[Test] Que vaut la Pebble time steel ?

Vous désirez une montre connectée et vous n’avez pas peur de vous délester de 200 à 300 euros pour bénéficier de notifications et d’applications à votre poignet. Laquelle choisir ? Si l’approche plutôt simple des montres proposées par Pebble vous intrigue, tournez-vous vers le modèle Time Steel qui combine un boîtier en acier plutôt élégant à un affichage permanent et une autonomie qui dépasse la semaine avec une seule charge. Mais bien qu’elle puisse se révéler comme une option séduisante, la Time Steel souffre d’un nombre de fonctions limitées et de problèmes de compatibilité qui ne peuvent être ignorés. Alors faut-il vraiment craquer pour cette nouvelle montre signée Pebble ?

>> A lire aussi : Comparatif : quelle est la meilleure montre connectée ?

Oui pour le design

Contrairement au modèle Pebble Time entièrement en matière plastique, vous ne risquez pas de confondre celle-ci avec un jouet pour enfant. Faite d’acier inoxydable de qualité « marine », cette montre connectée est plus élégante et se mariera bien mieux avec un costume-cravate que sa petite sœur. Elle est disponible en noir, or et argent et est livrée avec un bracelet en cuir véritable (noir, gris ou beige) ou un bracelet en acier inox pour environ 50 euros de plus.

Le modèle qui nous a été fourni pour ce test était équipé d’un bracelet en cuir beige délavé qui semblait usé plutôt que « vintage » ou patiné… Nous préférons, de loin, le bracelet en acier inoxydable, car il est parfaitement coordonné au boîtier pour un résultat beaucoup plus harmonieux.

Sur le côté droit de la montre, trois boutons physiques : haut, bas et sélection. Le côté opposé accueille quant à lui le bouton marche/arrêt. La Pebble Time Steel dispose également d’un écran tactile et peut-être immergée jusqu’à une profondeur de 30 mètres.  Ses dimensions (4 x 3,8 x 0,9 cm environ) sont similaires à celles de la Pebble Time et sensiblement équivalentes aux deux modèles d’Apple Watch. Ces dimensions ne sont pas trop imposantes, même pour des poignets plutôt fins, et restent bien plus petites que celles de la LG Watch Urbane (5 x 4,30 x 1,10 cm environ), par exemple, dont l’aspect est beaucoup plus traditionnel.

Oui pour l’affichage   

Cette Time Steel possède le même affichage e-ink de 1,25 pouce (3,1 cm environ) de diagonale que sa petite sœur la Pebble Time. Il est actif en permanence et possède un rétro éclairage LED qui s’active à chaque mouvement du poignet. À tout moment on peut donc consulter l’heure comme on le ferait avec une montre classique et voir également la dernière page affichée. Cela permet par exemple de laisser ouvertes les informations météo ou l’application LetsMuv (tracker d’activité et de sommeil), afin de les consulter rapidement tout au long de la journée. Les informations affichées à l’écran sont lisibles aussi bien au soleil qu’en intérieur dans les zones les moins éclairées. Bien qu’il ne soit pas aussi intense et vif que celui de l’Apple Watch ou de la LG Watch Urbane, il est assez proche de celui d’une liseuse comme la Kindle. Les utilisateurs de cette dernière apprécieront très probablement ce type d’affichage très confortable pour les yeux.

Oui pour l’interface

L’interface de la Time Steel possède deux zones principales : le calendrier et le menu. Lorsqu’on appuie sur le bouton du haut, le calendrier affiche le dernier événement enregistré pour le jour même. En appuyant sur le bouton du bas, c’est un aperçu des événements à venir qui s’affichera : titres, heures, lieux, réunions, etc. Ce calendrier très pratique permet de voir le programme de la journée et les plages de temps libres sans avoir à déverrouiller le smartphone.


Une zone distincte de celle du calendrier affiche le menu des applications que l’on peut activer en appuyant sur le bouton de sélection (le bouton du milieu). Il est alors possible d’utiliser les boutons haut et bas pour faire défiler les applications. La Pebble Time Steel est livrée avec les applications Paramètres, Notifications, Alarmes, Musique et Watch Faces (fonds d’écran). C’est également dans cette zone que les applications tierces téléchargées apparaîtront.

Oh oui ! Pour l’autonomie

La Time Steel est conçue pour être autonome 10 jours entre deux recharges, soit  3 jours de plus que le modèle Time. C’est bien mieux que la journée ou les deux journées d’autonomie dont on dispose avec l’Apple Watch ou avec n’importe quelle montre connectée Android. La charge de la batterie du modèle que nous avons testé a cependant baissé de 70 % après deux jours d’utilisation, mais comme avec le modèle Time, l’autonomie de la Time Steel sera plus importante lorsqu’elle est connectée à un iPhone, car ce dernier utilise le Bluetooth Low Energy.

Non pour les notifications

La Pebble Time Steel relaie à votre poignet toutes les notifications de votre smartphone sous Android ou IOS sans laisser beaucoup de place à la personnalisation. Il n’est pas possible de choisir les alarmes qui seront répercutées par la montre et c’est donc tout ou rien… Il est bien entendu possible de désactiver les notifications pour certaines applications depuis les paramètres du smartphone, mais cela prend du temps. On risque donc d’avoir le poignet qui vibre toutes les dix minutes. Lorsqu’une nouvelle alerte arrive, la montre vibre et l’écran s’éclaire. Il est alors possible d’utiliser les boutons haut et bas pour faire défiler les textes des messages, celui des e-mails, etc. La Time Steel affiche la notification la plus récente jusqu’à ce que l’on décide de la cacher ou de la rejeter. Appuyer sur le bouton marche/arrêt lorsqu’une notification est affichée conduit à revenir au fond d’écran et à la stocker dans les archives, accessibles par la suite à partir de l’application Notifications du menu.  Lorsqu’une alerte apparaît, il est aussi possible d’afficher le menu des autres actions disponibles en appuyant sur le bouton de sélection pour supprimer la notification ou répondre à un e-mail ou à un SMS à l’aide d’un message préenregistré ou d’un message vocal.

Malheureusement, les propriétaires d’iPhone ne pourront pas répondre aux messages texte de cette manière, car cela est aujourd’hui réservé aux possesseurs de smartphones sous Android.

Comme la plupart des montres connectées, la Time Steel souffre d’un manque d’options pour les notifications, car même si vous pouvez envoyer un message préenregistré, il est toujours impossible d’écrire un message, de dicter le texte d’un tweet ou d’un post Facebook ou de transférer un e-mail à un collègue.   

Oui et non pour les applications

L’application Pebble pour smartphones sous Android ou iOS fait office de tour de contrôle. Une fois lancée, elle affiche tous les cadrans de montre installés et permet de sélectionner celui qui sera utilisé. On peut également y afficher toutes les applications et en réorganiser l’ordre selon lequel elles apparaîtront sur la montre.

En appuyant sur l’icône de menu dans le coin supérieur gauche de l’application, on peut accéder à la « banque » de cadrans numériques et à l’App Store afin de parcourir les catalogues et de les télécharger sur la montre. Les changements de fond de cadrans sont quasi immédiats. Mais outre la récupération de nouveaux cadrans et la réorganisation des applications, l’application Pebble n’est pas d’une grande utilité, si ce n’est au début pour associer les deux appareils via Bluetooth.

Pebble propose plus de 8 000 applications tierces et cadrans numériques disponibles en téléchargement pour la Time Steel. Certaines comme l’application « Forme et santé » LetsMuv exploitent l’écran couleur alors que d’autres comme Yelp sont en noir et blanc. Les applications Facebook et Twitter pour Pebble se font toujours attendre, mais il est néanmoins possible de recevoir des notifications si elles sont installées sur le smartphone.

Bien qu’elle soit monochrome, l’application Yelp est très pratique pour rechercher des restaurants ou des bars à proximité du lieu où l’on se trouve. Elle fournit toutes les informations nécessaires pour faire le meilleur choix : catégorie, adresse, commentaires, etc. Il ne manque qu’une petite carte qui permettrait de localiser précisément l’établissement par rapport à l’endroit où l’on se trouve. Il existe aussi des applications tierces pour transformer la Time Steel en iPod, mais celle qui est fournie avec la montre fonctionne très bien en transformant les trois boutons latéraux en boutons Play/Pause, Previous/Next et réglage du Volume.   

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire