Accueil » Actualité » Assistant Alexa : les employés d’Amazon savent aussi où vous habitez

Assistant Alexa : les employés d’Amazon savent aussi où vous habitez

Les équipes qui écoutent les conversations avec Alexa auraient accès aux données de géolocalisation.

Plus tôt ce mois-ci, les utilisateurs du haut-parleur intelligent d’Amazon apprenaient avec inquiétude que leurs conversations avec l’assistant virtuel Alexa étaient écoutées par des employés de la société.

Amazon s’était alors défendue en déclarant que ces écoutes étaient réalisées uniquement dans le but de corriger les lacunes de compréhension de son assistant et que ses employés n’avaient pas accès aux données personnelles des utilisateurs.

Image 1 : Assistant Alexa : les employés d’Amazon savent aussi où vous habitez

Problème, un nouveau rapport du magazine Bloomberg affirme cette fois-ci que les employés d’Amazon auraient accès à des données de géolocalisation qui incluent spécifiquement la longitude et la latitude. En quelques clics sur Google Maps, les salariés d’Amazon peuvent donc rapidement trouver votre adresse.

Un numéro pour tout savoir de vous

Toujours selon Bloomberg, il suffirait à l’employé d’entrer le numéro d’identification du client dans un des outils internes, pour avoir accès à son nom, son adresse et son numéro de téléphone. Même chose pour les contacts s’ils ont été entrés dans l’assistant par l’utilisateur.

>>> Les applications de santé partagent vos données personnelles avec Facebook et Google

« L’accès aux outils internes est hautement contrôlé »

Amazon a réagi à la rumeur dans un nouveau communiqué : «… l’accès aux outils internes est hautement contrôlé et n’est accordé qu’à un nombre limité d’employés qui ont besoin de ces outils pour former et améliorer le service en traitant un échantillon extrêmement réduit d’interactions. Nos politiques interdisent strictement aux employés d’accéder aux données des clients ou de les utiliser, pour toute autre raison, et nous appliquons une politique de tolérance zéro en cas d’abus de nos systèmes. Nous vérifions régulièrement l’accès des employés aux outils internes et en limitons l’accès autant que possible. »

Depuis ces allégations, le géant du e-commerce aurait d’ores et déjà restreint l’accès de ses employés à certains outils. Au milieu de tous les scandales de violation de la vie privée qui secouent les géants de l’internet depuis quelques mois, Amazon semble vouloir jouer la carte de la prudence.