The Punisher : on craque ou pas pour la dernière série Marvel de Netflix ?

Le pitch : se faisant passer pour mort*, Frank Castle mène sa croisade contre ceux qu’il estime responsables de la mort de sa famille. Il croise la route d’un expert en informatique, qui va l’aider dans son périple. Mais la sécurité intérieure tente par tous les moyens de retrouver le Punisher, tandis que certains pontes semblent impliqués dans une sombre affaire de corruption à laquelle Frank Castle serait lui aussi mêlé.

5 raisons de craquer (ou pas) pour The Punisher

Le personnage du Punisher, plébiscité dans la 2e saison de Daredevil, revient donc dans une série, mais en solo cette fois. Après le mauvais Iron Fist et le très moyen The Defenders, la série se doit de faire un sans-faute si Marvel et Netflix veulent satisfaire les fans, tout en tentant de séduire un nouveau public. Le pari est-il est réussi ? Faut-il regarder les 13 épisodes de The Punisher ou la série est-elle franchement dispensable ?

1 – Oui, parce que Frank Castle est le personnage le plus complexe de l’univers Marvel/Netflix

Contrairement aux autres héros Marvel adaptés en série TV, Frank Castle n’a aucun super-pouvoir. On se dit que l’intérêt du personnage est alors très limité et que ses mésaventures n’auront plus aucune saveur. Erreur : le Frank Castle de Netflix est peut-être encore plus intéressant que son homologue en comics. Steve Lightfood, scénariste et producteur de la série, a réussi un véritable tour de force, car le personnage et ses motivations sont parfaitement bien développés tout au long des treize épisodes que compte la première saison. Le Punisher, qui est franchement loin d’être un enfant de chœur, n’en devient que plus attachant. Dès les trois premiers épisodes, on comprend mieux celui qui passait pour un justicier franchement borné (et peu stupide, avouons-le) dans Daredevil. Le héros gagne en épaisseur et, en tant que spectateur, on se retrouve rapidement pris dans la tourmente qu’il subit à chaque épisode.

2 – Oui, parce que le Punisher ne tire pas la couverture à lui tout seul

On pouvait craindre soit axée sur le Punisher, et uniquement sur lui. Bonne nouvelle : la série compte pas mal de personnages secondaires qui jouent un rôle extrêmement important. Micro (le champion de l’informatique) et sa femme Sarah Lieberman, l’ancien soldat Billy Russo ou encore l’agent Dinah Madani sont autant de personnages omniprésents tout au long de la série et dont le caractère et les motivations sont tout autant développés que ceux de Frank Castle. Mention spéciale également à Karen Page, l’unique personnage faisant la liaison avec les autres séries Marvel, qui s’étoffe et devient nettement plus importante que dans Daredevil et The Defenders. Bref, The Punisher n’est pas qu’une série sur The Punisher, mais aussi et surtout sur tout le petit monde qui gravite autour de lui.

3 – Oui, parce que c’est une série Marvel sans super-héros

Une série Marvel sans super-pouvoirs, ça change et voilà qui fait énormément de bien. The Punisher n’est pas sans rappeler par certains côtés Jessica Jones (qui n’utilise que très rarement ses pouvoirs), sauf qu’ici, même le vilain n’a rien de surnaturel. Et ça, ça change la donne, car toute la série repose finalement sur ses personnages bruts de décoffrage et son ambiance si crue. En conséquence, pas besoin d'être un expert en comics et avoir lu l'intégralité des BD parues depuis la naissance du personnage en 1974 pour comprendre les allusions de la série à l'univers Marvel.

4 – Non, parce que 8 ou 9 épisodes auraient suffi

Si vous aimez les séries qui prennent leur temps pour installer un climat et détailler leurs personnages, vous allez être servi. En revanche, si vous préférez les programmes avec plein d’action à l’intérieur, vous risquez de vous ennuyer ferme en visionnant certains épisodes. The Punisher est une série qui prend son temps et s’attache à dépeindre ses personnages avec le plus de réalisme possible. Cela change d’Iron Fist et de ses pirouettes scénaristiques absurdes, c’est certain.
Mais si certains épisodes sont rondement menés (épisodes 3 et 5, par exemple), d’autres trainent un peu longueur et n’amènent rien, tant sur le plan narratif que sur le développement des personnages (épisodes 7 et 8). Au final, le dosage action/réflexion est tantôt très réussi, tantôt quelque peu laborieux.

5 – Non, parce que la série va trop loin dans l’apologie des armes et de la vengeance personnelle

Si nous ne sommes généralement pas réticents aux séries réalistes et ultraviolentes, The Punisher nous a quand même parfois un peu dérangés. Car le personnage n’y va pas avec le dos de la cuiller et n’hésite pas à descendre tous ceux qui lui barrent la route sans aucune forme de procès (les épisodes 3, 9 et 10 en sont un parfait exemple). Alors oui, c’est le personnage qui veut ça, mais quand que ses exactions sont injustifiées (pas toujours, mais parfois), c’est assez dérangeant. Et quand c’est Karen Page qui fait l’apologie du permis de port d’arme, c’est encore plus déstabilisant. Nous avons directement posé la question à Steve Lightfood, que nous avons rencontré lors d'une table ronde en novembre : l'objectif de la série est justement d'ouvrir les consciences et de faire réfléchir sur le contrôle des armes. Soit. Mais le message risque d'être mal interprété, car pas assez explicite pendant les trois quarts des épisodes.
En définitive, il n’en reste pas moins que The Punisher est une série que nous avons beaucoup appréciée, qu'elle profite d'un scénario bien ficelé et de personnages hyper charismatiques. Une belle remontée de la part du duo Marvel/Netflix après les chaotiques Iron Fist et The Defenders.

* Note : nous avons voulu en savoir un peu plus sur la chronologie de The Punisher par rapport aux autres séries Marvel, et notamment par rapport à The Defenders. Nous avons donc questionné Steve Lightfood (scénariste et producteur de la série) et Jon Bernthal (l’acteur qui campe le rôle du Punisher) , que nous avons rencontrés lors d’une table ronde en novembre. Nous avons fait chou blanc. On sait simplement que la série se passe après la saison deux de Daredevil, rien d'autre. Dommage...

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire