Accueil » Actualité » Avec Apollo 3.5, Baidu met la gomme sur le secteur des voitures autonomes

Avec Apollo 3.5, Baidu met la gomme sur le secteur des voitures autonomes

Image 1 : Avec Apollo 3.5, Baidu met la gomme sur le secteur des voitures autonomes

Le CES fut l’occasion pour Baidu de présenter Apollo 3.5, dernière version de leur plateforme de développement pour voitures autonomes. Avec ce système open source, le géant chinois affirme que les véhicules autonomes pourront circuler en milieux urbains ou périurbains, même à travers les scénarios les plus complexes. Repérer dos-d’âne et ralentisseurs, garer la voiture, évaluer la largeur d’une route : les développeurs ont tenté de penser à toutes les difficultés que l’on rencontre au quotidien en tant que conducteur.

>> Waymo lance son premier service officiel de taxis autonomes à Phoenix

Baidu Apollo est un consortium de plus de quarante compagnies. S’il s’agit, pour la plupart, de sociétés chinoises, nombre de compagnies étrangères, Ford notamment, sont parties prenantes dans le projet. Nous avions peu entendu parler d’Apollo en 2018, mais les véhicules autonomes basés sur la plateforme risquent de beaucoup faire parler d’eux cette année. Ford et Baidu testent déjà des véhicules autonomes à Pékin tandis qu’Udelv, une entreprise de livraison automatisée, a annoncé son intention de lancer une centaine de camionnettes autonomes d’essai sur les routes américaines.

Plus que les « simples » conducteurs, c’est le marché des professionnels de la route que Baidu vise tout particulièrement. La compagnie propose une offre Apollo Entreprise aux fonctionnalités avancées. Celles-ci vont du parking automatique à des services de cartographie en passant par la conduite automatique sur l’autoroute. Dans le domaine de l’open source (rappelons-le, le code source d’Apollo 3.5 est accessible à tous), comme dans le domaine commercial, il ne fait aucun doute que nous entendrons beaucoup parler de Baidu dans les deux années qui viennent. Il est même possible qu’elle remporte son pari de proposer un système de conduite autonome pour tout type de route et de condition dès 2021.