Accueil » Actualité » Audi fonce sur Tesla avec son SUV électrique : l’E-Tron

Audi fonce sur Tesla avec son SUV électrique : l’E-Tron

Lors d’un événement au nord de la Californie, Audi a révélé le design final ainsi que certains détails concernant son SUV électrique.

Image 1 : Audi fonce sur Tesla avec son SUV électrique : l'E-Tron

Lors d’un événement au nord de la Californie, Audi a révélé le design final ainsi que certains détails concernant son SUV électrique. Avec un prix de vente démarrant à 74 800 dollars (près de 64 000 euros HT), Audi se place en termes de prix entre la Jaguar I-Pace à 69 500$ (plus de 59 000€HT) et la Tesla Model X à 79 500$ (près de 68 000€HT). Comme ses concurrents, le E-Tron fait le plein d’équipements haut de gamme.

Une des nouveautés de cette Audi est le système de freinage. Il cumule 2 technologies différentes. La première est le système traditionnel de freinage par friction comme les véhicules classiques. La seconde est un système électrique qui va contrôler les moteurs pour faire ralentir la voiture.
D’après Audi, le système électrique sera utilisé seul pour les freinages de moins de 0,3G, ce qui représenterait 90% des cas. 

Le mode boost propulsera le massif SUV de 0 à 60 miles par heure (96,6 km/h) en 5,5 secondes. En mode de conduite normal, ce sera 6,6 secondes. Les moteurs sont alimentés par un pack de batterie de 95kWh, organisé en 96 modules représentant un total de 4323 cellules.
En mode boost, cette puissante batterie fournira 300kW de puissants. C’est près de 400 chevaux et 664Nm de couple. Audi indique toutefois que ces chiffres ne sont pas encore définitifs.

Tesla en ligne de mire

La batterie supporte une puissante de chargement de 150kW, ce qui veut dire qu’elle permet d’être rechargée à 80% en seulement 30 minutes. C’est 10 minutes de moins que la Jaguar.
Cerise sur le gâteau, les futurs acheteurs américains se verront offrir 1 000kW de charge gratuite, soit l’équivalent de 10 recharges, sur 4 ans de la part de Electrify America, une entreprise du groupe Volkswagen qui possède Audi.
Cette entreprise n’est pas encore vraiment connue par le grand public, mais elle compte construire, dès 2019, 484 stations de charge aux États-Unis.

A l’intérieur du véhicule, on retrouve un système de navigation et de contrôle double écran appelé MMI, évolution de celui présent dans l’Audi A7.
Les rétroviseurs extérieurs laissent place à des écrans dans les portières. Toutefois, pour des raisons de législation, ceux-ci ne seront pas disponibles aux États-Unis. Mais pourront être activés si la loi change. Audi lance aussi un service que les gamers appelleraient DLC. Une sorte de souscription temporaire pour débloquer certaines fonctionnalités. Par exemple si vous n’utilisez pas le régulateur de vitesse adaptatif au quotidien, mais que pour vos vacances vous avez prévu de traverser le pays, vous pourrez louer cette fonction.

Un autre point, le E-Tron et ses chargeurs vont être compatibles avec le partage d’énergie sur le réseau. Cela signifie que le E-Tron pourrait vendre l’électricité qu’il contient à la société d’électricité à laquelle est connecté le chargeur. Il reste encore des questions sans réponse. L’autonomie telle que calculée par l’EPA, l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement) n’a pas été donnée. A la place, Audi a donné un chiffre de 400km testé suivant les procédures « Procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers » (WLTP en anglais) qui sont beaucoup moins contraignantes. On peut donc estimer une autonomie réelle d’au moins 320 kilomètres.
Le couple et la puissance ne sont pas non plus définitifs, mais ils le deviendront lorsque l’on se rapprochera du second trimestre 2019, date de commercialisation estimée.

Vous pouvez dès à présent réserver votre E-Tron en ligne en payant 1 000$ de caution remboursable.
Vous aurez ainsi la « chance » de pouvoir commander l’une des 999 premières Audi E-Tron à 86 700$ (74 000€HT) qui se verront équipées de jantes 21 pouces et d’incrustations orange à l’intérieur.