Mi Mix 2S : que vaut le smartphone milieu de gamme de Xiaomi ?

Lancée en 2010 en Chine, il aura fallu attendre huit ans pour voir officiellement débarquer la marque Xiaomi en France. Huit ans durant lesquelles le fabricant a pu innover, peaufiner ses multiples gammes de produits, et s’associer au passage avec le designer Philippe Starck pour concevoir un modèle emblématique de smartphone : le Mi Mix. Si l’appareil et sa déclinaison, le Mi Mix 2, ont longtemps été présents sur le marché de l’import, impossible jusqu’à présent de l’acquérir en France auprès de son constructeur, et de bénéficier par conséquent du SAV adéquat. Xiaomi a profité de son récent lancement sur le territoire français, pour introduire officiellement chez nous son dernier né de la gamme, le Mi Mix 2S. L’appareil devrait être rapidement accessible via les e-marchands traditionnels (Amazon, Fnac, Cdiscount…), mais également chez les opérateurs (Bouygues, SFR, Orange…), ainsi que sur le site officiel de Xiaomi France. Et c’est une grande première, on le retrouve aussi en vente dans une boutique physique ouverte par Xiaomi à Paris. Bref, impossible de passer à côté de ce smartphone haut de gamme, que Xiaomi présente comme un concurrent de l’iPhone X… Deux fois moins cher. Alors que vaut ce mobile Android ? A-t-il des chances de s’imposer face à des modèles comme le OnePlus 6, le Galaxy S9 de Samsung ou comme le voudrait Xiaomi, l'iPhone X d'Apple ?

>> Les meilleurs smartphones de 2018

Oui, parce qu’il est plutôt classe et discret

Xiaomi confirme la tendance selon laquelle les fabricants de smartphones font de plus en plus d’effort pour rendre leurs smarphones élégants. Certes, les contours du Mi Mix 2S n’ont pas été dessinés par Philippe Starck, mais l’appareil n’en perd pas moins de son attrait. Tout est assez réussi dans ce téléphone : ses courbes arrondies, son double capteur photo serti d’un pourtour métallique ou doré (en fonction de la couleur de la coque : blanche ou noire) et surtout son très grand écran qui occupe 81,9% de la taille totale de l’appareil… Il n’y a pas grand-chose à lui reprocher. Autre bon point au niveau purement design : le capteur photo avant est situé tout en bas de l’appareil, permettant ainsi à la partie haute de l’écran de recouvrir la quasi-totalité de l’appareil… Et de s’affranchir de l’encoche si tendance, mais aussi ô combien décriée.
Alors oui, nous continuons à préférer l’écran frontal arrondi d’un Galaxy S8 ou S9. Mais au final, Xiaomi a réussi à faire de son smartphone un appareil sobre et classe, qui n’a pas eu mal à séduire au premier contact celles et ceux auxquels nous l’avons présenté. En revanche, les amateurs de smartphone légers et de petite taille passeront leur chemin : l’appareil fait tout de même 5,99 pouces. Il est certes un peu plus petit qu’un One Plus 6 (6,28"), mais il est cependant plus lourd. Le Mi Mix 2S pèse en effet 192 grammes, soit 17 grammes de plus qu’un OnePlus 6, ou 29 grammes qu’un Galaxy S9.
Avec son grand écran, il n’en demeure pas moins le parfait compagnon pour surfer sur le Web regarder des vidéos dans les transports en commun ou en déplacement à l’étranger, notamment grâce à son ratio de 18:9 et sa capacité d’affichage de 1080 x 2160 pixels. D’autant que, comme nous le verrons ci-dessous, son autonomie est plutôt bonne.

Oui, parce que c’est un monstre de puissance

L’appareil est équipé d’un Snapdragon 845, le même processeur que l’on retrouve sur le OnePlus 6 ou le Xperia XZ2 de Sony. Que vaut ce processeur face à la concurrence ou les anciens modèles de Qualcomm ? Nous avons testé ses performances à l’aide des outils que nous utilisons traditionnellement sur les smartphones Android, et les résultats sont sans appel : le Snapdragon 845 est bien l’un des CPU les plus puissants du moment, si ce n’est le plus puissant. Certes, il se fait distancer par l’iPhone X sous Geekbench 4 en mode Multicore, mais il le pulvérise sous 3DMark Sling Shot Extreme. Au quotidien, on y gagne en fluidité, et pas uniquement dans les jeux vidéo. Que ce soit sur le Web, en lançant des applications ou tout simplement en basculant d’un logiciel à l’autre, le smartphone est rapide, très rapide. D’autant qu’il est nanti de 6 Go de RAM, ce qui lui assure un très bon niveau de traitement multitâche, et que l’on peut charger une petite dizaine d’applications Android sans encourir le moindre ralentissement.

Quant à l’autonomie, sans être totalement folle, elle est plutôt bonne. Nous avons soumis l’appareil et sa batterie de 3400 mAh à deux types de tests. Le premier consiste à lire en continu des vidéos streamées en Wi-Fi sur la plateforme Netflix. Dans de telles conditions, l’appareil tient 13h36. Un joli score, qui permet de visionner presque complètement une saison classique d’une série de 40 minutes par épisode. En comparaison, le OnePlus 5T sorti en fin d’année dernière (nous n’avons pas encore pu effectuer le même test sur le OnePlus 6) tenait quant à lui 14h25. Jusqu’alors, le record est toujours détenu par le Diamond Omega d’Archos et le OnePlus 5.
Le second test d’autonomie a consisté à utiliser le smartphone de manière beaucoup plus classique : beaucoup de surf, environ 1h30 de téléphonie, 1 heure de guidage par GPS, de l’écoute audio sur Deezer et 1 heure de visionnage de vidéos sur YouTube… Bref, tout ce que l’on fait habituellement sur un smartphone quand on ne joue pas. Là, le smartphone est capable de tenir environ 36 heures, ce qui situe le smartphone dans la moyenne haute face à la concurrence.


