Accueil » Actualité » Automobile : des fonctionnalités en moins pour contrer la crise des composants

Automobile : des fonctionnalités en moins pour contrer la crise des composants

L’automobile est un secteur très gourmand en composants électroniques. Avec la crise qui dure, les constructeurs sont obligés de trouver des solutions originales pour maintenir la production à un niveau convenable.

La crise actuelle des semiconducteurs dure maintenant depuis plusieurs mois et aucun retour à la normale n’est prévu avant mi 2022. Si ces problématiques d’approvisionnement sont facilement visibles sur des produits tels que les consoles ou les cartes graphiques, le secteur automobile est lui aussi particulièrement touché.

Image 1 : Automobile : des fonctionnalités en moins pour contrer la crise des composants
Retour à l’analogique pour Peugeot. Crédit : Pixabay

Face à cette situation inédite, les fabricants ont dû improviser et trouver des solutions pour éviter d’avoir à trop ralentir la production, comme l’avait fait Ford pour le Ranger, voire fermer des usines. Le but, pour les constructeurs, est donc de réduire la consommation des puces en rupture de stock même s’il faut sacrifier quelques fonctionnalités pour y arriver.

Réduire la consommation de puce

Les voitures actuelles, même de série, sont remplies d’électronique. Malheureusement, toute cette électronique nécessite des composants dont l’approvisionnement pose problème. C’est pourquoi certains constructeurs ont décidé de revenir sur certaines fonctionnalités afin d’alléger la pression. Voici les différentes solutions adoptées par les constructeurs :

  • Dodge a décidé de ne plus intégrer, de série, la surveillance des angles morts des rétroviseurs latéraux pour les Ram 1500.
  • Renault ne propose plus son écran géant situé derrière le volant pour son SUV hybride Arakana. La recharge par induction n’est également plus disponible en option.
  • Nissan retire le GPS sur des milliers de véhicules.
  • General Motors aurait supprimé un module destiné à réaliser des économies de carburant provoquant une légère hausse de la consommation.
  • Peugeot a carrément décidé de revenir sur un compteur analogique sur ses 308 en échange d’une remise de 400 euros.

Une crise historique donc dans le monde de l’automobile, plutôt habitué à la course pour l’innovation qu’à un grand pas en arrière.

Limiter la casse

Bien évidemment, ces mesures sont temporaires. Le but est de limiter les pertes pour les fabricants qui subissent cette pénurie de plein fouet. Selon les observateurs, il s’agirait de plusieurs millions de ventes “perdues” cette année par défaut de stock.

Au-delà de la crise actuelle, c’est tout le système d’approvisionnement de ces entreprises qui est remis en question. Une réunion d’urgence a même eu lieu à la Maison Blanche dans le but de trouver une solution pour sortir le plus rapidement possible de la crise, mais aussi pour éviter que situation comme celle-ci se reproduise.

Car dans un monde où n’importe quel objet du quotidien tend à devenir connecté, la demande de composants électroniques ne va pas aller en faiblissant.

PS5 : Sony veut une version plus puissante dès 2022 pour lutter contre la pénurie

Source : autonews