Accueil » Actualité » Le système de verrouillage du Samsung Galaxy S10 trompé par une empreinte en 3D

Le système de verrouillage du Samsung Galaxy S10 trompé par une empreinte en 3D

Un utilisateur prouve la vulnérabilité du capteur du S10 avec l’aide d’une imprimante 3D.

Image 1 : Le système de verrouillage du Samsung Galaxy S10 trompé par une empreinte en 3D

Un utilisateur Reddit est parvenu à déverrouiller son téléphone avec une empreinte en résine.

Lors de la sortie du Galaxy S10, Samsung avait mis en avant la technologie avancée de son nouveau capteur d’empreinte digitale ultrasonique soit disant « plus sûr ». Une vidéo postée par l’utilisateur Darkshark a prouvé le contraire. Armé de son téléphone (utilisé pour prendre une simple photo de son doigt), de Photoshop et d’une imprimante 3D, Darkshark prétend avoir réussi à déverrouiller son téléphone après 13 minutes de travail seulement.

>>> [Test] Samsung Galaxy S10 : et s’il ne devait en rester qu’un, serait-ce celui-là ?

L’utilisateur, qui est chercheur en cyber sécurité, en profite pour soulever des questions autour de l’utilisation des empreintes biométriques dans les opérations bancaires. Certaines applications ne requièrent actuellement qu’une empreinte digitale pour confirmer un transfert d’argent ou un paiement. Selon lui, il suffirait donc de quelques minutes pour duper le système d’authentification et récupérer des données, ou pire, dépenser de l’argent. Darkshark fait également remarquer que toutes ces opérations peuvent être accomplies en volant simplement un téléphone, puisque celui-ci est recouvert d’empreintes digitales faciles à exploiter.

Ce n’est pas la première fois que des expériences remettent en cause l’efficacité de ces capteurs. En 2016, des policiers avaient réussi à déverrouiller le téléphone d’une victime à l’aide d’une imprimante 3D.

>>> Samsung propose une protection d’écran un peu spéciale pour le Galaxy S10