[Test] HTC U Ultra : faut-il craquer pour le smartphone à deux écrans ?

5 raisons de craquer (ou pas) pour le HTC U Ultra

Après sa gamme HTC One puis son HTC 10 l’an dernier, le constructeur taïwanais tente de rebattre les cartes et propose, cette année, une nouvelle marque baptisée U, dont le nouveau HTC U Ultra est le fer-de-lance. S’il reprend l’interface des précédents smartphones, il s’offre notamment un nouveau design avec dos en verre, mais aussi et surtout un deuxième écran affichant quelques informations supplémentaires. Mais que vaut le nouveau smartphone haut de gamme de HTC à l’usage ? Pour le savoir, la rédaction de Tom’s Guide l’a testé pour vous.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs smartphones

Non pour son design

Alors qu’on a déjà vu des smartphones avec dos en métal, en cuir ou même en bois, HTC a voulu aller plus loin en proposant une coque en verre. Pas un simple dos lisse comme sur le Nexus 4 par exemple, mais un véritable dos avec bords incurvés. De quoi donner des reflets et des couleurs pour le moins intrigantes. Et si l’effet marche bien en termes de couleurs, c’est nettement moins le cas en termes d’usage. En raison du matériau utilisé, les traces de doigts sont légion en quelques minutes à peine et le jeu de lumière perd clairement de son intensité face aux empreintes laissées sur le dos du smartphone.

Le HTC U Ultra prend très facilement les traces de doigtsLe HTC U Ultra prend très facilement les traces de doigts

>>> Retrouvez le test du HTC 10

En dehors de ce dos en verre, la conception du HTC U Ultra est des plus classiques. On retrouve les touches de volume et de mise sous tension à droite, un capteur d’empreintes, autre que le dos en verre, sous l’écran, avec des touches sensitives de chaque côté, le haut-parleur et la prise USB-C en bas, et aucune prise jack. Il faut dire que HTC propose, avec son smartphone, des écouteurs USB plutôt performants et qu’il reste l’option Bluetooth. Pour les possesseurs de casques filaires en revanche, on regrette que le constructeur ne fournisse pas d’adaptateur jack-USB afin de continuer à profiter de son casque ou de ses écouteurs favoris.

Dernier souci au niveau de la prise en main, on regrette que les rebords du dos en verre soient trop tranchants. Sans aller jusqu’à occasionner des coupures, ils dépassent parfois de la coque du smartphone et peuvent provoquer une certaine gêne lorsqu’on tient le smartphone à une main. Un défaut gênant concerne également la prise USB-C en bas du téléphone, qui va venir se poser par-dessus l’auriculaire lorsqu’on tient le HTC U Ultra d'une main. Là, le rebord peut devenir franchement dérangeant après quelques secondes à peine de manipulation.

A cause du tranchant de la prise USB, la prise en main peut être gênanteA cause du tranchant de la prise USB, la prise en main peut être gênante

Oui pour son deuxième écran

C’est là le principal intérêt du HTC U Ultra. En plus de son grand écran de 5,7 pouces QHD, il dispose d’un second affichage, plus petit, situé juste à côté du capteur photo de façade. Il s’agit en fait d’une seule dalle divisée en deux, mais qui permet d’afficher en permanence certaines informations.

Très simple à configurer, le deuxième affichage offre ainsi un accès simple à plusieurs écrans. Il est possible de passer facilement d’un écran à l’autre à l’aide d’un simple glissement de doigt. Parmi les différents écrans, on va ainsi retrouver le prochain événement de votre agenda, un raccourci vers six contacts préalablement sélectionnés, votre lecteur de musique, contrôlable à l’aide de boutons de lecture, la météo heure par heure, des raccourcis vers six applications choisies et un rappel que vous pouvez modifier à tout moment.

Parfois certaines notifications (ici CityMapper) viennent s'afficher dans l'écran secondaireParfois certaines notifications (ici CityMapper) viennent s'afficher dans l'écran secondaireSi l’on apprécie le principe de ce double écran, déjà adopté par LG sur le V20 par exemple, il n’est cependant pas exempt de défaut. On aurait en effet apprécié qu’il puisse être allumé en permanence et ce n’est pas le cas. On peut cependant l’allumer seul, sans l’affichage principal, en tapant deux fois de suite dessus. Dommage également que certaines applications viennent parfois se mélanger les pinceaux dans les notifications et s’intégrer en partie dans le second écran comme cela nous est arrivé avec CityMapper. 

Enfin, si HTC présente les contenus affichés, et notamment les notifications, comme gérés par l’intelligence artificielle, ce mode, baptisé HTC Sense Companion, n’est pas encore disponible. Il en va de même concernant l’assistant, concurrent de Siri, Alexa ou Google Assistant, qui devrait arriver prochainement.  

Oui pour les écouteurs USB-C

Si le HTC U Ultra ne bénéficie pas de sortie jack, le smartphone est livré directement avec une paire d’écouteurs, comme cela se fait nécessairement par tous les constructeurs. Cependant, ceux proposés par HTC sont dotés d'une prise USB type-C et d’une qualité pour le moins correcte.

Il faut dire que le constructeur ne s’est pas contenté de proposer des écouteurs classiques, mais tire bel et bien parti des possibilités de l’USB-C. Grâce aux données transmises et à l’alimentation fournies par la prise USB, les écouteurs sont en effet capables de modéliser votre canal auditif afin que le smartphone puisse transmettre le son le plus adapté à vos oreilles.

>>> Que valent vraiment les écouteurs vendus avec nos smartphones ?

Dans les faits, cela passe par l’option HTC USonic présente dans le menu « Paramètres » du smartphone. Une fois les écouteurs branchés, le smartphone vous proposera de lancer une analyse de votre oreille. Les écouteurs diffuseront un bruit blanc qui sera analysé par des microphones intégrés afin de déceler la réflexion des ondes et proposer le meilleur son possible. Dans les faits, une fois votre profil audio activé, on ressent une bien meilleure qualité audio, même si les médiums sont largement mis en avant par rapport aux basses ou aux aigus. On notera par ailleurs que les écouteurs peuvent analyser le bruit ambiant et ajuster automatiquement le niveau sonore produit en fonction de la pollution sonore alentour. Pour des écouteurs de smartphone, on ne peut que saluer l’initiative prise par le constructeur taïwanais.

Deux bémols cependant, on regrette clairement que la télécommande sur les écouteurs ne propose qu’un bouton de lecture/pause servant également à décrocher un appel, mais aucune touche de volume. Par ailleurs, comme indiqué précédemment, on regrette que HTC ne fournisse pas d’adaptateur pour les écouteurs filaires avec son smartphone.

Non pour les caractéristiques photo

En termes de photo, HTC a recyclé le même capteur que sur le HTC 10 de l’an dernier. Il s’agit d’un capteur photo de 12 mégapixels avec une ouverture de f/1,8 et des photosites de 1,55 micron de côté. La partie logicielle de l’appareil photo, l’application, est quant à elle particulièrement optimisée, notamment pour ceux qui souhaiteraient prendre la main sur tous les contrôles manuels, avec la possibilité de régler aussi bien la balance des blancs que l’exposition, la sensibilité, la vitesse d’obturation ou la mise au point.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones pour la photo ?

Pourtant, à l’usage, le HTC U Ultra ne brille pas particulièrement par rapport à d’autres smartphones concurrents. Afin de l’évaluer, nous l’avons comparé à deux smartphones plutôt anciens, le Nexus 6P, sorti à l’automne 2015, et l’iPhone 6 Plus, sorti à l’automne 2014. Dans les trois cas, nous avons pris trois séries de photos : une petite figurine en plan rapproché pour tester la macro et l’effet de flou Bokeh, une en faible luminosité sans flash pour tester l’exposition, et une de paysage pour tester les détails. Vous pouvez cliquer sur chaque image pour les voir en gros plan, voire les ouvrir dans un nouvel onglet pour pouvoir zoomer sur chaque détail.

