Accueil » Actualité » Ce pont imprimé en 3D peut supporter un poids de 5 tonnes

Ce pont imprimé en 3D peut supporter un poids de 5 tonnes

Image 1 : Ce pont imprimé en 3D peut supporter un poids de 5 tonnes

Une ville appelée Gemert, aux Pays-Bas, vient d’accueillir le premier pont cyclable imprimé en 3D à l’Université Technologique d’Eindhoven. Le pont peut supporter jusqu’à cinq tonnes et propose une durée de vie d’au moins cinquante ans.

Un premier test prometteur

Trois mois ont été nécessaires à l’équipe de chercheurs de l’université pour achever l’impression des 800 couches de matériaux utilisés pour le pont. L’infrastructure mesure environ huit mètres de long et elle est conçue pour supporter les centaines de cyclistes qui parcourent la ville chaque jour. Le pont a été construit dans le cadre du projet Noord-Om de la compagnie BAM Infra, qui consiste à créer des routes autour du village de Gemert.

Si ce pont profite de telles, performances, c’est grâce à la nouvelle technique d’impression utilisée par les chercheurs : le béton imprimé a en effet été renforcé par des câbles d’armature en acier. La méthode utilisée offre un caractère écologique à la construction qui ne nécessite aucune structure de coffrage. Outre le gain de temps offert par la technique, les chercheurs ont également confirmé que cette nouvelle méthode d’impression réduit l’émission de dioxyde de carbone.

>>> Lire aussi Disney dépose un brevet pour protéger ses figurines contre l’impression 3D

Les chercheurs croient également qu’ils seront capables d’utiliser cette technique pour construire des structures encore plus grandes dans un futur proche.

Image 2 : Ce pont imprimé en 3D peut supporter un poids de 5 tonnes