[Test] Gear IconX : faut-il craquer pour les écouteurs Bluetooth de Samsung ?

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour les Samsung Gear IconX

Il est difficile aujourd’hui d’aller courir sans s’encombrer avec son smartphone, mais tout en mesurant la distance parcourue et en écoutant de la musique. C’est pourtant ce que proposent les écouteurs Samsung Gear IconX qui intègrent un accéléromètre, un cardiofréquencemètre et une mémoire de 4 Go pour stocker de la musique. Le tout dans deux minuscules écouteurs, mais avec un prix équivalent à une montre de running dédiée dotée d’un GPS. À vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs écouteurs intra-auriculaires

Oui, pour la conception et le design

Disponibles en noir, blanc ou bleu, les Samsung Gear IconX ont de l’allure sans être ostentatoires pour autant. Les petits écouteurs ont une forme triangulaire avec des bords arrondis et de petites ailettes qui assurent un maintien ferme et confortable dans l’oreille. Les écouteurs ne dépassent pas du pavillon de l’oreille comme les Motorola VerveOnes+ et ils ne pendouillent pas non plus comme les AirPods d’Apple.

Credit: Jeremy Lips/Tom's GuideCredit: Jeremy Lips/Tom's Guide

Les Samsung Gear IconX sont livrés avec un étui de transport rigide qui mesure 9,1 cm de long et qui ressemble à un gros suppositoire. Ce dernier contient une batterie de 315 mAh afin de recharger les écouteurs, et intègre un port micro-USB afin de transférer de la musique dans la mémoire interne des IconX.

Credit: Jeremy Lips/Tom's GuideCredit: Jeremy Lips/Tom's Guide

Les écouteurs résistent aux projections d’eau grâce à un revêtement P2i, mais ils ne sont pas étanches comme les Jabra Elite Sport qui répondent à la certification IP67 et peuvent être immergés dans 1m d’eau pendant 30 minutes. Quoi qu’il en soit les Samsung Gear IconX ont bien résisté à la sueur durant plusieurs entrainements intenses.

Chaque écouteur est doté d’une surface tactile qui permet de contrôler la musique. Il suffit de tapoter une fois pour lancer la lecture ou la mettre en pause, tapoter deux fois pour passer au morceau suivant, et de tapoter une fois en gardant le doigt appuyé sur la zone pour lancer l’entrainement.

>>> Comparatif de casques et écouteurs pour le sport : quel est le meilleur ?

Non, pour l’autonomie de la batterie

Quel est l’inconvénient avec de minuscules écouteurs qui sont bardés de capteurs ? L’autonomie de la batterie, vous l’aurez deviné. Samsung annonce une autonomie de 1,5 à 2 heures en utilisant les Gear IconX pour le sport tout en écoutant de la musique en Bluetooth. Et trois à quatre heures si on se contente d’écouter de la musique uniquement.

Credit: Jeremy Lips/Tom's GuideCredit: Jeremy Lips/Tom's Guide

Toutefois, lors de nos tests, nous avons constaté un niveau de batterie restant à 20% après avoir couru pendant 34 minutes en écoutant de la musique et en ayant activé le cardiofréquencemètre et le suivi de la course. En gros il nous restait donc environ 15 minutes de batterie pour finir notre exercice. Nous avons néanmoins réitéré l’expérience en allant courir avec les Samsung Gear IconX à plusieurs reprises. Sur une séance de 50 minutes, il nous restait environ 40 à 50% de charge. Heureusement les écouteurs sont livrés avec un petit étui de transport qui intègre une batterie de 315 mAh pour recharger les Samsung Gear IconX lors des déplacements. Celui-ci est indispensable, car aucun interrupteur n’est prévu pour les éteindre afin d’économiser la batterie lorsque vous ne les utilisez pas.

Oui, si vous avez un smartphone Android

Disons-le d’emblée, les utilisateurs d’iPhone seront à la peine avec les Samsung Gear IconX. Pour en profiter, il faut donc disposer d’un smartphone équipé d’Android 4.4 au minimum. Pour connecter les écouteurs, il faut d’abord avoir installé l’application Samsung Gear Manager. Bien entendu il est possible de les jumeler directement en Bluetooth (ce qui fonctionne aussi avec l’iPhone), mais il ne sera pas possible de changer les réglages. Impossible donc de choisir les notifications qui seront envoyées à partir du smartphone, d’activer le coach vocal ou encore de sélectionner la langue du guide vocal.