De gauche à droite, le HTC U Ultra, le Nexus 6P et l'iPhone 6 PlusDe gauche à droite, le HTC U Ultra, le Nexus 6P et l'iPhone 6 Plus

Pour la photo de figurine en gros plan, on remarque que ni l’iPhone, ni le téléphone de HTC n’arrivent réellement à exposer correctement le personnage, malgré les modes HDR activés, contrairement à la photo du Nexus 6P. En revanche, le HTC U Ultra parvient à bien saisir les détails avec une bonne mise au point sur l’épaule droite, contrairement au Nexus 6P, du fait de la distance de mise au point trop importante. Un défaut que ne partage pas le HTC U Ultra. Dans tous les cas, l’effet de flou est bien présent en arrière-plan.

De gauche à droite, le HTC U Ultra, le Nexus 6P et l'iPhone 6 PlusDe gauche à droite, le HTC U Ultra, le Nexus 6P et l'iPhone 6 Plus

Pour la photo en faible luminosité, c’est clairement le Nexus 6P qui remporte la manche. La photo est relativement claire et on distingue sans peine la veste du personnage et même quelques détails. Si l’iPhone 6 Plus est à la traîne, le HTC U Ultra ne s’en sort pas beaucoup mieux. Le smartphone a eu du mal à faire la mise au point sur la figurine à cause de la faible lumière et a préféré la faire sur le mur du fond. On peut cependant distinguer sa silhouette et son socle sans trop de mal.

De gauche à droite, le HTC U Ultra, le Nexus 6P et l'iPhone 6 PlusDe gauche à droite, le HTC U Ultra, le Nexus 6P et l'iPhone 6 Plus

Enfin, pour la photo de paysage, la mise au point a été faite au même endroit sur les trois photos, à savoir la cheminée de la maison au centre. De même, le mode HDR était activé sur les trois clichés. On remarque cependant que la balance des blancs est loin d’être identique, avec des couleurs plus chaudes sur celle du HTC U Ultra, et des couleurs plus saturées sur le Nexus 6P. On préférera clairement le traitement du smartphone de Huawei et Google. Comme la photo de l’iPhone, celle du HTC manque clairement de piqué.

Non parce qu’il est ennuyeux

Malgré toutes ses qualités, le HTC U Ultra peine à convaincre. Comme le HTC 10 l’an dernier, le smartphone n’est pas mauvais, loin de là, et l’écran secondaire est une bonne surprise. Simplement, face à la concurrence proposée par LG avec son nouveau G6 ou ce que l’on sait du futur Galaxy S8, il faut dire que la concurrence est rude pour le constructeur taïwanais.

Que ce soit en termes de design ou de prix, le HTC U Ultra semble être à la traîne de ses deux concurrents coréens. Le LG G6 propose le même processeur Snapdragon 821, mais avec un écran pour le moins éblouissant que ce soit avec ses rebords très fins ou sa compatibilité HDR, le tout pour 50 euros de moins, quand il semblerait que le Galaxy S8 soit encore plus audacieux du point de vue du design, avec en plus le nouveau processeur Snapdragon 835.

Le HTC U Ultra n’est pas un mauvais smartphone. Sans la concurrence féroce de LG et Samsung, il serait probablement un excellent smartphone. Mais les Coréens existent, sans même parler des smartphones qui proposent des performances identiques à prix bien plus bas comme le OnePlus 3T, on se dit que, depuis quelques années, HTC manque clairement d’imagination et d’audace.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • wilfrid04
    pour info ton lg g6 europe n aura pas le dac audio et le format de 18:9 ne va pas avec toute les applications. Alors il reste quoi a ton lg g6 de mieux para port au htc ultra bien rien.
    samsung et son fameux s835 a fait une concurrence déloyale,mais il faut pas oublié que htc ultra n est pas le htc 11 qui devrait sortir a la disponibilité du s835.
    en faite le htc ultra et une phablette prenium qui manqué au catalogue de htc depuis longtemps et sense et ses petite innovations qui font la différence .
    0