Panasonic GF6 : le compromis idéal entre compact et reflex ?

Une utilisation plutôt dirigée vers les amateurs

Au chapitre des (très) gros regrets, l’affichage du cadre est trop lent en basse lumière lors de mouvements du boitier et la balance des couleurs n’est pas prévisualisée par l’écran arrière. Du coup il n’est pas difficile de se tromper si l’on ne souhaite pas travailler en mode automatique.

Enfin, et c’est probablement le pire pour les utilisateurs avertis, l’écran ne simule pas l’exposition en mode manuel et seul l’indicateur d’exposition le fait, du coup les habitués de visée live-view sur les boitiers reflex risquent là encore de nombreuses erreurs. C’est d’autant plus rageant que le mode vidéo affiche l’exposition réelle. Bref, dès qu’on sort des modes automatique ou priorités l’utilisation devient bien moins confortable. Dommage, car la présence de modes avancés dans divers domaines tels que l’autofocus ou la mesure de la lumière laissaient présager d’un compromis plus équilibré en faveur des experts.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire