[Test] Moto G5 : que vaut le nouveau smartphone de Lenovo ?

Moins d’un an seulement après le Moto G4 (il est sorti en juillet 2016), Lenovo a déjà décidé de trouver un successeur à son smartphone pas cher. Le Moto G5 est un modèle 5" qui dispose de quelques retouches esthétiques, d’un nouveau processeur et de la toute version d’Android. Pour le reste, mis à part une batterie qui passe de 3000 à 2800 mAh et qui lui assure malgré une très bonne longévité, rien de réellement révolutionnaire. Alors, le G5 vaut-il quand même le coup, lui qui reste un appareil de petite taille (ce qui constitue un certain atout pour celles et ceux qui souhaitent garder leur smartphone dans leur poche) et qui s’affiche à moins de 200 euros ? Faut-il craquer pour lui, oui lui préférer un autre modèle comme le Honor 6X, certes un peu plus onéreux et plus grand, mais aussi et surtout plus performant ?

1 – Oui et non, pour son design

En façade, on ne remarque que très peu de différences entre le G4 et le G5. Le capteur d'empreintes est un peu mieux placé (même si nous continuons à préférer le capteur dorsal, mais ce n'est peut-être qu'une affaire de goût).
La différence en réalité se situe à l'arrière : la zone ovoïde réservée au capteur photo a été remplacée par une zone circulaire noire, nettement plus visible. Mais c'est surtout la coque, qui a changé, puisque celle-ci est désormais en aluminium de « haute qualité » (dixit son fabricant). Au premier abord, cette modification procure au smartphone une sensation de robustesse, mais une fois en pris en main, on est un peu déçu. Cette coque fait un peu trop bon marché et il y a fort à parier qu'elle ne tienne pas le choc à la longue. En revanche, il est toujours possible de démonter la coque pour changer la batterie de l'appareil, ce qui est plutôt un bon point.

En définitive, sans être vraiment disgracieux, ce smartphone fait davantage penser à un modèle de 2014 ou 2015. Il en ressort un smartphone à l'ergonomie moyenne. Bien évidemment, à moins de 200 euros, on ne pouvait pas s'attendre à la finesse d'un Galaxy S8 de Samsung. Mais une refonte de la façade et du rapport surface écran/surface totale (l'écran occupe un peu plus de 65% de la surface totale) auraient quand même été les bienvenus.

>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 €

2 – Oui, parce que Lenovo n’a pas fait dans le superflu

Tout n'est pas si noir avec cet appareil : l’un de ses gros avantages, c’est que Lenovo n’a pas cherché à customiser Android Nougat à outrance. On profite donc d'un OS exempt de toutes fioritures, ce qui constitue un bonus indéniable quand on a connu l’ergonomie d’un Nexus, par exemple.

3 – Oui, pour son autonomie

Malgré une « petite » batterie de 2800 mAh, l’appareil tient pleinement la route en matière de longévité. En utilisation classique (pas mal de Web, un peu de vidéo, quelques coups de fil dans la journée), l’appareil est capable de durer un peu plus d’une trentaine d’euros, en incluant bien évidemment une longue pause durant la nuit. C'est plutôt un bon score, d'autant qu'en utilisation beaucoup plus intensive (lecture vidéo uniquement), nous avons constaté une autonomie d’un peu moins de 10 heures.

4 – Non, pour ses performances en demi-teintes

Au coeur de l'appareil, on y trouve un Snapdragon 430 cadencé à 1,4 GHz. Nous avons soumis l’appareil à une batterie de tests et comme attendu à cause de son petit processeur, les résultats sont plutôt très limités. L’appareil obtient un petit 297 sur Sling Shot Extreme. À titre de comparaison, un Honor 5X de Huawei (qui vaut le même prix) culmine à 366. Le Moto G5 obtient néanmoins une note de 9502 sur le test Ice Storm Unlimited de l’outil de benchmark 3DMark pour Android. Alors que le Honor 5X plafonne à seulement 7761. En revanche, le Moto G5 se fait enterrer par le successeur au 5X, l’Honor 6X, qui obtient un score de 11763 dans le même outil de test.

Quand on utilise de petites applications, ces benchmarks ne signifient pas grand-chose : le smartphone réagit au quart de tour, que ce soit pour le Web, la consultation de sa messagerie, ou la lecture de vidéo streamée. C’est surtout dans les jeux que le petit processeur qui équipe l’appareil montre des signes de faiblesse.

5 – Oui et non pour son capteur photo

Tout comme celui de la génération précédente, ce modèle est pourvu d’un capteur en 13 Mpx à l’avant, et d’un autre en 5 Mpx à l’arrière. Le capteur arrière permet de faire des photos à la qualité très correcte, surtout en ce qui concerne la restitution colorimétrique et du contraste. On regrette en revanche, que les clichés en faible luminosité ne soient pas à la hauteur. Le capteur arrière génère beaucoup de bruit sur le cliché, rendant son exploitation à l'aide d'un logiciel de retouche très compliquée. En bref, ce smartphone pourra toujours dépanner, mais n'est vraiment prévu pour un usage nocturne.

6 - Oui, pour son prix

Mine de rien, ce smartphone constitue déjà la 5e génération de la gamme Moto G. Initiés par Google, puis récupérés très vite par Lenovo (actuel détenteur de la marque Moto), les smartphones Moto G ont toujours su se démarquer de leurs concurrents par leurs faibles prix. Et là encore, l'argument de vente est indéniable : le Moto G5 s'affiche à moins de 200 euros (on le trouve même à moins de 180) et au vu de ses capacités matérielles et de son ergonomie, ce smartphone reste un bon choix quand on ne veut pas se ruiner. Notez enfin que l’appareil existe en 2 ou 3 Go : l’écart de prix entre les deux n’étant que de 20 euros, mieux vaut profiter de la version la plus pourvue.
La version \La version "Plus" du Moto G5 s’affiche à 300 euros et dispose d’un écran de 5,2" et de 32 Go d’espace de stockage.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Mike_5
    il a une autonomie de 30 Euros???
    0