Accueil » Actualité » Black Friday : Amazon décale la date de ses promotions au 4 décembre

Black Friday : Amazon décale la date de ses promotions au 4 décembre

Amazon annonce qu’il reporte sa participation au Black Friday d’une semaine. En France, il n’aura donc pas lieu le 27 novembre, mais le 4 décembre.

Coup de théâtre. Amazon a plié face aux suppliques du gouvernement français. « Nous avons décidé de reporter le Black Friday, si cela permet de rouvrir les commerces avant le 1er décembre. Cette année, le Black Friday aura donc lieu le 4 décembre », a déclaré Frédéric Duval, directeur général d’Amazon France, sur TF1 ce 19 novembre.

Image 1 : Black Friday : Amazon décale la date de ses promotions au 4 décembre
Amazon Black Friday – Crédits : Papergeek

Pressées par la grogne des petits commerçants qui ne pourront exploiter leurs stocks lors du Black Friday s’il était maintenu à la date initiale, les autorités ont réuni ce jeudi les représentants de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne et le ministre de l’Économie à la même table afin de statuer sur la tenue du Black Friday. La demande des commerces physiques était de pouvoir rouvrir fin novembre. Requête à laquelle le gouvernement a répondu par l’affirmative en proposant en sus un report du Black Friday d’une semaine. Ce report a été accueilli favorablement par les acteurs présents à cette réunion. C’est dans la soirée que Frédéric Duval a annoncé le premier qu’Amazon France allait suivre les recommandations du gouvernement et décaler son Black Friday au 4 décembre prochain.

Les petits commerces auront une semaine de grâce

En plein confinement en France, les commerces physiques sont totalement pénalisés, interdits de vendre autre chose que des produits catégorisés comme « essentiels ». Traditionnellement aux Etats-Unis – et depuis quelques années en Europe – le Black Friday se tient le lendemain de Thanks Giving. Une période de soldes folles avec des réductions en pagaille, souvent très intéressante.

Une manne dont les boutiques physiques peuvent difficilement se passer, surtout après avoir subi une fermeture depuis la rentrée des vacances de la Toussaint. La proposition du gouvernement tient compte d’une réouverture des commerces physiques dès le 27 ou 28 novembre prochain. La date sera fixée la semaine prochaine. Lever le rideau de fer une semaine avant les hostilités du Black Friday permettrait aux petits commerçants de vendre à prix plein pendant quelques jours. Cela serait une respiration qui leur permettrait d’écouler du stock avant les fêtes de fin d’année.

Tous les sites de e-commerce attendent la réponse du voisin

Mais il faut encore attendre la réponse définitive des poids lourds du secteur. Si Amazon a affirmé qu’il allait reporter son propre Black Friday, les autres n’ont pas encore fait entendre leur décision. On sait uniquement qu’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, s’est dit prêt à suspendre le Black Friday. Mais l’ensemble de la profession se jauge, chacun attendant la réponse de l’autre pour être bien sûr que tous joueront bien le jeu. Il ne faudrait pas qu’un seul décide de ne pas suivre les recommandations gouvernementales dans le but de remplir ses caisses. Parce que c’est bien là toute la difficulté. Dans cette histoire, le gouvernement ne peut que proposer et non imposer.