Accueil » Actualité » Atari VCS, la console de retrogaming pourrait ne jamais voir le jour

Atari VCS, la console de retrogaming pourrait ne jamais voir le jour

L’architecte en charge de la carte mère de la console Atari VCS vient d’annoncer qu’il quitte le projet. Il reproche à la firme de ne pas lui avoir réglé les factures des six derniers mois. Malgré ses difficultés financières, Atari reste confiant et confirme la sortie de sa console en mars 2020.

Image 1 : Atari VCS, la console de retrogaming pourrait ne jamais voir le jour

À la croisée entre un ordinateur et une console, l’Atari VCS a su séduire 11 600 personnes pour lever 3 millions de dollars sur la plateforme de crowdfounding Indiegogo. Prévu initialement pour juillet 2019, l’architecture de la plateforme a finalement été revue pour accueillir un processeur AMD Ryzen en 14 nm, un GPU Radeon Vega, et sa date de commercialisation a dû être repoussée à mars 2020. Récemment, l’annonce de milliers de jeux rétro distribués par Antstream Arcade a donné un nouveau souffle au projet, mais son avenir reste incertain. 

Rob Wyatt, l’architecte de l’Arari VCS, a démissionné en déclarant : « Atari n’a pas payé les factures des six derniers mois ». La firme a pourtant reçu un prototype de carte mère le mois dernier, et son équipe était en phase de débogage lorsqu’il a annoncé son retrait. Outre les impayés, la décision de Rob Wyatt aurait pu être motivée par le lancement de The Last Gameboard, un système de jeux vidéo sur table similaire à un plateau de jeu de société. Une hypothèse que Rob Wyatt dément formellement.

Atari reste optimiste, VCS sera lancé l’année prochaine

Atari reste confiant et n’a pas annoncé de report de la date de sortie de sa console. La firme détaille même ses dernières avancées sur Medium avec des photographies du boitier, de la carte mère, ainsi que le système de refroidissement.

La compagnie n’a pas commenté le départ de son architecte, et s’est contenté de rassurer sa communauté en minimisant ses conséquences : « Nous restons confiants dans l’Atari VCS, car toute l’équipe travaille avec diligence pour concrétiser sa vision conformément à ce qui est prévu ».

Les rumeurs indiquent que la finalisation de la carte mère serait confiée à SurfaceInk, une société déjà associée au projet. Atari se trouve néanmoins dans une situation de plus en plus difficile, notamment financièrement avec des pertes croissantes, et un chiffre d’affaires en baisse depuis quelques années déjà.

Source : The Register