[Test] HTC One Max : le Galaxy Note 3 dans le viseur

Bien, mais peut mieux faire

Tiens bon, HTC ! Suivre l’actualité de la marque n’est pas très encourageant, tant les annonces de pertes records se succèdent. Pourtant, des produits comme ce One Max continuent de nous convaincre et nous faire espérer un revirement de situation. Il n’est pas le plus puissant de sa gamme — le Galaxy Note 3 le coiffe au poteau —, il ne prend pas les plus belles photos — le Sony Xperia Z Ultra est largement devant — et ce n’est pas le moins cher non plus (699 euros).

Mais le One Max est un téléphone bien construit, si l’on fait exception d’un capot arrière à la fermeture capricieuse, robuste et valorisant grâce à l’utilisation de matériaux un tant soit peu plus nobles que le plastique. Un parti pris qui se paie sur la balance, mais les dimensions de l’appareil avec son écran 5,9 pouces garantit un rapport poids/encombrement encore raisonnable.

Si la fonction peut paraitre gadget, le capteur biométrique s’avère efficace, dont les limites sont surtout logicielles, ce qui laisse espérer des améliorations ultérieures. D’ailleurs, parlant de logiciel, impossible de ne pas remarquer les efforts du constructeur visant à faire évoluer sa surcouche maison alors qu’Android est livré ici dans une mise à jour récente, 4.3. Les utilisateurs de bracelets connectés compatibles avec le Bluetooth 4.0 y verront un atout bien particulier.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire