[Test] Moto Z2 Force : on a testé le smartphone modulaire haut de gamme de Motorola

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs smartphones

5 raison de craquer (ou pas) pour le Moto Z2 Force

Après un Moto Z2 Play lancé au début de l’été, Lenovo a annoncé la version haut de gamme de son smartphone modulaire, le Moto Z2 Force. Celui-ci reprend les bases de la gamme Z avec une compatibilité avec les Moto Mods, mais également un écran solide, des caractéristiques hauts de gamme et un prix qui va de pair. Mais dans le secteur hyper concurrentiel des smartphones à plus de 600 euros, peut-il vraiment tirer son épingle du jeu ? Pour le savoir, la rédaction de Tom’s Guide a testé pour vous le Motorola Moto Z2 Force.

Oui et non pour le design

Le Moto Z2 Force reprend le format modulaire de la gamme Z des smartphones Motorola. Concrètement, le smartphone dispose d’une série d’aimants à l’arrière qui permettent de fixer différents dos possibles. Par ailleurs, le mobile propose également un dos en plastique permettant de protéger l’arrière du mobile lorsqu’aucun module n’est fixé sur le smartphone. Lorsque le dos en plastique est retiré, le Moto Z2 Force est alors particulièrement fin, avec une épaisseur de 6,1 mm. Seul le capteur photo vient dépasser du dos, mais celui-ci se fond dans la coque lorsque l’on fixe la protection arrière, fournie avec le Moto Z2 Force.

Outre sa grande finesse, le Moto Z2 Force arbore une conception plutôt classique avec un double capteur photo au dos, deux touches de volume et le bouton de mise sous tension sur la tranche droite, un slot pour carte nano SIM en haut et une prise USB-C en bas. Comme sur les iPhone, les Pixel de Google ou la précédente génération de smartphones Moto Z, on remarquera que le Z2 Force est dépourvu de prise audio-jack. Fort heureusement, Motorola a prévu un adaptateur USB-C vers jack pour permettre tout de même de brancher un casque pour ceux n’étant pas équipés de casques USB-C ou Bluetooth.

Malheureusement, on regrettera que la gestion de Motorola pour la navigation. Le Moto Z2 force intègre un lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, qui n’occupe que 70% de la surface de l’appareil. Dommage que le constructeur n’ait pas davantage optimisé l’espace en intégrant des boutons de navigation virtuels de part et d’autre du lecteur d’empreintes, plutôt que les intégrer à l’écran. Un choix qui a été adopté par Asus, OnePlus, HTC ou Honor, mais pas par Motorola, c’est bien dommage.

Oui pour l’interface

Malgré son rachat par Lenovo en 2014, Motorola n’a jamais véritablement changé de design logiciel et demeure l’un des rares constructeurs à proposer une interface très proche de celle des appareils Nexus ou Pixel.

Le Moto Z2 Force propose donc une interface très épurée qui ne devrait pas perturber les amateurs d’Android. On notera par exemple que l’appareil est équipé de l’écran Google Feed, accessible à gauche de l’écran d’accueil, pour afficher les dernières actualités, la météo, les résultats sportifs ou des suggestions d’articles pouvant vous intéresser. Par ailleurs, comme sur les smartphones Pixel, Motorola a modifié le lanceur d’application. Celui-ci ne vient pas s’ouvrir en appuyant sur un bouton, mais simplement en glissant son doigt de bas en haut sur l’écran d’accueil. Un choix pratique qui permet aux utilisateurs d’afficher cinq applications dans le dock en bas de l’écran, et non quatre comme c’est souvent le cas sur Android.

Enfin, Motorola a également ajouté une poignée d’application à son Moto Z2 Force. Cependant, contrairement à la plupart de celles installées de base sur les smartphones, celles-ci se veulent plutôt pratiques. C’est notamment le cas de l’application Moto qui vous permet de paramétrer les gestes ou l’affichage de l’écran. Ainsi, il est possible d’activer plusieurs gestes comme la secousse du smartphone pour faire une capture d’écran, le fait de lever le smartphone pour arrêter une sonnerie, ou de retourner son smartphone pour passer en mode « ne pas déranger ». Des fonctions qui peuvent être chacune activées ou désactivées en fonction de vos besoins et de votre utilisation.

Par ailleurs, la même application Moto va vous permettre de paramétrer le mode nuit de l’écran tous les jours à heure fixe, mais également d’afficher certaines notifications même lorsque l’écran est éteint si vous le souhaitez. Enfin, on notera que le Moto Z2 Force gère le multi-écrans et qu’il est possible d’afficher plusieurs applications en même temps, simplement en passant par l’écran multitâche.

Oui pour la puissance et l’autonomie

Si le Moto Z2 Play, lancé au début de l’été, était équipé d’un processeur milieu de gamme Snapdragon 626 de Qualcomm, le Moto Z2 Force est doté du Snapdragon 835. A ce titre, il peut faire jeu égal avec la plupart des smartphones hauts de gamme sortis ces derniers mois comme le OnePlus 5, le HTC U11 ou l’Essential Phone, équipé du même processeur, ou le Galaxy S8, équipé d’un autre processeur gravé à 10 nm, l’Exynos 8895.

Fort logiquement, le Moto Z2 Force est donc l’un des appareils les plus fluides du moment. Autant dire que dans un test d’une semaine, nous n’avons observé aucun ralentissement dans la navigation et que les jeux testés, même les plus exigeants comme Modern Combat 5 ou Asphalt 8. Afin de mesurer sa puissance graphique, nous lui avons fait passer deux tests de benchmarks. Le premier, Geekbench 4, permet de mesurer sa puissance de calcul, tandis que le second, 3DMark, mesure la puissance graphique.


