Accueil » Actualité » Blue Origin : une nouvelle station spatiale privée bientôt en orbite

Blue Origin : une nouvelle station spatiale privée bientôt en orbite

Blue Origin, Boeing, Sierra Space et plusieurs autres partenaires viennent d’annoncer la construction future d’un avant-poste commerciale privé nommé Orbital Reef. Celui-ci devrait être opérationnel avant 2030.

Le projet de laboratoire orbital privé Starlab, dont le lancement est prévu pour 2027, doit déjà faire face à un concurrent de taille. En effet la société Blue Origin, créée par Jeff Besos, vient d’annoncer la mise en orbite de sa propre station spatiale avant 2030. Ce projet est majoritairement le fruit d’une association entre Blue Origin, Boeing et Sierra Space. Les clients potentiels de l’Orbital Reef sont d’abord les gouvernements, mais aussi les entreprises privées, ainsi que certains touristes fortunés.

Orbital Reef - Crédit : Blue Origin
Orbital Reef – Crédit : Blue Origin

L’avant-poste complétera dans un premier temps la station spatiale internationale, qui devrait être retirée du service d’ici 2030. Une fois l’ISS abandonnée, l’Orbital Reef deviendra une station autonome. Ce n’est cependant pas le premier projet de ce type. En effet, la société Axiom Space avait déjà annoncé son intention de lancer des modules vers l’ISS à partir de 2024. La société envisage également de les détacher et de les exploiter comme un avant-poste commercial privé.

Orbital Reef : plusieurs grands constructeurs associés, une station spatiale privée ambitieuse

L’Orbital Reef est issue d’une collaboration impliquant plusieurs poids lourds de l’industrie spatiale. Boeing, qui propose déjà ses services pour l’ISS, sera chargé de l’exploitation et de la maintenance de la station. L’entreprise fournira également des modules scientifiques. Enfin, le géant américain fournira sa capsule Starliner afin de transporter des personnes et des marchandises vers l’avant-poste. Boeing a déjà prévu un vol d’essai sans équipage de sa capsule vers l’ISS courant 2022.

Sierra Space sera chargé de fournir la majorité des modules de l’Orbital Reef. En effet, la société fournira ses modules extensibles LIFE (Large Integrated Flexible Environment) qui serviront de quartiers d’habitation principaux. Ceux-ci sont lancés par une fusée conventionnelle et se gonflent en orbite pour former une structure d’environ huit mètres de diamètre. L’énorme cylindre peut accueillir confortablement quatre astronautes, avec un espace supplémentaire pour des expériences scientifiques, des équipements d’exercice, ou même un centre médical.

À lire aussi > Blue Origin : le capitaine Kirk voyagera bientôt dans l’espace

Source : space.com