Accueil » Dossier » CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

Image 1 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

CES 2015 : on fait le bilan

Plus que quelques heures et ce CES fermera ses portes. Le plus grand salon high-tech au monde aura accouché d’une édition vraiment curieuse. Qui aurait pu prédire que les acteurs majeurs passeraient à côté de cette édition 2015 ? Que Samsung, Sony et, dans une moindre mesure LG, allaient se retrouver à bout de souffle dès les premiers jours de l’année.

Qui aurait pu deviner que les maîtres de ce salon high-tech seraient Audi, Mercedes et BMW donnant au CES des allures de Mondial de l’Auto ?

Finalement, une seule tendance était véritablement prévisible. Celle de l’invasion toujours croissante des objets connectés. Du pot de fleur (Parrot) à la pédale de vélo, en passant par les systèmes de surveillance domotiques, l’Internet des objets a vraiment été au cœur de ce CES 2015.

Et si, finalement, la plus grandes des surprises était venue d’un acteur complètement inattendu ? Vous avez dit « La Poste » ? Étonnant ce CES, vraiment.

Pour Tom’s Guide, c’est déjà l’heure de faire ses valises, et le bilan de cette semaine à Las Vegas. Et pour vous, l’heure de découvrir, nos coups de cœurs, nos coups de gueule et nos coups de foudre de ce CES 2015.

Suivez toute l’actualité du CES sur Tom’s Guide

Image 2 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

La surprise : La Poste

Le Hub numérique de La Poste

Qui aurait pu parier sur La Poste pour égayer ce CES un peu morose ? Le groupe français a présenté à Las Vegas une solution permettant de relier entre eux tous les objets connectés. Mais surtout, de les faire interagir les uns avec les autres. Solution domotique gratuite et facile le « Hub connecté » (c’est son nom provisoire) devrait voir le jour au cours du premier trimestre.

Pour leur première présence au CES, les facteurs ont fait très fort. Il n’y a plus qu’à attendre quelques mois pour tester leur service grandeur nature.

Lire : La Poste, l’invité surprise et ultra connecté du salon

Image 3 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

La démonstration de puissance : l’auto au CES

Les années s’enchainent et les constructeurs automobiles sont de plus en plus nombreux à faire le déplacement au CES de Las Vegas, preuve de l’importance des nouvelles technologies dans le développement des voitures d’aujourd’hui comme de demain. Et l’avenir semble regarder vers l’automatisation, avec des véhicules qui seront de plus en plus à même de se déplacer seuls sur les routes.

Mercedes a dévoilé son concept, car F015, qui redéfinie la notion d’habitacle en l’absence d’intervention du conducteur sur le pilotage tandis que l’équipementier Valeo a fait la démonstration de son système de conduite autonome. Les technologies se concentrent également sur la manière dont les véhicules seront propulsés, avec par exemple l’hydrogène. Le constructeur japonais Toyota s’est d’ailleurs fait remarquer à ce sujet en ouvrant ses brevets sur le mode de propulsion, quelques mois à peine après avoir présenté la première voiture à l’utiliser. 

Mais les nouvelles technologies ne sont pas qu’aux services du déplacement des voitures. Elles sont également au cœur de l’habitacle, avec des compteurs traditionnels qui disparaissent au profit d’écrans comme sur les Audi TT ou le prochain Q7, et la multiplication des fonctionnalités liés aux contenus multimédias, avec CarPlay d’Apple et Android Auto de Google qui s’invitent dans de plus en plus de véhicules.

Enfin, certains acteurs célèbres pour leur présence dans le monde la mobilité ou de l’informatique, à l’instar de Nvidia, opèrent même de grands virages pour se focaliser sur l’automobile, preuve de l’importance du secteur dans les années à venir. 

Lire : [CES 2015] F015, la voiture autonome de luxe vue par Mercedes

Lire : [CES 2015] Audi ouvre ses voitures avec une montre connectée

Image 4 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

Le coup de cœur : les hybrides à prix mini


Le marché du PC portable hybride n’a pas décollé en 2014. Et si le souci c’était le prix de ces produits ? En 2015 les constructeurs devraient en avoir le cœur net. Car avec des produits autour de 300€, ils auront fait le nécessaire pour rendre ces hybrides accessibles.

