[Test] Que vaut le HTC Desire 510 ?

Le Desire 510 est un pionnier, malgré son appartenance au monde de l’entrée de gamme. Il a en effet été le premier smartphone Android être équipé d’un processeur compatible avec le jeu d’instruction 64 bits. La puce en question est fournie par Qualcomm, répondant au nom de Snapdragon 410. Est-ce que cela suffit à faire la différence face à la concurrence ?

Les points forts

La 4G est au programme - Du haut de ses 4,7 pouces, le Desire 510 annonce rapidement la couleur : l’idée n’est pas d’avoir une machine de course, mais plutôt d’offrir un rapport qualité/prix suffisant pour le plus grand nombre. Avec cette idée en tête, on est heureux de disposer de la 4G, même si cette dernière est limitée à 100 Mbit/s (la technologie peut atteindre plus de 200 Mbit/s pour les appareils les plus récents). Si le design n’a rien de décoiffant, il est plutôt passe-partout et le poser sur une table n’attirera donc pas les regards moqueurs de la part de son entourage.

Un processeur 64 bits - Le HTC Desire 510 est le premier smartphone Android a être livré avec une puce mobile compatible avec le jeu d’instruction 64 bits : le Snapdragon 410. Bien entendu, les performances n’ont pas de quoi rivaliser avec l’autre processeur 64 bits bien connu du marché, l’A8 d’Apple. Mais une fois encore, le but n’est pas de distancer la concurrence sur ce point. En l’état, cette puce est équivalente au Snapdragon 400 que l’on retrouve sur bon nombre de concurrents. Les avantages du 64 bits ne sont pas encore exploités par les applications, il faudra donc miser sur l’avenir afin d’espérer voir le 510 se démarquer.

Les points faibles

Un écran de faible définition - L’écran du 510 ne pèche pas par sa taille : 4,7 pouces, c’est suffisant pour la plupart des utilisateurs qui ne veulent pas d’une télévision dans la poche. Pour autant, la qualité de cet afficheur laisse clairement à désirer. HTC n’a pas jugé utile d’offrir une définition digne de ce nom, il faut alors composer avec du 854 x 480, soit une densité de pixels de seulement 200 ppp (pixels par pouce). À l’usage, cela se remarque dès que l’on allume l’écran et la qualité de l’image n’a donc rien d’incroyable. C’est d’autant plus dommage qu’avec sa compatibilité 4G, l’appareil se destine sans problème à la consultation de vidéos en ligne ou de photos par exemple.
 
Un capteur photo en berne - Le principal défaut du 510 réside dans son capteur photo. À l’arrière, on est censé compter sur 5 mégapixels, ce qui est peu, mais cela ne fait pas tout. Sauf que dans les faits, difficile de trouver quoi que ce soit bon de ce côté-là. Les images manquent de détails, les couleurs sont pâles et oubliez les clichés si la lumière vient à manquer d’autant qu’il n’y a pas de flash intégré. En clair, si la photo est un critère de choix, mieux vaut passer son chemin.

Lire : Smartphone pas cher : quel téléphone choisir à moins de 200 euros ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire