[Test] Sony Xperia E1

Depuis que Sony a décidé de revenir en force sur le secteur des smartphones, il s’est surtout distingué grâce à des appareils haut de gamme. Mais le constructeur japonais n’en oublie pas pour autant les budgets plus serrés, preuve en est de l’Xperia E1.

Les points forts

Design — En tant que membre à part entière de la gamme Xperia, le E1 en reprend ses codes. Il est ainsi doté d’un bouton d’alimentation circulaire placé sur la tranche et l’interface est recouverte de la surcouche maison, accompagnée de la suite logicielle Sony. Sur la partie supérieure de l’appareil, une touche de raccourcis est dédiée au lecteur multimédia Walkmann. Un appui prolongé démarre l’application tandis qu’une seule pression lance ou met en pause la lecture. Si l’idée n’est pas mauvaise, nombreux seront ceux qui, dans les premières heures d’utilisation, l’actionneront pensant allumer l’écran.

Les points faibles

Écran — Le Xperia E1 dispose du plus petit écran de notre groupe, 4 pouces. Il ne s’agit pas d’une taille ridicule, elle est partagée par le dernier iPhone. Seulement, sa définition est ici limitée, 800 x 480. La résolution ne s’établit qu’à 233 pixels par pouces, attestant d’une trop faible finesse d’affichage. Pour ne rien arranger, sa qualité laisse à désirer, notamment au niveau des couleurs, et la surcouche tactile fait régulièrement des siennes.

Performances — L’écran n’est pas le seul à être le plus petit du groupe. La fiche technique l’est également, et ce, à tout point de vue. Le processeur Snapdragon 200 n’offre que deux cœurs et 512 Mo de mémoire l’accompagnent. La batterie 1 700 mAh suffit heureusement à assurer une journée d’utilisation, mais quelle utilisation : le Xperia E1 fait l’impasse sur la 4G et son unique capteur photo dorsal n’offre que 3,15 mégapixels. Au moins, ce n’est pas lui qui surchargera les 4 Go de stockage interne.

Lire : Smartphone pas cher : quel téléphone choisir à moins de 200 euros ?

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire