[Test] Toshiba Z830 : le plus léger des ultrabooks

Ultraléger, son point fort

Toshiba Portégé Z830Toshiba Portégé Z830

Le Z830 ne déroge pas à la règle de sa gamme. Légèreté à tout prix. Avec à peine 1,12 kg sur la balance, il s'avère être le poids plume des ultrabooks actuels. Devant lui, on ne compte que le Zenbook UX21 d'Asus et le MacBook Air d'Apple, tous deux au format 11 pouces. Le modèle de Toshiba est pour sa part un 13 pouces. Une belle performance qui montre que le constructeur japonais a su réutiliser les techniques déjà éprouvées par ses ultraportables. Sa finesse est aussi exemplaire. Avec 15,9 mm à son point le plus épais, il se positionne également dans le peloton de tête de l'offre ultrabook disponible à ce jour.

Manque de robustesse

Sur des questions de mensurations et de poids, le Z830 est clairement une machine ultramobile. Mais tout atout a son revers. Ici, c'est la solidité de l'ensemble que l'on met en cause. À force de trop tirer sur les grammes et les millimètres, on se trouve face à un objet qui respire la fragilité. Pour atteindre des mensurations exceptionnelles, Toshiba a rogné sur les matériaux utilisés. Dans son intégralité, le Z830 est composé de magnésium, un matériau très correct qui ici plie dans tous les sens à cause de sa trop faible épaisseur. Fermé, il suffit de presser l'avant et l'arrière de l'ordinateur pour sentir la coque jouer sous les doigts. Il en va de même sur les parties adjacentes au clavier. Pire, l'écran ressemble également à du fer blanc. Il se "tord" trop facilement, faisant redouter à son utilisateur de casser les cristaux qui le composent. Bien entendu, nul n'est censé tripoter son ordinateur, mais un Dell XPS 13 a tout de même plus de tenue et paraît beaucoup plus robuste grâce à l'utilisation de l'aluminium et du carbone. En outre, selon la définition d'Intel, l'ultrabook est censé conjuguer la puissance d'un ordinateur avec la mobilité d'une tablette. En ce sens, on admet qu'il est amené à être souvent déplacé et, bien qu'on puisse en prendre soin, un choc peut rapidement survenir.

Acheter le Portégé Z830 au meilleur prix

Toshiba Portégé Z830Toshiba Portégé Z830

Une connectique très complète

Faisant partie de la gamme Portégé, le Z830 a su jouer des avantages de cette catégorie professionnelle pour sa connectique. C'est avec un plaisir non dissimulé que l'on fait le tour des ports disponibles sur cet ultrabook. Alors que les constructeurs ne proposent aujourd'hui que deux ports USB et un minijack, le modèle de Toshiba démultiplie ses entrées/sorties. On compte déjà trois ports USB dont un USB 3.0. Pour la vidéo, on a le choix entre du HDMI et du VGA. Le son est bien divisé avec une prise casque et une pour le micro. Même un slot SD vient s'inviter sur un côté de la coque. Accompagnant les sorties vidéos à l'arrière de la machine, le summum du travail qu'a effectué Toshiba sur la connectique est incarné par la présence d'un port Ethernet. Sortie vieillissante et peu à peu remplacée par le Wi-fi, l'Ethernet peut toujours être obtenu par une carte branchée en USB. Néanmoins, le compter en natif sur un PC est clairement un point positif.
Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • ryback94
    léger mais y a rien dedans c'est normal..
    -1
  • bonjour-hello
    Un peu comme ta tête ? :-o
    1
  • Coin_coin2012
    Ayant utilisé le Toshiba et le Zenbook plusieurs semaines, je peux vous dire que :

    1) Le Toshiba démarre effectivement plus doucement
    2) Son aspect plus fragile n'a pas franchement de conséquence au quotidien
    3) La connectique (HDMI et port Ethernet), ça vaut son pesant de cacahuètes
    4) J'ai rendu mon Zenbook parce que la saisie était trop harassante (touches qui s'enfoncent mal), et je ne suis pas le seul... (cf forums).
    0