Geekbench 4 Multicore3DMark
Moto Z2 Force
6685
3688
Samsung Galaxy S86588
3318
LG G64095
2111
OnePlus 56604
3247
HTC U116461
3464

On peut constater que dans l’ensemble, les résultats du Moto Z2 Force sont dans la même veine que ceux des OnePlus 5 et HTC U11, équipés du même processeur. Il s’agit donc bien d’un smartphone aux performances pêchues qui ne devraient pas décevoir à l’usage.

Du côté de l’autonomie en revanche, l’appareil est un peu moins convaincant. Dans un usage classique avec quelques sessions de navigation sur les réseaux sociaux, en gardant le Bluetooth, le Wi-Fi et la 4G, mais sans conserver l’écran allumé en permanence, le Moto Z2 Force à tenu tout juste 24 heures sans interruption. Un résultat que l’on peut comparer par exemple à celui du HTC U11 et ses 31 heures d’autonomie. Il faut dire que le Moto Z2 Force embarque une batterie bien moins imposante de seulement 2730 mAh, contre 3000 mAh pour le smartphone de HTC.

Oui pour les modules Moto Mods

Le concept de smartphone modulaire n’est pas nouveau. Plusieurs constructeurs s’y sont essayé, à commencer par Google, avec son projet Ara, Fairphone ou LG avec le G5. Cependant, peu ont eu autant de succès que Motorola avec sa gamme Z.

Les Moto Mods se fixes grâce à un système d'aimantLes Moto Mods se fixes grâce à un système d'aimant

Le constructeur a en effet réussi à séduire de nombreux partenaires afin de les inciter à proposer des modules se fixant magnétiquement au dos des smartphones. C’est notamment le cas de JBL, qui propose un haut-parleur particulièrement puissant, le JBL SoundBoost 2, ou du constructeur d’appareils photo Hasselblad qui propose le True Zoom, deux Moto Mods que nous avons pu tester avec le Moto Z2 Force.

A gauche, le module JBL SoundBoost 2, à droite le Hasselblad True ZoomA gauche, le module JBL SoundBoost 2, à droite le Hasselblad True Zoom

La première chose qui saute aux yeux, lorsque l’on fixe les modules à l’arrière du Motorola Moto Z2 Force, c’est la réactivité avec laquelle le smartphone prend en compte le module. Ainsi, en écoutant un titre musical sur l’application YouTube, il suffit de poser le module JBL SoundBoost 2 sur le dos du smartphone pour que le son bascule instantanément du haut-parleur du smartphone à celui de l’enceinte. La même fluidité prévaut pour le module True Zoom, qui vous permet de bénéficier d’un véritable appareil photo avec un zoom optique x10 et un capteur 1/2,3".

Dans l’ensemble, les modules proposés par Motorola et les constructeurs partenaires se veulent plutôt efficaces et permettent véritablement d’enrichir l’expérience du Moto Z2 Force. On appréciera également qu’ils sont compatibles avec tous les appareils de la gamme Moto Z, qu’il s’agisse de ceux de cette année, ou des prochaines générations. Une rétrocompatibilité bienvenue. Outre l’enceinte et l’appareil photo, on apprécie un large choix, qu’il s’agisse d’une coque permettant la recharge sans fil, d’un projecteur ou d’une coque intégrant une batterie plus imposante de 3490 mAh, portant l’ensemble à un capacité impressionnante de 6220 mAh pour un total de deux à trois jours d’autonomie.

Non pour l’appareil photo moyen

Le double capteur photo du Moto Z2 ForceLe double capteur photo du Moto Z2 Force

Le Z2 Force intègre un double appareil photo de 12 mégapixels à l’arrière, permettant deux fonctionnalités clés pour la prise de cliché. D’abord, il propose un mode permettant de flouter l’arrière-plan, à la manière du mode portrait de l’iPhone 7 Plus, en faisant la mise au point sur le sujet. Cependant, cette fonction n’est pas optimisée et il nous a fallu trois essais pour y parvenir sur une photo de fleur qui était elle-même floutée. En comparaison, la même photo avec l’iPhone 7 Plus affiche un effet Bokeh bien plus consistant.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs smartphones pour la photo

Le double capteur photo permet également de prendre des clichés en noir et blanc sans aucune retouche, grâce au capteur dédié. Une photo que nos collègues de Tom’s Guide.com ont pu prendre du Flatiron Building à Manhattan permet de créer un véritable effet artistique, bien plus dramatique que la version en couleur. En revanche, le double capteur photo ne propose pas de zoom optique, comme sur l’iPhone 8 Plus ou le OnePlus 5, par exemple.


Comparé au Samsung Galaxy S8, le Moto Z2 Force est généralement en retrait, à l’exception de ce portrait de deux collègues. Henry a un visage plus coloré sur le cliché du smartphone de Motorola, même si la qualité de deux photos est assez proche. On soulignera tout de même qu’en zoomant, le cliché du Galaxy S8 offre plus de détails.

Une photo d’un panier de pommes en intérieur permet de souligner les différences entre le S2 Force et le S8. La photo du Motorola est bien plus sombre et floue sur les côtés, tandis que celle du Samsung a l’air d’avoir été prise avec la lumière allumée.

Les choses ne vont pas en s’arrangeant pour le Z2 Force avec une photo prise à Bryant Park. Avec des gens à gauche et un pot de fleurs à droite, le cliché du Z2 Force rate la mise au point, avec moins de détails sur le pot. La photo du Galaxy S8 est encore une fois plus détaillée et les fleurs ont des couleurs plus intenses.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire