Huawei Mate 20 Pro : le meilleur smartphone de 2018, vraiment ?



Avec son nouveau Mate 20 Pro, Huawei entend bien frapper un grand coup dans la fourmilière des smartphones. Mais autant Xiaomi l’a fait il y a quelques mois avec le Pocophone F1 en termes de prix, autant Huawei mise tout sur les innovations technologiques (et contrairement à Xiaomi, Huawei fait peu de cas des tarifs, mais nous y reviendrons). Avec son Mate 20 Pro, Huawei fait table rase du passé et de toute la gamme Mate telle qu’on l’a connue jusqu’à présent. Profitant d’un nouveau design, d’un processeur inédit et d’un triple photo capteur à l’arrière, l’appareil a vraiment tout pour séduire… Du moins sur le papier. Mais en réalité, le smartphone tient-il toutes ses promesses ou faut-il s’attendre à quelques grosses déconvenues ? Alors, on craque ou pas pour le Mate 20 Pro, ce smartphone à près de 1000 euros qui vient titiller par son prix et ses performances la nouvelle génération d’iPhone Xs ?

Un très grand oui pour son design

Premier constat : le Mate 20 Pro dénote avec tout ce qu'a pu faire Huawei jusqu'à présent. Nous avons affaire ici à un smartphone de 6,39" et disposant d'un ratio de 19,5:9, ainsi que d'un écran OLED QHD+ (3120 x 1440 pixels) en 538 ppi. Un téléphone de grande taille donc, rivalisant d'un millimètre avec l'iPhone XS. Enfin, pas tout à fait : par son côté allongé, mais surtout par ses bords incurvés, le Mate 20 Pro est un smartphone qui s'affranchit du côté « brique » que l'on reproche souvent aux smartphones de grande taille. Son design n'est pas sans rappeler celui des Galaxy S8 et S9 de Samsung, ce qui est plutôt un excellent point.


Huawei Mate 20 Lite
Huawei Mate 20Huawei Mate 20 Pro
Huawei Mate 20 RS
Taille
6,3"6,53"6,39"6,39"
Pourcentage taille total / taille d'écran
81,7%88%87,9%87,9%
Ratio
19,5:9
18,7:919,5:9
19,5:9
Dimensions
15,83 x 7,53 x 0,76 cm
15,82 x 7,72 x 0,83 cm15,78 x 7,23 x 0,86 cm15,78 x 7,23 x 0,97 cm
Poids
172 grammes188 grammes189 grammes187 grammes
Définition
1080 x 2340 px (409 ppi)
2244 x 1080 px (381 ppi)3120 x 1440 px (538 ppi)3120 x 1440 px (538 ppi)
Processeur
Kirin 710Kirin 980Kirin 980Kirin 980
RAM / Stockage
6 Go4 Go6 Go8 Go
Stockage
64 Go128 Go + nanoSD128 Go + nanoSD256 ou 512 Go + nanoSD
Capteurs photo arrière20 MP (f/1.8) + 
2 MP
12 MP (f/1.8) + 16 MP (f/2.2) + 8 MP (f/2.4)40 MP (f/1.8) + 20 MP (f/2.2) + 8 MP (f/2.4)40 MP (f/1.8) + 20 MP (f/2.2) + 8 MP (f/2.4)
Capteurs photo avant24 MP (f/2.0) + 2 MP
24 MP (f/2.0)24 MP (f/2.0)24 MP (f/2.0)
Batterie
3750 mAh4000 mAh4200 mAh4200 mAh

Si l’on peut aisément croire que Huawei a tout copié sur le concurrent Samsung, il n’est en rien. Le Mate 20 Pro se différencie des smartphones Samsung Galaxy S sur deux points. Contrairement aux modèles de Samsung, l'appareil de Huawei dispose d'une encoche sur la face avant, encoche qui permet entre autres d'accueillir le capteur à selfie. Seconde différence : dites au revoir au capteur d’empreinte placé à l’arrière juste à côté des capteurs photo. Le lecteur d'empreinte a été intégré « dans » l'écran, ce qui permet de gagner en ergonomie et en ratio taille d'écran/taille totale de l'appareil. Bref, nous avons été particulièrement séduits par le design et la prise en main de l'appareil, d'autant que Huawei a de nouveau mis les petits plats dans les grands en proposant différents coloris pour le dos de son smartphone : Black, Midnight Blue et Twilight, soit les mêmes qui étaient proposés sur le P20 Pro et qui avaient fait tant parler d'eux à la sortie de l'appareil (notamment la version Twilight, qui reste notre préférée et que nous avons utilisée pour nos tests).

A gauche le S9+ de Samsung et à droite le Mate 20 Pro. Un petit air de famille ?A gauche le S9+ de Samsung et à droite le Mate 20 Pro. Un petit air de famille ?

Oui (encore) pour ses performances

Le Mate 20 Pro est le premier appareil disposant d'un Kirin 980, le nouveau processeur signé Huawei qui dispose d'un SoC 7 nm et d'un Cortex A76. Nous avons « joué » avec l'appareil pendant plusieurs jours moment et avons été séduit par sa fluidité et sa rapidité. Nous n'avons constaté aucun ralentissement dans toutes les applications Web, GPS, vidéo et photo que nous avons testées. Quant aux jeux, là encore il y a de quoi se montrer pleinement satisfait. Nous avons pu faire tourner les jeux les plus gourmands du moment en poussant le niveau de détails au maximum sans que l'appareil montre des signes de faiblesse. Les résultats obtenus sous Geekbench et 3DMark parlent d'eux-mêmes : l'appareil n'a pas à rougir face à un Snapdragon 845, qui équipe aujourd'hui presque tous les smartphones haut de gamme sous Android.

Côté mémoire, on dispose d'une confortable RAM de 6 Go, tandis qu'au niveau du stockage, l'appareil est équipé de 128 Go. Il est par ailleurs possible d'augmenter cet espace, puisque le Mate 20 profite d'un emplacement pour carte nanoSD. Le smartphone accueille un second emplacement pour Nano SIM. Au niveau de la connectique, on bénéficie d'un port USB Type-C en 3.1, lequel permet, grâce à la technologie Supercharge 2.0, de recharger l'appareil à 70% en 30 minutes. La batterie faisant 4 200 mAh, on pouvait parier que le Mate 20 Pro batte tous les records de longévité. De quoi probablement rivaliser avec le Pocophone F1 ? La réponse est positive. Dans une utilisation régulière (web, réseaux sociaux, prises de vue, vidéo, GPS et bien entendu téléphonie, le Mate 20 Pro tient plus de deux jours sans broncher. Il bat même de quelques heures le téléphone de Xiaomi, qui constituait jusqu'à présent notre mètre étalon en la matière.


Geekbench 4 Multicore3DMark Slingshot Extreme
Huawei Mate 20 Pro (Kirin 980)97183578
Xiaomi Pocophone F1 (Snapdragon 845)
9033
4000
Xiaomi Mi 8 (Snapdragon 845)
90254275
OnePlus 6 (Snapdragon 845)90224668
Samsung Galaxy S9  (Exynos 9810)87563236
Huawei P20 Pro (Kirin 970)6793
3009

Oui (toujours) pour son triple capteur photo

À l'arrière de l'appareil, on trouve un trois capteurs photo réalisés en partenariat avec Leica : un de 40 MP (ouverture de f/1,8), un deuxième de 2 0MP (ouverture de f/2,2) et un dernier de 8 MP (ouverture de f/2,4). Notez que l'appareil profite en face avant d'un capteur de 24 MP (ouverture de f/2.0).
En ce qui concerne le triple capteur arrière, on note deux nouveautés  par rapport au P20 Pro: d'une part, Huawei a abandonné le capteur noir & blanc présent sur le P20 Pro au profit d'un modèle en couleur. D'autre part, l'appareil bénéficie d'un capteur ultra grand-angle. La première nouveauté, qui n'est pas en une en réalité, risque de déplaire à celles et ceux qui adorent prendre des clichés en noir & blanc et se reposent sur la partie matérielle, plutôt que d'appliquer un filtre logiciel. La seconde innovation est néanmoins plus pertinente, puisque le capteur grand-angle est d'excellente facture et permet de prendre des clichés aux couleurs et au piqué saisissant.

L'une des grandes nouveautés du Mate 20 Pro est sans nulle doute son capteur ultra grande-angle.L'une des grandes nouveautés du Mate 20 Pro est sans nulle doute son capteur ultra grande-angle.

Et que dire des clichés pris en faible luminosité ? Là encore, c'est un sans faute. En quelques années et grâce à Leica, Huawei est devenu l'un des leaders incontestés en matière de photophone, et le Mate 20 Pro en est un parfait exemple. Les photos prises la nuit sont d'excellente facture, le niveau de détails quasi parfait et les couleurs pleinement respectées. Difficile de se montrer plus exigeant.
Enfin, peut-être plus anecdotique, Huawei a dopé son IA, laquelle permet de mieux reconnaître des éléments au moment de la prise de vue et d'améliorer la photo en conséquence.



Autre innovation, concernant la vidéo cette fois : l'appareil tente de deviner qui vous souhaitez filmer et la met en évidence. En clair, en se focalisant sur une personne, celle-ci restera en couleur dans la vidéo, tandis que tout le décor passera en noir et blanc. Le tout en temps réel, sans ajout de filtre a posteriori. Le résultat est assez saisissant, à condition que la personne soit suffisamment isolée du reste du décor « par défaut ». En fait, si plusieurs personnes sont habillées de couleurs similaires, le smartphone perd complètement la boule et ne sait plus ce qu'il doit conserver en couleur, et ce qu'il doit passer en noir et blanc.

>> Guide d'achat : comment choisir son smartphone en 2018 ?

