Accueil » Actualité » Avion électrique de Rolls Royce : premier vol réussi

Avion électrique de Rolls Royce : premier vol réussi

Rolls Royce vient de faire voler pour la première foi son avion expérimentale Spirit of innovation. L’appareil, bien que d’apparence classique, est entièrement électrique.

La firme américaine Rolls Royce est avant tout connue pour ses voitures de luxes. Mais, le constructeur produit également des moteurs pour avions, réputés pour leur fiabilité, depuis 1915. Cependant il n’est pas question cette fois de kérosène, mais bel et bien d’un fonctionnement totalement électrique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Spirit of innovation proposé par Rolls Royce ne manque pas de puissance

Spirit of innovation - Crédit : rolls-royce.com
Spirit of innovation – Crédit : rolls-royce.com

A première vue, il s’agit d’un monoplace à hélice des plus classiques. Mais sous le capot se cache, sans mauvais jeux de mots, une électronique de haute volée. L’hélice est propulsée par un moteur électrique de 400 kW. Celui-ci est alimenté par une batterie disposant de 6000 cellules. D’après le constructeur, celle-ci est capable d’alimenter 250 foyers. Rolls Royce déclare : « il s’agit du bloc de batteries volant le plus dense en énergie au monde. »

L’onduleur permet au système de fonctionner à 750 volts. Rolls Royce annonce ainsi une vitesse maximale de 300 mph, soit près de 500 km/h. La construction et le développement de l’engin ont été effectués en collaboration. Le fabricant américain s’est ainsi associé à la start-up Electroflight et YASA, concepteur de moteurs électriques.

Spirit of innovation de Rolls Royce : le futur des taxis aériens ?

Rolls Royce ne cherche pas ici à fabriquer et vendre des appareils « clés en main ». Il s’agit simplement d’un prototype. Objectif de la firme : éprouver un système de propulsion innovant et entièrement électrique, qu’elle pourra ensuite vendre aux constructeurs d’avions. Il est à noter que Rolls Royce est un des plus gros fournisseurs de moteurs à réaction.

L’application la plus probable est son utilisation dans le cadre du concept des « taxis aériens ». Il s’agit ici d’avions capables d’effectuer de courts trajets. Ainsi entre chaque vol, les appareils pourront rapidement recharger leurs batteries, avant de repartir pour une nouvelle « course ». Cette solution, en plus d’être écologique, serait très économique.

A lire aussi > Rolls-Royce Boat Tail : voici la montre livrée avec la voiture la plus chère du monde

Source : slashgear