Credit: Jeremy Lips/Tom's GuideCredit: Jeremy Lips/Tom's Guide

L’emballage comprend un câble USB et un adaptateur micro USB. Gare à ne pas les perdre, car ils sont indispensables pour transférer de la musique dans la mémoire interne des Samsung Gear IconX et pour mettre à jour le firmware. Les écouteurs disposent d’une mémoire interne de 4 Go dont 3,4 Go sont disponibles pour stocker de la musique. Nous avons pu transférer l’équivalent de 115 Mo en une minute environ.

Si vous ne disposez pas d’un smartphone Android, vous pouvez également transférer de la musique en utilisant un ordinateur (Mac ou PC), toujours en utilisant le câble qui est fourni. Pour ce faire connectez l’étui de transport au port USB de l’ordinateur et Gear IconX Manager s’installe automatiquement. Cette procédure s’est déroulée sans le moindre problème. Le logiciel permet d’ajouter et de supprimer des morceaux, mais également de mettre à jour le firmware des Samsung Gear IconX. Pour tout le reste il faudra utiliser un smartphone Android 4.4 ou plus récent comme on l’a vu plus haut.

Oui, pour l’ergonomie

Les Samsung Gear IconX sont dépourvus de tout interrupteur de mise en route. Ils s’allument automatiquement quand on les sort de leur étui de transport pour les insérer dans l’oreille. À ce moment-là, vous entendrez une tonalité et une voix féminine rassurante qui vous indiquera que les écouteurs sont connectés.

Nous avons apprécié le guide vocal des IconX avec sa voix féminine qui nous indique la durée de l’exercice, la distance parcourue, le rythme cardiaque et la zone de fréquence cardiaque. Elle s’exprime naturellement ce qui est bien plus agréable que la voix robotique de la Samsung Gear Fit 2. Nous avons aussi apprécié sa politesse, car si vous tentez d’augmenter un peu trop le volume, elle vous rappellera que vous pouvez endommager votre audition. Enfin, plutôt que de mettre la musique en pause, le volume est diminué lors des annonces vocales ce qui est également appréciable.

Credit: Jeremy Lips/Tom's GuideCredit: Jeremy Lips/Tom's Guide

Preuve du souci du détail apporté à Samsung lors de la conception des Gear IconX, les notifications se font dans l’oreille gauche ou l’oreille droite en fonction de la zone tactile de celle que vous touchez. Les contrôles tactiles fonctionnent parfaitement, mais le système a parfois du mal pour distinguer un tapotement d’un balayage du doigt lorsqu’on court : au lieu de changer le niveau du volume, les écouteurs se mettent en pause ou ils passent au morceau suivant. De plus la surface tactile est tellement large qu’il n’est pas rare de lancer la lecture ou une autre action quand on tente de réajuster les Samsung Gear IconX dans l’oreille.

Oui pour la précision de l’accéléromètre

Un mode « sons ambiants » permet d’amplifier les sons autour de vous afin d’être plus conscient de son environnement, mais le rendu audio est très artificiel. Nous avons également connecté les Samsung Gear IconX à un iPhone comme n’importe quels écouteurs Bluetooth. La connexion s’est avérée très stable et sans coupure.

Credit: Jeremy Lips/Tom's GuideCredit: Jeremy Lips/Tom's Guide

Dotés uniquement d’un accéléromètre pour mesurer la distance parcourue, les Samsung Gear IconX se sont avérés particulièrement précis. Ils ont ainsi mesuré une course de quatre kilomètres quand deux montres Garmin dotées d’un GPS indiquaient 3,99 kilomètres pour le même parcours. Difficile de faire mieux. En revanche le cardiofréquencemètre des Samsung Gear IconX fut plus inconsistant. Lors d’une course de quatre kilomètres, ils ont enregistré un rythme cardiaque moyen de 167 pulsations par minutes et un maximum de 182 pulsations par minute. Des résultats qui étaient en phase avec la mesure réalisée avec une montre Garmin Forerunner 235 qui compte parmi les meilleures en la matière. Toutefois lors d’une marche de 22 minutes les écouteurs ont enregistré un rythme cardiaque moyen de 165 pulsations par minute et un maximum de 219 pulsations par minute. Des valeurs qui correspondent plutôt à une personne extrêmement obèse. Au final les Samsung Gear IconX semblent plus précis durant les courses, chose que nous avons pu vérifier en retournant courir à plusieurs reprises.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire