
1840

On le constate dans les résultats du tableau ci-dessus, non seulement le Honor 7C propose une meilleure puissance que le Echo Horizon, mais aussi que les autres smartphones d’Honor, pourtant commercialisés à un tarif supérieur et déjà réputés pour leur excellent rapport qualité-prix. Autant dire qu’à ce tarif, difficile de trouver un smartphone plus performant que le Honor 7C.

Du côté de l’autonomie, il en va de même, grâce à la batterie de 3000 mAh du smartphone d’Honor. En utilisant le smartphone comme appareil principal, en alternant les phases de veille, les périodes de jeu et la consultation des réseaux sociaux avec luminosité de l’écran fixée à mi-hauteur, nous avons pu utiliser le smartphone pendant une bonne journée, soit 29 heures d’autonomie.

Oui pour son bon rapport qualité-prix

Honor n’a plus à faire ses preuves en matière de smartphones commercialisés à moins de 200 euros. La filiale de Huawei s’est fait une spécialité de proposer des appareils à des prix particulièrement compétitifs et le Honor 7C ne fait pas exception à la règle.

>>> Quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 € ?

Tandis que le 7X est disponible à plus de 200 euros et que le 9 Lite s’affiche également à ce tarif, le 7C est disponible à moins de 180 euros. Pour ce tarif, certes, vous disposerez de photos de moindre qualité que sur les deux appareils cités ci-dessus, notamment en faible luminosité, mais vous profiterez d’un smartphone légèrement plus puissant grâce à sa puce Snapdragon 450 en lieu et place du Kirin 659. Plus encore, le 7C se veut un appareil d’un bon gabarit pour qui aime profiter d’un grand écran, avec un design particulièrement soigné grâce à son dos en aluminium.

Certes, le Honor 7C ne peut pas lutter avec des appareils vendus 200 euros plus chers, mais pour un smartphone commercialisé à moins de 200 euros, difficile de faire mieux.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire