Accueil » Test » Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d’essai

Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d’essai

Nous avons testé Avast Ultimate 2018, la nouvelle offre ultra-complète dédiée à la sécurité et à l’optimisation du PC. Mais cette édition, qui vaut quand même la bagatelle de 120 €, vaut-elle vraiment le coup ?

Image 2 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai
6/10

Avast Ultimate 2018

119,99€ > Avast
On aime
  • l’anti-ransomware
  • la richesse fonctionnelle
  • la fonction « Agent de contenu sensible »
  • l’outil d’optimisation
  • la sandbox
  • la fonction Software Updater
  • le mode renforcé.
On n’aime pas
  • l’absence de contrôle parental
  • l’orientation trop PC et pas assez protection du foyer
  • le prix excessif.
Verdict :

En 2018, on attend d’une suite qu’elle protège tout le foyer et toute la famille, pas uniquement un PC. Avast ne semble pas l’avoir compris. Son offre est bien trop orientée sur la défense d’un ordinateur Windows, ce qu’elle fait par ailleurs très bien. Si l’on salue l’approche « tout intégré », avec VPN et optimisation efficace, cet Avast Ultimate nous apparaît mal positionné avec un prix déraisonnable comparé à la concurrence.

plus

Longtemps restée la protection préférée des Français, Avast est essentiellement connu et réputé pour son antivirus gratuit. Mais, dans un univers où Windows 10 est aujourd’hui livré en standard avec des boucliers efficaces, la marque doit désormais apprendre à vivre avec ses offres payantes. Force est de reconnaître que la politique tarifaire de l’éditeur tchèque nous laisse quelque peu perplexes. L’entreprise n’a pas encore choisi de suivre Panda et Avira – deux autres anciens leaders de l’univers du gratuit – dans l’approche « tout intégré sous forme d’abonnement mensuel ». Toutefois, sa nouvelle offre « Ultimate » incorpore presque tous les services et produits d’Avast en un seul package. Mais au prix extra-fort : 120 euros pour 1 PC/an. Et non, il n’y a pas d’offres promotionnelles pour plus d’un PC ! Alors que vaut cette offre « Ultimate » au final ? Voici ce qu’il faut savoir…Image 3 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

Quoi de neuf en 2018 ?

La version « Ultimate » est une nouvelle offre qui incorpore les services exagérément promotionnés à grand renfort de pubs dans les autres éditions, à commencer par l’antivirus gratuit (testé ici). On y trouve donc les versions complètes du logiciel d’optimisation (Avast Cleanup), du VPN (Avast SecureLine) et du gestionnaire de mots de passe (Avast Passwords Premium). Le tout est encapsulé dans l’interface de la suite de sécurité qui a une nouvelle fois été revisitée afin de présenter les différents boucliers et différents services de façon plus logique et immédiate. Deux nouvelles défenses majeures font leur apparition sur cette édition 2018 : une sécurisation de la Webcam et un nouveau bouclier anti-rançongiciel.

>> Antivirus : quelle est la meilleure suite de sécurité ?

Des fonctions ont également été repensées, retravaillées et renommées à l’instar de l’analyseur de réseau WiFi, du navigateur Web sécurisé (désormais dénommé Avast Secure Browser) et des fonctions originales comme l’agent de contenu sensible.Image 4 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

6 raisons d’adopter (ou pas) G Data Total Security 2018

1 – Oui, parce que la suite est super complète

Côté richesse fonctionnelle, cette édition « Ultimate » en offre beaucoup. Qu’il s’agisse de défendre le PC (Antimalware, anti-ransomware avancé avec contrôle d’accès aux dossiers clés, pare-feu, sandbox, blindage de la configuration empêchant toute exécution de code non approuvé, mise à jour automatique des logiciels vulnérables), de protéger votre vie privée (vulnérabilités du réseau, antiphishing, contrôle des accès à a Webcam, gestionnaire de mots de passe, VPN, protection bancaire, AntiTrack, SecureBrowser) ou encore d’optimiser le PC (avec un outil de nettoyage des navigateurs et un puissant outil d’optimisation Avast Cleanup Premium).

Pourtant, il lui manque à nos yeux trois outils indispensables surtout pour le prix demandé : un contrôle parental, une sauvegarde (dans le cloud et locale) et une vraie console centrale interactive pour tout superviser… On en reparle plus loin.Image 5 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

2 – Oui, parce que la suite protège bien le PC

La richesse des défenses est une chose, leur efficacité en est une autre. Mais en la matière, Avast ne déçoit pas. La protection s’est montrée solide face aux menaces les plus dangereuses et les menaces inconnues notamment grâce à l’adjonction de son module anti-ransomware qui lui permet d’obtenir un score parfait sur nos tests en la matière.