Geekbench 4 Multicore

3DMark Sling Shot Extreme

Xiaomi Mi Mix 2S (Snapdragon 845)

8794

4416

OnePlus 6 (Snapdragon 845)

9022

4668

OnePlus 5T (Snapdragon 835)

6739

3576

Samsung Galaxy S9 Plus (Exynos 9810)

8864

3284

Huawei P20 Pro (Kirin 970)

6793

3009

iPhone X (A11)

10357

2628


Oui pour ses capacités pour la photo, mais bof pour la vidéo

Comme à l'accoutumée, nous avons soumis l'appareil à différents scénarios afin d'éprouver son double capteur photo à l'arrière, et celui basé à l'avant et destiné aux selfies.
Les deux capteurs arrières offrent chacun une définition 12 Mpx (le principal ayant une ouverture f/1.8 et l'autre, le téléobjectif, ayant une ouverture f/2.4). En pleine lumière, l'appareil livre des clichés irréprochables, très détaillés et aux couleurs chatoyantes. Il s'en tire même mieux que le OnePlus 6, qui propose des photos certes tout aussi précises, mais parfois trop ternes comme le montre l'exemple ci-dessous :

En revanche, les clichés pris en faible luminosité ne sont pas toujours extraordinaires, notamment si on les compare à ceux pris à l'aide d'un Galaxy S9, qui reste l'un des ténors du genre. Rassurez-vous, les choses ne sont pas si dramatiques qu'il n'y paraît et le Mi Mix 2S n'est vraiment pas mauvais, mais les objets ou personnes pris dans la pénombre restent dans la pénombre, là où le S9 tente de les éclaircir, généralement avec succès.
En plus d'un mode HDR, Xiaomi a également inclus dans l’appareil sa nouvelle technologie d’intelligence artificielle. Grâce à elle, l’appareil est capable de reconnaître les éléments que l’utilisateur prend en photo et d'en tirer le meilleur partie. Même si la différence n'est pas toujours évidente entre l'activation et la désactivation de ce mode, le niveau colorimétrique des clichés s'en trouve ajusté, histoire de ne pas saturer de couleurs un élément qui n'en a pas besoin (un parterre de fleurs, par exemple).
Enfin, le capteur frontal situé tout en bas de l'appareil vous obligera à une nouvelle petite gymnastique : il convient en effet de relever l'appareil pour bien cadrer son visage. L'effet Bokeh fonctionne plutôt bien, même si on pourra reprocher au capteur de griller les couleurs d'un fond uni.

Le Mi Mix 2S intègre un module d'AI qui permet de reconnaître les scènes et les objets.Le Mi Mix 2S intègre un module d'AI qui permet de reconnaître les scènes et les objets.

En ce qui concerne la vidéo, nous avons été un peu déçu. Certes, le stabilisateur vidéo fait plutôt bien son job, même quand on a la tremblotte. En revanche, on constate quelques « à-coups » dès lors que le smartphone bouge un peu trop vite au goût du stabilisateur. Lors de nos tests, nous avons pourtant pris toutes nos précautions pour ne pas brusquer l’appareil, mais dès que le travelling est trop prononcé, le stabilisateur n’arrive pas à suivre et provoque de petites saccades dans la vidéo, saccades visibles dans l’extrait ci-dessous :

Vidéo filmée à l'aide du Mi Mix 2S.

Oui, parce que la surcouche MIUI est de bonne facture

En guise de système d’exploitation, on trouve Android 8.0. Aucune mise à jour vers Android 8.1 n’est pour l’instant disponible sur le Mi Mix 2S, contrairement au Redmi Note 5, qui est lui aussi disponible en France, et qui sort d'entrée de jeu avec Android 8.1. En guise de surcouche, on trouve le système MIUI, qui mixe à la fois Android et iOS (si si, c'est possible). Malgré un temps d'adaptation incontestable quand on n'a toujours connu qu'Android, on y trouve aisément ses repères. On profite notamment d'une alternative à la barre de navigation, similaire à ce que l'on trouve sur l'iPhone. Le menu des raccourcis, des notes et du calendriers situé à l'extrême gauche de l'écran d'accueil est complètement personnalisable et bien pensé. Bref, MIUI (qui ne nous avait pas convaincu il y a encore deux ou trois ans) a atteint l'âge de maturité, et ça se voit.

Non, parce qu'il est un peu cher et qu'il lui manque encore la reconnaissance faciale

Deux éditions du Mi Mix 2S sont commercialisées. Commençons par nous intéresser par la version de base, vendue avec 64 Go d’espace de stockage pour 499,90 €. L’appareil Il est donc 20 euros moins chers que son concurrent direct, le OnePlus 6 dans sa version équipée de 64 Go. En revanche, dès lors que l’on s’intéresse à la version 128 Go, il faut débourser 599,90 €, contre 569 euros seulement pour la version 128 Go du OnePlus 6.
En clair, la version 128 Go du Mi Mix 2S n’est clairement pas la meilleure marché. D'autant que si l'on continue la comparaison avec le OnePlus 6, on ne pourra que s'étonner de l'absence d'un capteur de reconnaissance facial sur le Mi Mix 2S... Outil qui est bien présent sur le OnePlus 6, lui.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
1 commentaire
Commenter depuis le forum