Qu’ils s’appellent Transformer Book Chi T90, chez Asus, ou Satellite Click Mini chez Toshiba, ces produits combinent à la fois une tablette sous Windows 8.1 et un clavier qui les transforme en PC portables ultra compact. Sans être des montres de puissance, ils offrent une solution pratique et peu chère pour travailler ou se divertir en mobilité.

Lire : Transformer Book Chi : Asus affute ses portables hybrides

Lire : Toshiba Click mini : PC portable et tablette à 329€

Image 5 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

Le meilleur produit : Sharp Beyond 4K

Le dernier CES a été l’occasion pour les constructeurs de téléviseur d’engager sérieusement le virage vers la 4K, ou plus précisément l’Ultra HD. La promesse d’une qualité d’image toujours plus grande et d’une précision accrue est maintenant une réalité, à tel point que l’intérêt de la technologie est de moins en moins discuté. Si ce nouveau format commence seulement à voir arriver des contenus dédiés, les TV capables de supporter cette définition quatre fois supérieure à la Full HD se multiplient, tandis que leurs tarifs deviennent de plus en plus attractifs.

Mais pourquoi s’arrêter à la 4K, lorsque l’on peut toujours aller plus loin ? C’est sans doute la question que s’est posé Sharp, qui a profité de ce CES pour montrer un prototype appelé « Beyond 4K », ce qui ne laisse pas de doute quant à ses intentions. Pour rappel, la 4K standard offre déjà une définition de 3 840 x 2 160, or l’idée est ici d’aller s’approcher du 8K. Autant dire qu’à ce niveau de pixels, la qualité et la finesse de l’image dépassent littéralement l’entendement.

Lire : [CES 2015] Beyond 4K : Sharp est proche du 8K

Image 6 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

Le meilleur gadget : ZikSport de Parrot

Les français étaient à l’honneur lors de ce CES avec pas moins de 120 entreprises hexagonales représentées à Las Vegas. Il n’est donc pas étonnant que l’une d’entre elles remporte la palme du meilleur gadget. Une fois n’est pas coutume, Parrot nous a surpris. Avec le ZikSport, le constructeur spécialiste des drones proposera un casque de sport Bluetooth, antibruit et connecté. Même si son design ne fait pas l’unanimité, la performance technique et la compacité de ce casque pas comme les autres forcent le respect. Seule ombre au tableau : il faudra sans doute attendre plusieurs mois avant d’en profiter puisque sa commercialisation serait prévue pour le second semestre de 2015.

Lire : ZickSport, le casque pour sportifs connectés signé Parrot

Image 7 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

La tendance : l’Internet des objets partout, et surtout à la maison

De plus en plus d’objets se « connectent », parmi ceux-là sont rattachés au monde de la maison. Cette année à Las Vegas, on a vu un véritable défilé de produits intelligents pour faciliter le quotidien, de l’analyse du sommeil de la famille avec le HugOne à l’entretien de ses plantes avec le Pot de Parrot.

Désormais, quelques capteurs suffisent à projeter sa maison dans le futur, à l’instar de WeMo de Belkin : capteur de présence ou d’ouvertures des portes et fenêtres qui communiquent directement avec le smartphone de l’utilisateur, pour l’alerter d’événements imprévus à son domicile. Et tout ceci mis bout à bout laisse imaginer un futur où son smartphone sera le nouveau gardien de son chez soi.

Lire : [CES 2015] Seven Hugs HugOne : le marchand de sable pour la famille

Lire : [CES 2015] Parrot : et maintenant le pot de fleurs connecté

Image 8 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

Le pari : LG et son OLED 4K

On savait LG bien engagé sur le terrain de l’OLED, mais on ne se doutait pas avant ce CES 2015 que le constructeur coréen allait tenter le pari un peu fou de passer tous ses nouveaux modèles haut de gamme à l’OLED. De fait LG a annoncé que sept de ses téléviseurs allaient embarquer cette technologie avec une résolution 4K.

Plats, incurvés ou incurvables, les sept modèles de 55 à 77 pouces seront tous disponibles en 2015.

Lire : une invasion de TV OLED 4K chez LG

Image 9 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

L’accessoire pour hipster : la pédale connectée

La tradition du vélo n’est pas française pour rien. La passion qui anime ce pays pour cette pratique peut s’expliquer autant par les nombreux paysages qui le composent que par les compétitions de renommée mondiale qui y sont organisées, à l’instar du Tour de France. Ce n’est donc pas surprenant de découvrir, à l’occasion de ce CES 2015, une pédale de vélo connectée Made in France.

