iPhone XR : le meilleur iPhone de l’année ?



Ce ne sont pas deux mais bien trois iPhone qu’Apple a encore lancé cette année. Aux côtés des Xs et Xs Max est venu se positionner un XR plus abordable. Son lancement, décalé pour faire honneur aux versions premium, n’est intervenu que fin octobre. Plus épais, plus lourd, doté d’un seul capteur et seulement d’un écran LCD l’iPhone XR avait été quelque peu moqué à son lancement. Car malgré une fiche technique revue à la baisse, son prix dépasse les 850€. Pourtant, force est de constater qu’après une dizaine de jours avec li’Phone XR, les impressions sont plus que bonnes. S’il souffre de la comparaison avec ses ainés, le smartphone moins cher d’Apple cache bien son jeu. A tel point qu’une question s’impose : et si c’était lui l’iPhone de l’année ?

L'iPhone XR en chiffres

Prix
855€
OS
iOS 12
CPU
A12 Bionic
RAM
N/A
Stockage
64GB, 128GB, 256GB
Ecran
6.1 pouces
LCD (1792 x 828)
Capteur photo arrière12-MP (f/1.8)
Capteur photoavant7-MP (f/2.2)
Couleurs
Blanc, Noir, Rouge, Corail, Bleu, Jaune
Autonomie
11 heures 26 minutes
Taille 
150.9 x 75.7 x 8.3 mm
Poids
193 grammes

Oui – Parce que c’est presque un iPhone XS

L’iPhone XR reprend dans les grandes lignes les caractéristiques techniques des deux iPhone premium de cette année, l’iPhone XS et l’iPhone XS Max. Surtout, il emprunte ses atouts les plus sérieux à commencer par le processeur A12 Bionic qui est, comme Apple aime à le rappeler sa puce la plus puissante à ce jour. Conséquence directe : les performances de l’iPhone « pas cher » sont au niveau de celles des iPhone « très chers », malgré son 1 Go de moins en RAM.

Et de fait, la navigation sur l’iPhone XR est aussi fluide que sur les autres modèles de 2018, quant aux performances dans les jeux, elles ne souffrent d’aucun ralentissement, y compris pour les titres les plus gourmands.

Non – Pour un design nettement moins beau que le haut de gamme

Il est de bon ton de comparer l’iPhone XR à « l’autre iPhone pas cher », le cultissime iPhone SE. Ce dernier, sorti en avril 2016, proposait comme le fera l’iPhone XR quelques années plus tard, une fiche technique dernier cri dans un écrin moins élaboré que les iPhone haut de gamme de l’époque, les 6S et 6S Plus. Mais là où l’iPhone SE réutilisait sans ambages des carcasses d’iPhone 5, le XR a le mérite de proposer un design qui lui est propre.

Malheureusement, celui-ci ne fait que toucher du doigt le design des iPhone XS et XS Max. Si l’approche est la même : disparition du bouton Home, encoche et écran « bord à bord », le résultat est sensiblement différent. La faute à l’écran LCD qui oblige à des bordures bien plus larges que sur les smartphones haut de gamme du moment. Résultat : l’iPhone XR donne l’impression d’avoir un bumper (la fameuse coque de l’iPhone 5) permanent autour de lui. L’iPhone XR est également beaucoup plus épais et bien plus lourd (8,3 mm et 193 grammes) que les autres versions d’iPhone de 2018. 

Au final, bien que la finition soit impeccable et que son écran de 6,1 pouces impressionne, il est difficile de valider les choix d’Apple en matière de design. D’autant plus qu’à prix équivalent les smartphones Android proposent généralement un écran OLED bord à bord et un design global plus fin.

Oui – Pour la meilleure autonomie sur un iPhone

L’autonomie n’a jamais été le point fort des smartphone Apple. Si la marque à la pomme à progressé sur ce point avec ses dernier iPhone XS et XS Max, il faut considérer le XR comme un iPhone hors normes. En effet, ce dernier fait de l’autonomie un de ses points forts. Avec 11h26 de longévité il réalise le même score que le Galaxy Note 9 et se place parmi les smartphones les plus autonomes du moment. Cette performance, le XR la doit évidemment à son écran LCD moins énergivore que l’OLED de ses ainés. Dans tous les cas, c’est un bonheur que de ne pas avoir à recharger son iPhone pendant deux jours consécutifs.

Oui – Pour son écran LCD au-dessus du lot

Pour ceux qui en doutaient, Apple sait faire des écrans. Et pour cause, en dehors de l’iPhone X l’an dernier, les précédents modèles d’iPhone étaient tous équipés d’écrans LCD de très bonne facture. Pourtant, le principal reproche qui est fait à l’iPhone XR c’est justement le choix de cette technologie d’écran (une dalle IPS dans notre cas) là où la plupart des smartphones dans cette gamme de prix optent pour un OLED plus flatteur.

C’est une évidence, ce choix met l’iPhone XR en retrait lorsqu’il s’agit de comparer les taux de contraste mais pour ce qui est de la colorimétrie, de la lisibilité ou de la réactivité, l’iPhone le plus abordable de 2018 n’a pas à rougir de la comparaison face à la concurrence.          

Oui – Parce qu’il fait de belles photos avec un seul capteur

Photo à l'iPhone XRPhoto à l'iPhone XR
Qui aurait pu croire que la perte de l’un des deux capteurs photo de l’iPhone XS aurait si peu d’impact. A l’image de ce que propose un Google Pixel avec son unique capteur, l’iPhone XR offre des résultats très satisfaisants sur la partie photo. Bien évidemment, les modèles premium proposent davantage d’options, notamment en portrait, mais en se contentant du capteur grand angle de ses ainés, le XR fait des prouesses, notamment en plein jour. En revanche, en photos de nuit les résultats souffrent de la comparaison avec les meilleurs modèles du moment (ceux disposant d’un double ou triple capteur) comme le Huawei P20 Pro ou le Galaxy Note. En revanche, il fait bien mieux que le dernier Pixel qui lutte avec autant de capteurs que lui.

Quelques légères limitations

Enfin côté vidéo et sur les selfies, l’iPhone XR offre exactement les mêmes performances que l’iPhone XS et l’iPhone XS Max. Il filme en UHD à 60 images/seconde et intègre le même capteur frontal que ses paires.

Finalement, outre la photo en basse luminosité, les plus grandes différences entre l’iPhone XR et les autres modèles de 2018 sont logicielles (et à priori souhaitées de la part d’Apple). On les retrouve essentiellement sur la partie portrait. Bien sûr le XR est capable de jouer sur la profondeur de champ pour créer un flou d’arrière-plan. Il est même possible de modifier l’intensité de ce flou à posteriori. En revanche contrairement à l’iPhone XS et XS Max le mode portrait est limité aux sujets humains. Il ne s’active pas dès lors que le sujet n’est pas une personne. Enfin l’iPhone XR est aussi limité dans les options d’éclairage (3 seulement contre 5 pour les autres iPhone de cette année).

>>> Lire : notre test de l'iPhone XS 

Enfin, il faut également signaler l’absence de zoom optique sur l’iPhone XR. Ici la limitation est matérielle mais le handicap n’est pas significatif.


Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire