Accueil » Actualité » BMW : ce concept de moto futuriste ne sortira jamais (et c’est bien dommage)

BMW : ce concept de moto futuriste ne sortira jamais (et c’est bien dommage)

Image 1 : BMW : ce concept de moto futuriste ne sortira jamais (et c'est bien dommage)

BMW a toujours su retenir l’attention du public avec des concepts automobiles atypiques, parfois insolites. Fasciné par le savoir-faire du constructeur allemand, Mehmet Erdem a imaginé une réinvention pour le moins avant-gardiste de la BMW R1100R, une motocyclette assez modeste produite par la compagnie pendant cinq ans dans les années 1990. Baptisé BMW R1100R KHAN, le concept qui est tout à fait étonnant a pourtant peu de chance de sortir un jour des usines de Munich.

BMW R1100R Khan par Mehmet Erdem

Si le concept BMW R110R KHAN proposé par le designer turc semble tout droit sorti d’un remake du film Tron, il intègre des éléments réalisables dans la vraie vie et représente aisément à quoi ressemblerait les véhicules du futur, pour autant qu’on ne soit pas trop tatillon sur la sécurité et la commodité.

Le concept-moto est en effet doté d’une roue arrière énorme. Ensuite, le nouveau siège suggère une position de conduite inclinée vers l’avant en remplacement de la position droite du pilote sur la version originale. La taille et la forme du moteur décline un gros cylindré qui n’a donc plus rien à voir avec le moteur bicylindre de 80 chevaux avec une vitesse maximale de 190 kph de la R1100R des années 1990. Enfin, la moto redessinée arbore un corps imposant dont l’avant est recouvert d’une coque pour abriter le conducteur.

>>> Lire aussi La BMW Z8 de Steve Jobs et aux enchères

Il va sans dire que les questions du confort et de la maniabilité n’ont pas été très approfondies. Cependant, on peut facilement s’imaginer au guidon d’un tel engin, ressentant des sensations incroyables, comme les véhicules BMW en procurent…

Image 2 : BMW : ce concept de moto futuriste ne sortira jamais (et c'est bien dommage)Image 3 : BMW : ce concept de moto futuriste ne sortira jamais (et c'est bien dommage)