En outre, il y a désormais dans les paramètres AVAST moyen de très sérieusement renforcer la sécurité et de blinder complètement la machine notamment au niveau du pare-feu, de la Sandbox (exécution de programmes dans une bulle protectrice empêchant l’infection du système) et du mode renforcé qui interdit toute exécution d’un code non approuvé par l’utilisateur.Image 6 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

Dès lors, les notes de défenses proactives d’Avast sont excellentes même si le PC rendu n’était pas tout à fait exempt de quelques crapwares (qui ne seraient toutefois pas passés en forçant certaines défenses ou en activant le mode renforcé).

C’est encore une fois sur la lutte contre le phishing que la suite d’Avast perd des points. Même si son bouclier complète utilement les défenses de Edge ou Chrome, il reste trop basé sur des bases d’URL et n’embarque aucune intelligence proactive. Certes, avec sa protection « Real Site », la suite contre efficacement le « DNS Poisoning » une technique qui consiste à tromper la résolution des adresses de type « www.lesite.com » en adresse IP pour rediriger l’utilisateur vers un site factice. Mais l’essentiel du Phishing se fait sans passer par une telle attaque. Au final, la suite fait donc, en la matière, notablement moins bien que Kaspersky, mais aussi Norton ou BitDefender. Signalons qu’Avast propose aussi son propre navigateur sécurisé « Avast Secure Browser », une version customisée de Chrome censée renforcer votre sécurité en ligne, notamment lors des paiements, qui ne s’affirme pas meilleure pour lutter contre le Phishing. Au passage, on notera qu’Avast ne propose aucune de ses extensions (Online Security, Password Manager…) pour Edge.Image 7 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

3 – Oui, pour l’utilité de certains outils

Des boucliers défensifs, Avast en propose à foison. On a beaucoup apprécié l’anti-ransomware avancé qui, comme sur Trend Micro ou BitDefender, permet d’indiquer les dossiers de l’utilisateur contenant les données personnelles et d’interdire systématiquement la modification ou l’effacement des fichiers de ces dossiers par des programmes et codes non autorisés par l’utilisateur. Alors que les rançongiciels sont de plus en plus nombreux et agressifs, une telle protection est un vrai gain de sérénité.Image 8 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

On aime également beaucoup les fonctions Software Updater et Browser Cleaner. La première détecte les logiciels présentant des failles de sécurité connues et assure leur mise à jour automatique. C’est un élément clé pour une sécurité proactive de son PC. La seconde nettoie tous les paramètres des navigateurs éventuellement pervertis par un adware ou une barre publicitaire greffés au cœur de Chrome, IE, ou Firefox.
Très original aussi, l’agent de contenu sensible sort des sentiers battus. La fonction analyse vos disques à la recherche de fichiers contenant des documents sensibles. On peut alors demander à Avast de protéger ces documents contre tout accès non autorisé, même en lecture. La fonction va donc un peu plus loin que l’anti-ransomware en protégeant vraiment vos fichiers les plus sensibles de sorte qu’aucune application malveillante ou trop curieuse ne puisse en voler le contenu.Image 9 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

4 – Oui, parce que l’impact sur les performances reste limité

Avec autant de boucliers présents et autant de fonctionnalités complètes et sophistiquées, l’utilisateur aurait raison de s’inquiéter sur l’impact de cette richesse sur les performances du PC. Les scores presque parfaits obtenus sur l’impact Bureautique, Jeux et Multimédia devraient le rassurer. On notera quand même un impact sensible sur le démarrage, mais qui ne sera pas pénalisant sur les machines dotées d’un SSD. L’impact mémoire est également plus important que sur l’édition gratuite, mais reste mesuré. La suite est toutefois à privilégier sur des PC dotés de plus de 3 Go de mémoire vive. Enfin, on notera qu’Avast affiche toujours un ralentissement notable sur nos tests de transferts de fichiers par Internet, mais l’utilisateur ne le ressentira probablement pas au quotidien sur ses transferts P2P ou ses navigations Web.Image 10 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

Puisque nous évoquons les performances, cette version Ultimate bénéficie de la version complète de l’optimiseur « Avast Cleanup ». Celui-ci est pour l’essentiel une version relookée de l’outil d’optimisation d’AVG (société rachetée il y a deux ans par Avast). Or ce dernier est sans aucun doute l’outil d’optimisation le plus avancé et le plus complet de toutes les suites de ce comparatif. Cet outil n’a guère d’impact sur nos machines de tests (qui partent de configurations saines et neuves), mais propose une multitude de nettoyages destinés à rendre à un PC un peu ancien sa vélocité d’origine. Non seulement il nettoie plutôt bien les caches, les fichiers inutiles et la base de registres, mais il contribue aussi activement au nettoyage des crapwares et autres outils indésirables que certains logiciels gratuits installent à votre insu. Cependant, cet « Avast Cleanup » se révèle moins complet, mais plus simple d’utilisation qu’AVG TuneUp, bien que les deux solutions partagent de nombreux modules et s’appuient sur une base commune.Image 11 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