Oui (encore et encore) pour toutes ses fonctionnalités supplémentaires

Le smartphone regorge de fonctionnalités toutes plus intéressantes les unes que les autres. Côté sécurité, on bénéficie de la possibilité de déverrouiller l'appareil par reconnaissance faciale, mais également via un classique capteur d'empreinte. En revanche, on ne peut s'empêcher de remarquer que celui-ci est placé dans l'écran. L’enregistrement d’une nouvelle empreinte est un peu plus laborieux qu’avec un capteur classique placé à l’arrière de l’appareil, notamment parce qu’en plus de la partie de l’empreinte, il faut aussi enregistrer les contours de celle-ci. Une fois l’opération effectuée, la reconnaissance d’une empreinte est quasi instantanée. Notez que, si Huawei annonce un gain de rapidité pouvant aller jusqu’à 20%, nous n’avons pas constaté une telle performance. En réalité, nous n’avons pas remarqué la moindre différence de rapidité. En revanche, le placement dans l’écran constitue un point positif, tant sur le plan de l’esthétisme que de la manipulation de l’appareil.
Autre petit bonus : l'image du smartphone peut également être projetée sans fil sur un écran, ce qui transforme le smartphone en petit PC portable. Enfin, pour les plus malchanceux, on note que le smartphone est certifié IP68, ce qui le protège totalement de la poussière et qu'il est submersible à plus d'un mètre de profondeur.
Remarquez finalement que l'appareil devrait profiter d'une dernière fonctionnalité pertinente : la possibilité de scanner et de modéliser n'importe quel objet en tournant tout autour. Cette option n'étant pas encore disponible au moment de notre test, nous ne manquerons pas de l'éprouver dès que possible.

Non parce que toutes ses qualités ont un prix et qu’elles font mal


S'il fallait trouver quelques défauts à cet appareil, nous pourrions citer entre autres la surcouche EMUI, disponible ici dans son édition 9.0. Même si l'interface se bonifie avec l'âge, nous ne sommes toujours pas des aficionados de cette surcouche (mais il y a pire : celle de Xiaomi, par exemple). Bon, que les fans d'Android Stock se rassurent : il est bien évidemment possible de retrouver un environnement plus proche de celui de Google, soit en bidouillant un peu les paramètres, soit en installant une application comme l'excellent Nova Launcher.
Autre (petit) point problématique : Hauwei inaugure avec son appareil un nouveau support de stockage, des cartes NanoSD. Identiques en termes de capacités et de vitesse de transfert face aux classiques microSD, la NanoSD se différencie surtout par sa très petite taille, similaire à celle d'une NanoSIM. En théorie, c'est plutôt une bonne idée que de vouloir réduire la taille physique du support de stockage. En pratique, cela signifie qu'il va falloir renouveler son équipement, puisque l'appareil ne dispose d'aucun emplacement supplémentaire qui serait compatible avec une microSD. Par ailleurs, l'appareil ne propose qu'un seul emplacement nanoSIM.L'appareil prend en charge un nouveau format de stockage : la NanoSD.L'appareil prend en charge un nouveau format de stockage : la NanoSD.


Malgré ces quelques défauts, nous avons été au final particulièrement conquis par ce nouveau flagship de Huawei, qui risque fort de se retrouver sous un grand nombre de sapins à la fin de l'année. Le seul point vraiment rédhibitoire, c'est probablement son prix : le Mate 20 Pro vaut tout de même 999 euros. Certes, la qualité de l'appareil peut justifier son prix. Mais Huawei n'hésite pas à venir jouer dans la même cour que Samsung et Apple, et le pari est extrêmement risqué. D'autant que la marque ne bénéficie pas (encore ?) de la même aura que ses concurrents auprès de ses utilisateurs. Que vaudra l'appareil dans un an ? Pourra-t-on le revendre sans trop y laisser de plumes, comme dans le cas d'un iPhone ? Pas sûr...Si l’on peut aisément croire que Huawei a tout copié sur le concurrent Samsung, il n’est en rien. Le Mate 20 Pro se différencie des smartphones Samsung Galaxy S sur deux points. Contrairement aux modèles de Samsung, l'appareil de Huawei dispose d'une encoche sur la face avant, encoche qui permet entre autres d'accueillir le capteur à selfie. Seconde différence : dites au revoir au capteur d’empreinte placé à l’arrière juste à côté des capteurs photo. Le lecteur d'empreinte a été intégré « dans » l'écran, ce qui permet de gagner en ergonomie et en ratio taille d'écran/taille totale de l'appareil. Bref, nous avons été particulièrement séduits par le design et la prise en main de l'appareil, d'autant que Huawei a de nouveau mis les petits plats dans les grands en proposant différents coloris pour le dos de son smartphone : BlackMidnight Blue et Twilight, soit les mêmes qui étaient proposés sur le P20 Pro et qui avaient fait tant parler d'eux à la sortie de l'appareil (notamment la version Twilight, qui reste notre préférée et que nous avons utilisée pour nos tests).

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire