Accueil » Actualité » WhatsApp : bientôt des messages auto destructibles à la Snapchat

WhatsApp : bientôt des messages auto destructibles à la Snapchat

Les messages auto destructibles viennent d’être introduits dans la toute dernière version bêta de WhatsApp sur Android. La nouvelle fonctionnalité ne semble pas tout à fait prête, mais elle sera très probablement disponible dans l’une des prochaines mises à jour de l’application de messagerie.

À l’instar de Snapchat et de Telegram, WhatsApp devrait prochainement proposer un système de messages éphémères. Une fois qu’ils auront été consultés par leur destinataire, ils restent visibles pendant la durée que vous aurez indiquée avant d’être automatiquement supprimés pour tout le monde. Les messages qui disparaissent automatiquement sont pratiques pour partager des informations sensibles qui ne seront lisibles que temporairement. 

Image 1 : WhatsApp : bientôt des messages auto destructibles à la Snapchat
London, UK – July 19, 2018: The buttons of Whatsapp, Messenger, Telegram, Pinterest Twitter, Facetime and other chat apps on the screen of an iPhone.

La nouvelle fonctionnalité a été dévoilée dans la nouvelle version bêta 2.19.275 de la déclinaison Android de l’application. Cependant, tous les utilisateurs ayant souscrit au programme de test de WhatsApp n’y ont pas encore accès, le déploiement n’est que partiel pour le moment. 

Les messages auto destructibles ne semblent pourtant pas tout à fait prêts à intégrer le Play Store et l’App Store. La version bêta ne dispose que d’options très basiques qui devraient encore évoluer. Pour l’instant, l’intervalle de temps avant destruction ne peut pas être que de 5 secondes ou d’une heure, et la fonctionnalité n’est disponible que dans les messages de groupe. 

Ces messages seront-ils vraiment éphémères ?

En toute logique, ils devraient être effacés des smartphones mais aussi des serveurs de WhatsApp. Si la suppression sur les mobiles semble assurée, rien n’est moins sûr côté serveur. En tout cas, la question mérite d’être posée compte tenu des accords qui sont sur le point d’être signés entre les États-Unis et la Grande-Bretagne

S’il aboutit, le traité permettra à la police britannique de consulter n’importe quel message échangé sur une plateforme américaine dans les affaires de pédophilie ou de terrorisme. Si les messages auto destructibles sont concernés, ils devront être conservés sur les serveurs de WhatsApp.