Mise au point par la startup parisienne Connected Cycle — on connait l’amour des Parisiens pour ce mode de transport — cette pédale est dotée d’une foule de capteur qui lui permet d’enregistrer une quantité impressionnante d’information : la vitesse bien entendu, mais également les dénivelés, la distance ou encore l’itinéraire parcouru.

Et bien entendu, en accessoire écologique, le système est alimenté par la seule énergie cinétique. Malin et suffisamment tendance pour que de nombreux cyclistes soient intéressés, d’autant qu’un système de localisation permet de connaitre en temps réel sa position et ainsi prévenir le vol, ou, au pire, faciliter sa recherche.

Image 10 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

Le fantôme du salon : Samsung

Les conversations des journalistes à la sortie de la conférence de presse de Samsung, en disaient long sur la qualité des annonces du constructeur coréen :

–       « Alors, ils ont annoncé quoi Samsung ? »

–       « Des machines à laver ».

Et pour cause, mis à part sa nouvelle gamme de téléviseurs, Samsung n’a pas jugé opportun de montrer de nouveaux produits marquants à Las Vegas. C’est d’autant plus étonnant que l’an dernier, le Coréen avait choisi cet événement pour annoncer son porte-étendard : le Galaxy S5. A moins qu’un événement de dernière minute les ait obligé à revoir leurs plans. En effet, il se murmure à Las Vegas, que quelques journalistes ont pu poser les mains sur le futur Galaxy S6. Un prototype fonctionnel mais pas suffisamment finalisé pour être montré. Mais chut, c’est un secret.

Image 11 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

L’hommage à Big Brother : Netatmo

Faut-il troquer sa liberté au profit de sa sécurité ? Les enfants de ceux qui équiperont leurs maisons de la caméra Welcome de Netatmo pourraient en tout cas bien le regarder d’un œil méfiant. Le principe est simple : un appareil muni d’une caméra se place dans l’entrée et vient analyser chaque visage qui entre et sort du domicile. L’idée est par exemple de pouvoir avertir les parents lorsque leurs enfants sont bien rentrés, mais également s’ils rentrent seuls ou accompagnés… à toute heure du jour, comme de la nuit grâce à sa vision infrarouge.

Au moins cela pourrait en rassurer certain à la vue d’une publicité pour un site de rencontre extraconjugale posant la question « Il est 18 h. Savez-vous où se trouve votre femme ? ». Le dispositif fonctionne sur la base d’une reconnaissance faciale donc, similaire à ce que Microsoft propose avec le Kinect de la Xbox One. L’ensemble du flux vidéo peut être enregistré sur une carte microSD installée dans la caméra, mais rien n’est heureusement envoyé dans le Cloud.

Lire : [CES 2015] Welcome Camera, le guet numérique de Netatmo

Image 12 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

La déception du CES : Sony

Après les médiocres présentations de LG mais surtout de Samsung, Sony avait un boulevard pour s’imposer comme la marque la plus dynamique de ce CES 2015. Mais aussi une excellente occasion pour repartir du bon pied après une fin d’année désastreuse marquée par le piratage et des résultats en berne.

Il n’en fut rien. Comme les autres constructeurs majeurs, Sony a été plutôt calme du côté des annonces avec seulement quelques nouveautés notables, comme sa nouvelle ligne de TV ou encore son action cam 4K.

Lire : Sony passe son action cam à la 4K

Image 13 : CES 2015 : les tops et les flops de Las Vegas

L’accessoire utile, mais sans intérêt : Belty

Les objets connectés ont la plupart du temps vocation à faciliter la vie. La ceinture connectée Belty de la jeune startup française Emiota en est un bon exemple, puisqu’elle se propose de soulager le ventre de ceux qui portent ce genre d’accessoire. Qui ne s’est jamais senti compressé en s’asseyant, après un repas chargé, obligeant de desserrer d’un cran ou deux sa ceinture ?

Belty est en mesure de régler ce problème. Grâce à un petit moteur placé dans sa boucle, plusieurs capteurs et une liaison avec une application mobile, elle ajuste automatiquement le serrage selon la position adoptée. Seul problème : elle est pour l’instant relativement moche. À moins de vouloir absolument se faire remarquer à la Fashion Week, difficile de lui trouver un intérêt pour le moment, bien que l’idée soit bonne.

Lire : [CES 2015] Avec Belty, se serrer la ceinture n’est plus une corvée