[Test] Nikon D5500 : le reflex amateur haut de gamme

Un mode vidéo de dépannage

Du point de vue des cadences d’enregistrement, le D5500 remplit son rôle en proposant les modes de 24, 25 et 50 images par seconde en 1080p, 50 i/s en 720p et 25 i/s en 424p (en PAL). En NTSC, les traditionnelles cadences de 60 et 30 images par seconde sont également disponibles. Il est donc possible de réaliser de vrais ralentis (mode 50 ou 60 images par seconde), une conversion via un logiciel de montage sera néanmoins indispensable pour les visionner comme tel. Deux niveaux de qualités sont proposés pour tous les formats (normal et élevé, sans plus de précision sur le taux effectif de compression).

On ne répètera jamais assez l’importance de la possibilité de faire varier l’orientation de l’écran. Certes, c'est peu décisif en photo, mais c’est essentiel en vidéo, car c’est par son biais que s’effectue exclusivement la visée et cela permet notamment une plus grande fluidité des mouvements de l’opérateur.

D’autre part l’écran est tactile. C’est très pratique, puisque cela permet de réaliser des transferts de point par simple contact sur l’écran arrière.

Test vidéo du Nikon D5500

Un mode autofocus « permanent » (AF-F) est par ailleurs proposé. Ses qualités sont néanmoins limitées, car il s’agit d’un classique système par détection de contraste, par nature peu réactif et sujet aux effets de pompage. Il peine donc à suivre les mouvements des sujets comme ceux de l’opérateur. Autre souci, en l’absence d’une gamme optique dédiée à la vidéo (comme la gamme STM de Canon), les mouvements de points sont brutaux et bruyants comme on peut le constater sur cette vidéo.

Test vidéo du Nikon D5500

En termes de connectiques, notre avis est également mitigé. En effet, si la présence d’une entrée micro est appréciable, l’absence d’une prise casque permettant le contrôle du son pendant l’enregistrement laissera par contre les amateurs de vidéo sur leur faim.

Au final, si on peut saluer la présence d’un autofocus et des caractéristiques de l’écran, le comportement général du D5500 en vidéo peut dépanner les photographes qui filment de manière sporadique, mais n’est pas en mesure de combler les utilisateurs plus intéressés par la vidéo.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire