[Test] Samsung Galaxy Note 4 : grand, riche et puissant... et alors ?

Le Galaxy Note 4 est grand, riche et puissant. Grand, car avec son écran de 5,7", c'est plutôt une phablette qu'un simple smartphone. Riche parce qu'il est doté de tout une batterie de logiciels Samsung : assistant vocal, application santé, la prise à de notes, planification de rendez-vous, etc. Puissant, parce qu'il est nanti du modèle le plus performant du marché. Mais face à la concurrence, ou même face au modèle sorti l'an passé, tout ceci peut-il vraiment convaincre ?

Lire le test du Galaxy Note 3

Faut-il craquer pour le Galaxy Note 4 ?

Avec le Galaxy Note, Samsung n'en est pas à son coup d'essai en matière de phablette. Ce grand smartphone, désormais sous Android 4.4, avait fait sensation en 2011 lors de la sortie de sa première incarnation, notamment pour son grand écran (pour l'époque) et son stylet signé Wacom. Mais depuis, si ces deux ingrédients font toujours partie de la recette Samsung, de l'eau a aussi coulé sous les ponts. En trois ans, on est ainsi passé de 1280 x 800 à 2560 x 1440 pixels, d'un processeur dual core (1,4 GHz) à un modèle quad core (2,7 GHz) et d'un capteur photo 8 Mpx à un APN 16 Mpx. Néanmoins, l'an passé, le Note 3 nous avait un peu déçus, tant les changements par rapport au précédent modèle étaient peu flagrants. Alors que donne cette nouvelle édition ? Réponse ci-dessous.

1. Oui, parce que c'est le plus puissant des smartphones du moment

Si vous aimez jouer sur votre téléphone, le Galaxy Note 4 constitue sans aucun doute le choix idéal. L'appareil est si puissant qu'il « enterre » tous les modèles concurrents (voir capture ci-dessous). Comme vous vous en doutez, cette puissante, il la tire de son processeur, un Snapdragon 805 à 2,7 GHz. C'est d'ailleurs l'un des changements notables par rapport au Galaxy Note 3 sorti l'an passé, qui était équipé d'un Snapdragon 800 à 2,3 GHz. Peut-être pas de quoi révolutionner le monde des smartphones, mais l'appareil conserve malgré ce changement de CPU une très bonne autonomie. Les jeux sont hyper fluides et la navigation dans le système et ses sous-menus ne subit jamais le moindre ralentissement.

































2. Oui pour son écran et son rendu son nouveau capteur photo

Nouveaux capteurs photo à l'avant et à l'arrière, amélioration sensible de la réactivité tactile de l'écran, stylet amélioré... Le Galaxy Note se bonifie avec le temps. En outre, son écran s'améliore lui aussi. Les photos et vidéos capturées en 4K sont parfaitement restituées sur le petit écran et les couleurs sont vives, sans être saturées.
En outre, si le capteur caméra au dos de l’appareil est de 16 mégapixels (13 mégapixels pour le Note 3), alors que celui en frontal est de 3,7 mégapixels (2 mégapixels pour le Note 3), il se dote surtout d'un nouveau stabilisateur. L'APN délivre un très bon niveau de rendu des couleurs, comme l'atteste la photo ci-dessous.

3. Oui car c'est un appareil multi-usage

Si l'appareil est un monstre de puissance pour le jeu vidéo, c'est aussi un bon compagnon dans des tâches plus professionnelles. Grâce à son stylet et sa cover en format livret, il fait pleinement office de mini-tablette dans les transports en commun ou pendant les réunions. Parfait pour la prise de note. En outre, son écran 5,7" et sa définition maximale de 2560 x 1440 pixels permettent de visionner des films HD, voire 4K (mais quel intérêt sur un mobile ?) dans de très parfaites conditions. Enfin, grâce à sa précision de 518 pixels par pouce, on apprécie de l'utiliser en tant que liseuse occasionnelle ou pour la consultation de sites d'information. Bref, l'appareil sait tout faire... Enfin, si l'appareil n'a pas réellement changé d'aspect, quelques éléments ont néanmoins été revus. Exit les contours striés de couleur métallique, bonjour aux bords plats et de la couleur du téléphone.

Smartphone pas cher : quel téléphone choisir à moins de 200 euros ?

4. Oui pour son autonomie toujours correcte

En utilisation constante, l'appareil tient un peu plus de 8h40. Comparativement à l'iPhone 6 Plus, qui est capable dans les mêmes conditions de tenir près de 10 heures, il y a finalement une belle différence. En revanche, en utilisation plus modérée (un peu de jeux, du surf, de la musique, et de nombreuses phases de repos dans la journée), le Galaxy Note 4 ne nécessite qu'une recharge toutes les 30 heures environ. En clair, il n'est pas besoin de recharger l'appareil matin et soir, comme c'est généralement le cas avec un smartphone traditionnel. Autre bon point : l'accessibilité de la batterie. Comme pour les modèles précédents, la coque du Galaxy Note 4 se déclipse très facilement, afin que l'utilisateur puisse l'échanger par un autre type de coque. En conséquence, on peut facilement accéder à la batterie et la retirer le jour où elle montre des signes de faiblesse.

5. Non car certains composants ne sont pas encore parfaits

Alors que le Note 4 s'en sort très bien en plein soleil (voir ci-dessus), il pêche un peu lorsque la luminosité est faible, et son flash ne résout pas le problème. Dès lors, ses couleurs sont un peu plus ternes dans l'obscurité que celles d'un iPhone 6. Côté son, l'appareil délivre 81 décibels, soit 3 décibels que chez concurrent Apple. Néanmoins, le son est parfois métallique, et on aurait vraiment apprécié que Samsung améliore la qualité des basses de l'appareil.

6. Non si l'on possède déjà un modèle antérieur

Si les changements matériels sont nombreux par rapport au précédent modèle, l'achat de la nouvelle phablette ne se justifie pas vraiment lorsque l'on possède déjà un Galaxy Note 3. Évoquons par exemple la batterie de l'appareil : le Galaxy Note 4 fait appel à une batterie de 3220 mAh… soit 20 mAh de plus que le Note 3. Même chose pour le processeur, qui gagne certes en puissance, mais qui se révélait amplement suffisant dans la précédente édition pour toutes les tâches courantes, et même pour le jeu. La batterie est quant à elle identique, ou presque : 3220 pour le Note 4, contre 3200 pour le Note 3. La différence entre les deux est ridicule. Autre point négatif : contrairement au Galaxy Note 3, qui était équipé d’un port microUSB 3.0, le nouveau modèle est flanqué d’un microUSB 2.0. Enfin, l'appareil s'est très légèrement alourdi, puisqu'il passe de 169 grammes pour le Note 3 à 175 grammes pour le Note 4 (avec la coque classique).

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire