Accueil » Dossier » Ces jeux vidéo qui ont fait scandale

Ces jeux vidéo qui ont fait scandale

1 : Des jeux à polémique 2 : Death Race (1976) 3 : Custer’s Revenge (1982) 4 : Carmageddon (1997) 5 : La série Grand Theft Auto (1997) 6 : Sanitarium (1998) 7 : Thrill Kill (1998) 8 : Postal² (2003) 9 : Manhunt (2003) 10 : Doom 3 (2004) 11 : Rule of Rose (2006) 13 : Clodogame 14 : Operation Pedopriest

Resident Evil 5 (2009)

Image 1 : Ces jeux vidéo qui ont fait scandale

Comment créer un jeu vidéo se déroulant en Afrique sans que celui-ci ne passe pour raciste ? C’est le problème auquel a été confronté Capcom avec Resident Evil 5. En mettant son héros face à des zombies africains, et donc généralement noirs, l’éditeur s’est très vite attiré les regards noirs de la critique, qui y voyait un jeu raciste. Des accusations auxquelles l’éditeur a répondu de manière surprenante.

Le fameux virus capable de transformer n’importe quel être humain en zombie a eu l’excellente idée de migrer vers l’Afrique, et Chris Redfield va une nouvelle fois devoir s’armer pour affronter des hordes de zombies dans le village de Kijuju. Le problème, c’est que ces mêmes zombies africains sont tous… noirs. Et tuer des noirs dans un jeu vidéo, même s’il s’agit de zombies, cela semble être bien assez pour que Capcom écope de lourdes accusations de racisme. Si personne n’avait semblé choqué du fait que Resident Evil 4, qui se déroulait en Espagne, proposait de décimer toute la population locale infectée par le virus, l’éditeur japonais a cette fois dû s’expliquer sur ce choix singulier pour le cinquième opus.

En guise de réaction, Capcom a donc décidé d’apporter quelques modifications de taille à son jeu. Pour commencer, les adversaires du héros ne sont plus exclusivement noirs, puisque l’éditeur a pensé bon d’y ajouter quelques zombies à la peau bien blanche. Mais le détail qui fait toute la différence, c’est la création au dernier moment d’un nouveau personnage accompagnant le héros : Sheva Alomar. Son choix n’est bien sûr pas fait au hasard, puisqu’en intégrant un personnage noir à la série, Capcom a trouvé un moyen de calmer les critiques à propos des accusations de racisme à son égard.

Sommaire :

  1. Des jeux à polémique
  2. Death Race (1976)
  3. Custer’s Revenge (1982)
  4. Carmageddon (1997)
  5. La série Grand Theft Auto (1997)
  6. Sanitarium (1998)
  7. Thrill Kill (1998)
  8. Postal² (2003)
  9. Manhunt (2003)
  10. Doom 3 (2004)
  11. Rule of Rose (2006)
  12. Resident Evil 5 (2009)
  13. Clodogame
  14. Operation Pedopriest