5 – Non, parce qu’elle pense PC et non foyer

Image 12 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essaiLe défaut majeur de cette édition Ultimate, c’est qu’elle reste très focalisée sur la défense du PC plutôt que sur celle du foyer. Il n’y a pas d’intégration de protections Mac ou mobiles. Il faut à chaque fois acquérir des licences pour chaque appareil, même si, fidèle à sa philosophie d’origine, ces protections existent en version gratuite sur chaque plateforme. Mais bien sûr, il faudra payer à chaque fois pour lever les limitations volontairement présentes. Toutefois, nous avons ici considéré que l’utilisateur ayant acquis Avast Ultimate installerait probablement les versions gratuites pour les autres plateformes afin de calculer la note de richesse fonctionnelle :

  • Sur Android, Avast Mobile Security intègre un antivirus, une protection Web, un pare-feu, l’analyse du réseau WiFi et l’antivol. La version gratuite est donc assez complète, mais elle est largement envahie par les publicités. La version payante permet de supprimer les pubs, géolocaliser les appareils, prendre en photo les voleurs, verrouiller les applications, et de profiter d’un coffre-fort à photos. Gestionnaire de mots de passe, VPN et le nettoyeur Cleanup Android sont à acquérir séparément.
  • Sur Mac, l’antivirus protège aussi vos navigations et vos emails. Mais l’anti-ransomware et les alertes d’intrusion réseau sont réservés à la version payante.
  • iOS n’a pas de protection Avast, mais le VPN et le gestionnaire de mots de passe sont disponibles sur cette plateforme.
  •  Pour surveiller tous ces appareils, Avast propose désormais une ébauche de console centrale. Pour l’instant elle cherche surtout à simplifier la gestion des licences et le déploiement des protections sur les différents appareils. Mais elle affiche quand même la liste des appareils protégés par des logiciels Avast (y compris les versions gratuites), avec une liste des boucliers actifs ou inactifs sur chaque appareil ainsi que l’accès à un historique des incidents détectés sur chacun d’eux. Mais il n’est pas possible de piloter à distance les boucliers et d’interagir avec les protections depuis la console.


Surtout, il n’y a aucune fonction de contrôle parental. Il faudra donc exploiter celle livrée en standard dans Windows 10. Mais elle ne permet pas vraiment de protéger vos enfants sur tous les appareils, y compris mobiles, qu’ils ont entre leurs mains.
Enfin, on s’étonnera que cette protection « ultimate » n’incorpore aucune solution de sauvegarde, notamment dans le cloud, contrairement à ce que peuvent proposer d’autres suites pourtant bien moins onéreuses telles que Kaspersky, BitDefender ou Norton.

Image 13 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

6 – Non, parce ce que son prix est injustifiable  

Alors que BitDefender, McAfee ou même Panda proposent, pour un prix parfois très inférieur, la protection d’un nombre illimité d’appareils, Avast Ultimate vous oblige à débourser 120 euros chaque année pour ne protéger qu’un seul et unique PC, par ailleurs déjà bien défendu par les boucliers défensifs intégrés dans Windows 10 !

D’autant que, même sur cette version « Ultimate » qui prétend intégrer tous les services Avast, l’éditeur trouve le moyen d’y glisser des fonctions à acquérir séparément : typiquement, l’interface propose une protection « AntiTrack Premium », mais lorsque l’on clique dessus, on découvre que celle-ci nécessite un abonnement supplémentaire de 25 euros par an ! C’est frustrant et énervant d’être ainsi aussi ouvertement considéré comme une « vache à lait »…Image 14 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

Dès lors, la protection affiche un rapport qualité/prix bien peu compétitif face aux meilleures suites 2018. Surtout que l’édition gratuite offre un niveau de protection assez similaire ! Chacun est évidemment libre de juger si l’adjonction du VPN et de l’optimiseur justifie une telle différence de prix. Mais, l’addition salée réclamée par Avast nous paraît déraisonnable et peu alignée sur celles de la concurrence. Bref, l’éditeur n’a à nos yeux toujours pas trouvé la bonne formule, le bon équilibre, pour justifier l’adoption à un tarif aussi élevé de protections existant par ailleurs en versions gratuites. Image 15 : Avast Ultimate 2018 : la nouvelle suite de sécurité au banc d'essai

Les autres versions :

Nous avons testé ici la version « Ultimate », car c’est la moins frustrante pour les utilisateurs. En effet, les autres versions, à commencer par la célèbre édition gratuite, possèdent la même interface donc affichent les mêmes fonctionnalités, mais uniquement pour vous signaler — lorsque l’on clique dessus — qu’il vous faudra débourser des euros supplémentaires pour en profiter.
Avast Internet Security (l’antivirus, plus l’anti-ransomware, la protection des achats en ligne, le pare-feu, la sandbox, l’antiphishing) est commercialisée à 59,99 € pour un seul PC, Avast Premium (qui ajoute la protection Webcam, le broyeur de fichiers et la mise à jour automatique des logiciels périmés) à 79,99 € pour un seul PC, des tarifs qui ne couvrent qu’une seule année.