Accueil » Actualité » Aux Etats-Unis, les drones s’arment

Aux Etats-Unis, les drones s’arment

Du simple projecteur de feux d’artifice au lance-missile DIY, c’est la nouvelle frénésie des pilotes de drones : équiper leur modèle d’armes plus ou moins dangereuses.

drone arme mortelle

Il y a cinq ans, c’était encore un défi inoffensif entre Youtubeurs. Bricoler son drone en lui ajoutant un pointeur laser pour en faire un mecha miniature. Aujourd’hui, le laser est passé de mode et laisse sa place au pistolet airsoft, à la tronçonneuse et même au bazooka. Un vrai arsenal que jalouserait le meilleur des FPS. Cette tendance, qui sévit aux Etats-Unis, oblige le gouvernement à sévir envers ses plus fervents adeptes.

Amende et prison à la clé

La Federal Aviation Administration, qui s’occupe de réguler l’espace aérien américain, vient en effet de lancer un avertissement sans sommation aux pilotes de drones un peu trop zélés. Si ces derniers sont pris à équiper leur appareil d’une arme ou d’un objet dangereux, ils encourraient jusqu’à 25 000 dollars d’amende.

Cette peine pourrait s’agrémenter d’un séjour en prison si cette « mise à jour » entraînait un accident ou des dommages matériels. Il est également rappelé aux concernés qu’un drone n’a pas le droit de voler dans l’espace aérien, au-dessus de 122 mètres d’altitude. A noter qu’en France, ces zones de vol sont strictement quadrillées.

Reste à savoir quelle sera la sanction appliquée pour les vidéastes ayant diffusé de multiples tutos aidant à personnaliser militairement son drone. A l’heure actuelle, nombre de ces vidéos sont encore visibles sur YouTube,sans restriction d’âge.