Accueil » Actualité » Boeing recommande aux pilotes du 737 MAX de se former sur simulateur de vol

Boeing recommande aux pilotes du 737 MAX de se former sur simulateur de vol

Boeing recommande officiellement une formation sur simulateur de vol pour tous les pilotes de 737 MAX, en plus de la formation sur ordinateur. Il veut assurer une sécurité maximale avant le retour en service de l’avion.

Image 1 : Boeing recommande aux pilotes du 737 MAX de se former sur simulateur de vol

Le 737 MAX est en suspension depuis 10 mois après 2 accidents en Indonésie et en Ethiopie où 346 personnes ont trouvé la mort. Afin de remettre l’avion en service, des améliorations techniques doivent être effectuées mais également une formation plus avancée pour les pilotes. Pour l’instant, la production des 737 MAX est suspendue pour une durée d’au moins 60 jours.

Boeing échoue son arrimage sur l’ISS et retourne sur la Terre

Un problème logistique

Un argument de vente du Boeing 737 MAX était justement l’absence de formation sur simulateur coûteuse pour les compagnies aériennes. De plus, si la formation sur simulateur de vol devient obligatoire pour les pilotes du 737 MAX, ce serait un important problème logistique. En effet, seulement 34 simulateurs de vol full-motion dédiés au 737 MAX sont disponibles dans le monde alors qu’il y aurait des milliers de pilotes à former.

Un avion de course 100 % électrique dévoilé par Airbus

Selon le CEO par intérim, Greg Smith, « la sécurité est la priorité absolue de Boeing. La confiance du public, des clients et des parties prenantes dans le 737 MAX est extrêmement importante pour nous et, dans cette optique, Boeing a décidé de recommander une formation sur simulateur MAX combinée à une formation sur ordinateur pour tous les pilotes avant de remettre le MAX en service en toute sécurité ».

Rolls-Royce dévoile l’avion électrique le plus rapide au monde

Le 737 MAX a essentiellement la même conception de fuselage que toutes les versions des 737 ont utilisée depuis 1967. C’est pourquoi Boeing et la FAA (Federal Aviation Authority) avaient initialement convenu que les pilotes certifiés sur les anciennes générations d’avions n’auraient pas besoin du simulateur de vol. Pour économiser les coûts et les temps de formation, les pilotes ont dû apprendre les différences du 737 MAX avec une formation d’une heure sur iPad. Enfin, pour l’instant, aucun vol d’essai n’a été planifié avec la FAA : il est donc difficile de savoir quand le 737 MAX sera à nouveau autorisé à transporter des passagers.

Source : Cnet