Accueil » Actualité » Les entreprises américaines se fichent de l’embargo sur Huawei

Les entreprises américaines se fichent de l’embargo sur Huawei

Image 1 : Les entreprises américaines se fichent de l'embargo sur Huawei

Selon une dépêche de l’AFP, plusieurs entreprises technologiques américaines continuent de vendre des composants à Huawei. Les sommes engagées s’élèvent à plusieurs centaines de millions de dollars, et ce, malgré l’embargo imposé par Washington.

Huawei est un partenaire de choix pour ces compagnies. L’entreprise chinoise leur achèterait pour près de 11 milliards $ (9,7 milliards €) de composants par an.

>>> Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Intel et Micron comptent parmi ces patriotes qui composent. Ils profiteraient en l’occurence d’un vide légal. L’interdiction de vente de matériel à Huawei ne concerne en effet que les produits fabriqués sur le sol étasunien. Un membre de la Semiconductor Industry Association justifie le manquement à l’embargo. « Les membres de notre association s’engagent à être en conformité totale, mais il est maintenant clair que, légalement, certains articles peuvent être fournis à Huawei. Chaque entreprise est affectée différemment selon la spécificité de ses produits et de sa chaîne logistique, et chaque compagnie doit déterminer le meilleur moyen de faire mener ses affaires tout en respectant la loi ».

Interdire la vente de composants américains à Huawei et l’achat de produits du géant chinois sur le sol américain. Ces sanctions ne sont motivées que par des raisons sécuritaires, assurent les États-Unis. Le gouvernement soupçonne que le matériel de réseau Huawei serve de portail à un espionnage de masse fomenté par la Chine.

Malgré les dénégations de la Chine, les fabricants américains de composants ne pourront pas profiter de cette astuce légale bien longtemps : dès la mi-août, l’embargo étasunien sera total sur Huawei.