MacBook Pro 15 pouces : que vaut-il face au MacBook ?

Autonomie performante et ergonomie agréable

Autonomie performante

Même avec un grand écran de 15 pouces, l’autonomie du MacBook Pro est très bonne. En lecture DVD, on atteint presque les 3 heures (2 h 47 pour être précis), là ou le simple MacBook atteint les 3 h 10. Autant dire que l’utilisation d’un écran LED aura fait gagner presque 20 minutes au MacBook Pro. On attend donc avec impatience l’intégration de cette technologie dans les MacBook !

Un écran LED au centre des attentions

Concernant cet écran, beaucoup d’encre a coulé concernant une dominance de la couleur jaune, par rapport à son prédécesseur au classique rétroéclairage néon. Nous avons également constaté cette dominante avec les réglages par défaut. Après un étalonnage de l’écran en bonne et due forme, cela s’arrange réellement mais la fidélité colorimétrique de la dalle est tout de même fortement mise à mal. Toutefois, cela n’est pas surprenant de la part d’un écran d’ordinateur portable. Au final, cet aspect jaune ne se remarque pas si l’on ne place pas l’écran à côté d’un autre mieux étalonné. Bref, ce n’est pas du tout gênant lors d’une utilisation quotidienne. Les infographistes préféreront donc un écran externe.

Avis plus mitigé pour le clavier

Le moins que l’on puisse dire c’est que le clavier du MacBook Pro a vraiment pris un coup de vieux depuis que le MacBook en arbore une nouvelle version. Ce dernier, très décrié lors de sa sortie (qualifié de clavier de Minitel), s’avère finalement bien plus confortable que celui du MacBook Pro. Les touches séparées permettent de réduire les erreurs de frappe (on n’appuie que très rarement sur la mauvaise lettre). De plus, la course de la touche s’avère bien plus franche que sur le MacBook Pro qui intègre pour sa part des touches à la fin de course un peu trop molle à notre goût. On reste par contre vraiment fan du système de rétroéclairage de clavier. En environnement sombre il permet de discerner au mieux les touches. Idéal pour les métiers artistiques qui travaillent dans le noir ou tout simplement pour ceux qui préfèrent vivre la nuit.